mercredi 25 janvier 2017

.

.

Sachons d’abord qu’étymologiquement, le mot travail vient du latin «  tripaliare  » et signifie  » Torture  » ou  » Tourments « . Ce même mot est aussi l’équivalent de  » Labeur « , acte qui rappelle le rôle des  » Esclaves  » ou du moins des  » Servants « . Et d’ailleurs toute femme ayant des enfants savent que le travail c’est ce moment de  » Douleur  » et de  » Soumission » qui précède l’Accouchement.

Donc si au départ le travail et la souffrance avait une signification équivalente, c’est au fur et à mesure de l’évolution de la science et de la société que ce mot a retrouvé progressivement un sens moins péjoratif. Par exemple, le terme « Ouvrage  » a traduit autant la corvée, la besogne (femme d’ouvrage) que l’œuvre c’est-à-dire la réalisation voire l’exploit du travailleur.

Il y a à peine quelques années, pour la majorité, le travail était même devenu « l’Objectif  » et travailler était une « Chance  » voire un  » Privilège « . Malheureusement, avec l’apparition des différentes crises économiques mondiales successives, avec les grandes difficultés politiques en matière sociale et en gestion de l’emploi, pour certains le  » Travail  » ne fait plus partie de leur « Système de Valeurs ». Pensez à ce père ou cette mère de famille qui se fait licencier du jour au lendemain après quelques dizaines d’années d’ancienneté. Rappelez-vous ces usines qui ferment laissant sans ressources des centaines de foyers ou toute une ville voire toute une région. Si l’esclavage tuait l’homme physiquement et probablement plus rapidement; au 21è siècle, le travail peut l’user moralement, le brûler à petit feu et même le pousser à se sacrifier, à se suicider. Récemment une personne s’est même immolée par le feu pour son travail ou à cause de son travail !…

En somme, le dicton « le travail nourrit son homme » ne semble plus faire référence !… Dans quelques pays, certains se demandent même pourquoi travailler si le chômage peut faire gagner plus et avec moins d’effort ? Dorénavant, « le Culte de l’Argent prime sur celui du Travail ! ». Si enfant nous avons tous aspiré au métier de nos rêves, adulte nous ne rêvons plus que d’argent et même sans avoir de métier !… Et dites-vous qu’un de mes patients explique sa démotivation au travail du fait que la vie est loin d’être équitable. Il éprouve de plus en plus de dégoût en voyant d’une part, dans la rue certaines grosses voitures et limousines conduites par des personnes qui sûrement dit-il, ont moins travaillé que lui. D’autre part il accuse les médias qui nous montrent de plus en plus de gens qui du jour au lendemain, sans le moindre effort et au nom de dame la chance, se retrouvent dans un fauteuil doré !…

S’agissant des jeunes de ce pays, combien d’entre eux ne choisissent plus leur travail que pour le salaire qu’ils espèrent en gagner!… Ainsi, deux cas extrêmes ont fini par se distinguer : ceux qui sont arrivés à un certain niveau d’étude qui veulent tous être directeur ou chef de service et ceux qui n’en sont pas parvenus, préfèrent abandonner et se lancer dans ce qu’ils appellent le « business ». Le comble de cet état d’esprit c’est qu’il génère davantage l’instabilité au travail !… La motivation diminue, travailler devient une contrainte et la désillusion risque de s’installer assez rapidement.

Vous qui êtes employeur, Regardez autour de vous, un certain travail dans une certaine gamme de profession ne devient plus qu’un tremplin, un « Poste d’Attente » où celui qui va venir remplacer votre précédent employé, repartira aussi vite que lui !…

Faudrait-il attendre le jour où tout le monde gagnera de l’argent sans travailler pour que le travail retrouve à nouveau sa juste Valeur ?…

.

Dr Raharison

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.