mercredi 25 janvier 2017

 

« Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité. » Cette belle citation d’Antoine de Saint-Exupéry était inscrite sur une affiche accrochée aux murs d’un établissement de Tananarive.

C’est par le biais de celle-ci que j’ai pris connaissance du concours « VŒUX DES JEUNES ». Pour la remporter, il « suffisait » – le mot est faible – de rédiger sur une page ses ambitions et sa vision de l’Avenir. L’écriture m’a toujours intéressée. Mais ici, je n’avais pas la moindre idée de ce que je pouvais raconter. Je crois… je crois que je n’avais pas eu le temps, depuis le début de l’année, de penser à mes nouvelles résolutions, mes ambitions… (en même temps, avec les fêtes, …) Mais une chose était sûre, je voulais faire quelque chose qui me donnerait l’impression d’être sur un petit nuage, je voulais faire quelque chose d’ EXTRAORDINAIRE. Ces paroles bien prononcées du papa du Petit Prince retentissaient dans ma tête. FAIS DE TA VIE UN RÊVE. Je crois qu’il n’y a pas chose plus extraordinaire. (« si il y en a! »). C’était une belle ambition pour cette année 2013: faire de ma vie un rêve. Pour moi, cela signifiait: « Être la meilleure dans tout ce que je fais. ». La vie, c’est comme une compétition. Tous ceux qui courent dans le stade courent tous, mais un seul remporte le prix. Pour pouvoir faire de sa vie un rêve, il faut courir de manière à le remporter. Tout le monde peut avoir la première place. Personne ne naît pour être nul. Être nul, c’est un choix. Moi, je choisis le succès. Et cette année, je vais me battre. Je vais me battre pour être la meilleure, pour réaliser mes rêves; et pas seulement dans mes études, mais dans tout ce que je fais. Faire de sa vie un rêve, c’est également « vivre sans regrets ». Alors cette année, je vais faire de mon mieux. J’essaierai de vivre chaque jour comme si c’était la dernière. Je ne négligerai pas les opportunités qui me seront offertes, pour faire une différence dans la vie d’autrui, ou dans la mienne. Le problème, c’est que si je laisse ce genre d’occasion passer, j’aurais envie de remonter le temps, mais je n’y arriverai pas. Et je vais me mettre à regretter. Et quand on regrette il n’y a pas de solution. Quand on regrette on est triste, très triste. Quand on regrette, on oublie tout ce qui se passe autour de soi. En gros, quand on regrette, on oublie de vivre. Et ça c’est mal. Très mal. La vie est un cadeau. On n’a pas le temps de la gâcher à cause de regrets. Blablabla… Blablabla… « Mais en même temps, tout ça, c’est plus facile à dire qu’à faire! » dites-vous. C’est peut-être – sûrement! – difficile, mais ce n’est pas impossible. On est encore jeune, et la vie ne nous a pas tout appris. Les tempêtes, la pluie, les avalanches, ça existe. Les erreurs, on en fait également. Mais tout ce que je sais, c’est qu’il faut persévérer. En plus, on commence à courir à partir du moment où le départ est donné, après, il faut se battre pour atteindre la ligne d’arrivée, pour réaliser ses rêves. Je voudrais que le 31 décembre, je puisse avoir la grâce de dire « 2013 a été la plus fabuleuse année que j’ai pu vivre. ». Voilà. Je crois que j’ai fini par trouver. Cette année, je veux me surpasser, et donner le meilleur de moi-même. Cette année, je ne vais pas baisser les bras. Cette année, je veux vivre sans regrets. Cette année, je veux être heureuse, tout simplement.

 

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.