Tuesday, January 24, 2017

LUTTE CONTRE LE TRAVAIL DES ENFANTS

Posted by admin On juin - 18 - 2012 ADD COMMENTS

Comment ne pas se sentir choqué en voyant de jeunes enfants descendre dans les puits de pierres précieuses d’Ilakaka, d’autres passer la journée à casser des pierres dans les carrières, d’autres encore se lever aux aurores pour préparer le petit déjeuner de toutes une maisonnée au lieu de se rendre à l’école, de vivre leur vie d’enfant.

On parle d’exploitation d’enfants lorsque ces derniers participent à des « activités interférant avec leur scolarité, leur privant de leur dignité et nuisant à leur potentiel physique et psychologique »

 

Dans le monde, nous avons tous entendu parler du boycott des produits dont il a été découvert qu’ils étaient fabriqués dans des manufactures par des enfants. La découverte de ces enfants exploités a révolté les acheteurs occidentaux et les ont conduits à adopter cette réaction extrême de ne plus acheter les produits,… mais cette décision, bien que légitime et compréhensible a eu pour conséquence indirecte de priver ces enfants et donc leurs familles d’une source de revenus substantielle. Le problème n’avait pas été résolu, les parents n’allaient pas envoyer leurs enfants à l’école alors que les revenus avaient diminués. Pire, certains enfants étaient désormais affectés à des tâches encore plus ingrates et dangereuses, les filles à la prostitution, les garçons à la casse de pierres par exemple. Depuis, les principales ONG œuvrant pour les droits des enfants, après des études du terrain plus ou moins approfondies, ont mis en place des solutions plus adaptées. A Calcutta, par exemple, des écoles de vacances ont été créées.

Mais ces enfants travaillant dans des manufactures ne représentent qu’une petite partie de l’ensemble des enfants travailleurs dans le monde. Le principal secteur où l’on retrouve des enfants qui travaillent est l’agriculture, souvent dans le cadre familial. L’enfant est alors responsable de la garde du bétail, d’aider à la récolte ou à la semence, de chercher de l’eau et d’effectuer diverses tâches ménagères.

Le secteur informel fait également travailler un grand nombre d’enfants dans les milieux urbains. Les activités où l’on retrouve des enfants travailleurs sont la vente à petite échelle (comme par exemple la vente de boissons, bonbons, beignets, journaux…) et les services (lavage de voiture, ramassage d’ordures)

Enfin, il ne faut pas oublier la catégorie révoltante des enfants soldats dans certains pays d’Afrique et du Moyen Orient.

 

Les facteurs conduisant un enfant à travailler sont nombreux et peuvent même s’accumuler. La pauvreté, l’analphabétisme, un système scolaire ne garantissant pas d’emploi futur peuvent pousser des parents à penser que faire travailler leur enfant dès son jeune âge est « normal », puisqu’il n’y a pas d’alternative qui pourrait justifier qu’il ne participe pas aux revenus familiaux. Le décès ou l’absence permanente du père, une famille nombreuse ou les conditions de vie difficile enlève toute possibilité pour l’enfant d’aller à l’école. Enfin, les enfants abandonnés ou errants, propulsés dans le monde adulte, sont contraints d’agir comme tels en subvenant eux-mêmes à leur besoins.

 

A Madagascar, la tendance est la même que dans le monde. L’économie du pays étant basée sur l’agriculture, et comme les exploitations sont surtout familiales, la contribution de l’enfant est jugée « naturelle ». Cela se traduit par exemple par de forts taux d’absentéismes à la saison des récoltes. De même, dans les grandes villes, beaucoup d’enfants ayant des conditions de vie précaires (pauvreté, analphabétisme, famille nombreuse) travaillent dans le secteur informel, cela inclut les enfants employés comme domestiques et les mendiants.

Par contre, les études effectuées ont démontrés qu’aucun enfant n’est exploité dans des manufactures ou des usines multinationales.

 

Ainsi, pour le cas des pays en développement en général et celui de Madagascar en particulier, le phénomène du travail des enfants est en grande partie dû à l’état de pauvreté du pays. Le point –relativement- positif est que le pays semble épargné par les formes les plus inadmissibles du travail infantile (esclavage, exploitation industrielle dans des conditions dangereuses, pornographie). Malheureusement, ces nombreux enfants travailleurs voient leur avenir compromis, puisque leur tâches sont généralement peu qualifiés et peu qualifiants et qu’ils ne sont pas scolarisés, cela devient donc un cercle vicieux pour eux même, pour leur famille et la société car la situation de pauvreté est entretenue d’une génération à l’autre.

La date du 12 juin, journée mondiale de la lutte pour le travail des enfants ne semble pas pour le moment éveiller les consciences. Hors, même des mesures « indirectes » peuvent avoir une influence positive importante sur l’éradication du travail des enfants. Une étude de Roubaud en 1995 à par exemple suggéré qu’une augmentation de 5% des revenus du travail des adultes au sein des ménages serait suffisante pour supprimer le travail infantile. Et comme il a été dit plus tôt que le facteur le plus influant dans le travail des enfants était la pauvreté, les politiques et stratégies de lutte contre la pauvreté doivent constituer le point de départ pour l’abolition du travail des enfants. En 1989, la presque totalité des pays du monde ont ratifié la Convention Internationale des Droits de l’Enfant, aujourd’hui malheureusement, les préoccupations et priorités actuelles des pays du monde sont de faire face à la crise mondiale (cela peu passer par le fait de « fermer les yeux » face aux multinationales qui emploient une main-d’œuvre infantile et donc très bon marché).

 

Sources : wikipédia, www.droitsenfant.com, projet MADIO, BIT Océan Indien « lutte contre l’exploitation des enfants à Madagascar »,

.

.

Miora

.

.

 

(Beaucoup de votes  » Like  » de la part de chacun de vous en plus de vos COMMENTAIRES en bas de page ( pour les commentaires il faut s’inscrire) et ce sera un  » SOUTIEN ASSURÉ  » de PSYMADA par ses PARTENAIRES. C’est fondamental pour que Psymada puisse poursuivre ses Activités en faveur des jeunes !…)

.

 

CONCOURS

 » HETSIK’1 EN LIVE « 

 

.

Un Concours de Photos a été lancé par PSYMADA , en collaboration avec L’Association « 2*HY Faire Lien » et dans le cadre des 2 journées « HETSIK’1» qui ont eu lieu le 02 & 03 Juin, organisées par cette Association qui regroupe des pratiquants «d’ Art Urbain» de la capitale.

.

Art. 1 : Concours intitulé : « GRAND CONCOURS DE PHOTOS HETSIK’IRAY EN LIVE » et consiste à mettre en compétition les meilleurs photos prises tout au long des journées et de la soirée du 02 au 03 Juin 2012. Photos prises uniquement au Lycée Moderne d’Ampefiloha ou au Club d’Antanimena, durant le Samedi et le Dimanche de l’évènement organisé par « ROHY Faire Lien ».

Art.2 : ATTENTION, TU AS PEUT ETRE PRIS DES PHOTOS JUSTE POUR LE FUN LORS DE CES DEUX JOURNEES OU CETTE SOIREE, SACHES QUE TU PEUX PARTICIPER A CE CONCOURS !…

En effet, chaque participant doit être un Photographe Amateur et peut présenter de Une jusqu’à 20 photos de son choix qu’il ou elle va mettre sur un CD à déposer au Magasin « L’EXPO DEPÔT -VENTE » à Ankaditapaka-Ankadifotsy (entre Office du Bac et Eglise Antanimena » , à partir du 06 juin et jusqu’au 15 Juin 2012 inclus.

Art. 3 : Aucune Photo ne doit porter d’indication pouvant faire connaître ni reconnaître son Auteur. Lors du dépôt, le photographe doit amener avec lui :

1- Le CD ou DVD sans aucune inscription extérieure mais contenant ses photos. Elles doivent être de taille conforme à l’originale (Aucune réduction n’est valable), Le seul format numérique accepté est le « jpeg », la taille minimale serait de 1920 x 1280 pixels. Aucune modification ni montage sur les photos ne seront acceptées.

2- Une Enveloppe sans inscription extérieure mais contenant une feuille avec ses coordonnées exactes ( Nom/ Prénom/Sexe/ Âge et Date de Naissance/ Occupation ou Fonction/ Adresse exacte avec Email et Numéro de téléphone valable)

Devant le propriétaire, le réceptionniste va marquer d’un même Numéro le CD (au marqueur) et l’Enveloppe. Un reçu avec juste le nom et la date de réception va être donné à chaque candidat lors du dépôt de son enveloppe et de son CD.

Chaque candidat doit garder précieusement son reçu jusqu’à la proclamation des résultats. Sans reçu, sa participation est annulée.

Art. 4 : Un Jury de professionnels va noter les photos selon un barème prédéterminé.

1- Une présélection doit d’abord être faite pour éliminer la ou les photos qui n’ont pas suivi un ou des critères de ce règlement.

2- Une deuxième présélection pour faire participer uniquement la Meilleure PHOTO de chaque CANDIDAT

Art.5 : Psymada ne peut être tenu pour responsable des éventuels préjudices que pourrait causer l’une ou l’autre photo qui participe au concours. Le Photographe est seul responsable de la photo qu’il présente à son nom ou de ce qu’il a photographié ainsi que du ou des droits par rapport à une tierce personne. Psymad ne peut donc être retenu en aucune manière en cas de litige entre celui qui présente l’œuvre et les tierces personnes qui pourraient s’en plaindre et quelle que soit la raison.

Art.6 : Psymada est autorisé à publier et à exposer les photos dans le cadre de ses actions en faveur des jeunes et de la jeunesse.

Art.7 : Les Photos finalement sélectionnées vont être mises en ligne sur le BLOG « psy-jeunes-ados ». Le Verdict final va être donné par le Vote des Internautes. Chaque Internaute doit voter en ligne et uniquement sur Psymada, puis par ordre de mérite, les TROIS MEILLEURES PHOTOS DE SON CHOIX !… Le décompte du nombre total de points va déterminer les trois photographes qui vont accéder sur le Podium lors du résultat final . Ce seront eux qui vont recevoir les dignes Prix qui vont être offerts par PSYMADA & ses PARTENAIRES.

Art.8 : Une PROCLAMATION PUBLIQUE des résultats lors d’une CEREMONIE et une EXPOSITION organisées par PSYMADA et ses PARTENAIRES vont terminer ce Grand Concours.

Art.9 : Psymada ne peut être tenu pour responsable d’une éventuelle annulation ou report d’échéance qui ne dépend pas de sa volonté.

ATTENTION : DU NOMBRE DE PARTICIPANTS, DU NOMBRE DE PHOTOS EN COMPETITION ET DU NOMBRE D’INTERNAUTES VOTANTS VONT DEPENDRE LA PARTICIPATION DES PARTENAIRES DE PSYMAD ET DE L’IMPORTANCE DES PRIX A GAGNER !…

.

 

Sahondra

Resp. Comm. de Psymada

.

 

HETSIK ‘ 1

Posted by admin On juin - 4 - 2012 ADD COMMENTS

………………….

……………….

………………….

…………………………………

……………………..

Hetsik\'1

Photo Copie de Ouverture1

Photo DSC_0001

Photo DSC_0002

Photo DSC_0003

Photo DSC_0004

Photo DSC_0009

Photo DSC_0013

Photo DSC_0015

Photo DSC_0016

Photo DSC_0023

Photo DSC_0028

Photo DSC_0034

Photo DSC_0035

Photo DSC_0043

Photo DSC_0046

Photo DSC_0048

Photo DSC_0049

Photo DSC_0050

Photo DSC_0052

Photo DSC_0055

Photo DSC_0057

Photo DSC_0061

Photo DSC_0064

Photo DSC_0065

Photo DSC_0066

Photo DSC_0068

Photo DSC_0069

Photo DSC_0077

Photo DSC_0078

Photo DSC_0081

Photo DSC_0082

Photo DSC_0083

TE-HIALA SIGARA : TOROLALANA

Posted by admin On mai - 31 - 2012 ADD COMMENTS

Marihin’ny firenena maneran-tany isan-taona ny andron’ny 31 Mey hanentanana ny olona mba tsy hifoka sigara. Sokajiana ao anatin’ny  zavamahadomelina manaitaitra ny fiasan’ny atidoha ny sigara ary marobe ireo singa mitondra poizina ao amin’ny vatana entin’ny setro-tsigara. Olona an-tapitrisany maro koa no maty vokatry ny sigara satria vokatry ny fikarohana natao raha olona iray no maty noho ny SIDA dia olona 3 kosa no maty noho ny sigara.

Mba ho fisorohana ireo voka-dratsy isan-karazany izay entin’ny sigara sy ho fanampiana ireo mpifoka te-hiala amin’izany fahazarana izany dia indro atolotra amin’izao fotoam-panentanana izao ny TOROLALANA HO AN’IREO IZAY TE-HIALA SIGARA.

Dingana maromaro no tokony harahina hahatongavana amin’izany tanjona amin’ny fialana sigara izany izay tsiahivina fa mitaky faniriana sy ezaka avy amin’ny mpifoka sigara tsirairay avy ny fanatanterahana ireto torolalana ireto ary hanampy azy ireo ho « OLONA MIAINA TSY MISY SIGARA ».

 

I-FANTARO RAHA MIANKIN-DOHA AMIN’NY SIGARA IANAO:

1.Hafiriana aorian’ny fifohazanao @ maraina ianao no mifoka sigara voalohany?

  • 5mn aorian’ny fifohazana……………………….. 3
  • 6mn ka hatr@ atsasakadiny aoriana……… 2
  • 31mn ka hatr@ ora iray………………………….. 1
  • Aorian’ny adiny iray………………………………… 0

 

2.Sarotra aminao ve ny tsy mifoka sigara any @ ireo toerana tsy azo anaovana izany?

  • Eny………………………………………………………….. 1
  • Tsia…………………………………………………………. 0

 

3.Fotoana inon ao anatin’ny andro iray no tena sarotra aminao ny tsy mifoka sigara?

  • Tapak’andro maraina…………………………….. 1
  • Amin’ny fotoana rehetra…………………………. 0

 

4.Firy ny sigara fohinao isan’andro?

  • Latsaky ny 10………………………………………….. 0
  • 11 isa ka hatr@ 20…………………………………. 1
  • 21 isa ka hatr@ 30…………………………………. 2
  • Mihoatra ny 31………………………………………… 3

 

5.Tsapanao fa matetika kokoa ve ianao mifoka sigara mandritra ny tapak’andro maraina raha oharina amin’ny tolakandro?

  • Eny………………………………………………………….. 1
  • Tsia…………………………………………………………. 0

 

6.Mifoka sigara ve ianao rehefa marary, indrindra ka voatazona eo am-pandriana?

  • Eny………………………………………………………….. 1
  • Tsia…………………………………………………………. 0

Totaliny: ……/ 10

 

                 Valin’ny fitsapana:

0 – 2: tsy miankin-doha @ sigara ianao

3 – 4: manomboka miankin-doha @ sigara ianao

5 – 10: tena efa miankin-doha @ sigara ianao

II-IREO FITAOVAM-PIADIANA TSY MAINTSY AMPIASAINAO ENTINAO MIADY AMIN’NY FANIRIANA TE-HIFOKA SIGARA

1.Averimbereno hatrany ireto teny baiko ireto hanamafy orina ny ezaka ataonao :

« Tena mahatsara ahy ny miaina tsy misy sigara »

« Tiako ny miaina tsy misy sigara »

« Vitako ny miaina tsy misy sigara »

 

2.Diovy matetika ny ativavanao, indrindra rehefa avy misakafo. Tsara kokoa raha borosiana amin’ny dentifrice manimanitra ny nify hisakanana ny faniriana te-hifoka sigara isaky ny avy misakafo.

 

3.Raha vao mifoha, maka rivotra 10 minitra isa-maraina ary manaova fisefoana lalina miadana maromaro.

 

4.Misotroa rano na ranom-boankazo iray vera isan’ora. Tokony hahatratra 2 litatra isan’andro ny zava-pisotro sotroinao.

 

5.Mahereza mihinana ana-manta sy legioma ary voakanzo isan-karazany ao anatin’ny iray andro.

 

6.Mamihina zavatra eny ampelatanana ary averimbereno izany fihetsika izany mandritra ny fotoana isehoan’ny filanao sigara.

 

7.Manaria dia amin’ny alalan’ny fanaovanao zavatra mahafinaritra sy mahasoa anao. Ialao ireo toe-javatra mety hiteraka stress na fahasorenana ho anao.

 

8.Manaova fampiasam-batana isan’andro amin’ny ora raikitra : dia an-tongotra, hazakaza-madinika, bisikileta, fanatanjahan-tena hafa voalanja.

 

9.Mamorona fahazarana vaovao hanoloana ny fanaonao taloha izay niaraka tamin’ny fifohana sigara.

 

10.Esory amin’ny toerana fametrahanao azy ny sigara sy forongony mety hanintona anao hifoka (fonon-tsigara, fandrehetana, fanariana tain-tsigara,…).

 

III-IREO FITSIPIKA FOTOTRA EFATRA TSY MAINTSY SOROHANA TSY HIVERENANA MIFOKA SIGARA

Manampy anao hisoroka amin’ny fiverenana mifoka sigara (rechute) ny fiambenana amin’ireto toe-javatra mateti-pitranga ireto :

1.HANOANANA :

F   Aza manao noana tafahoatra ary misakafoana amin’ny ora raikitra mba hahatonga ny vatanao hiasa amin’ny fomba mitohy sy tsy miovaova firy.

2.HATEZERANA :

F   Ezaho araka izay tratra ny tsy ho tezitra. Jereo amin’ny lafitsarany ny trangan-javatra miseho.

3.MANIRERY :

F   Aza ny sigara no ataonao namana fa miresaha amin’ny olona mety hanohana anao ary zarao azy ny iainanao fa mety afaka hanampy anao izy.

4.HAVIZANANA :

F   Alamino ny fandaharam-potoananao ary manokana fotoana hialana sasatra fa ny tsy fahampian’izany dia mety hiteraka tsy fahafehezana ny fihetsem-po.

 

 

 

 

 

 

IV-HAFATRA HO ANAO MIALA SIGARA

  • Hamafiso orina ny fanapahan-kevitrao « tsy hifoka sigara intsony » ho an’ny tenanao ary manoloana ny manodidina anao.
  • Ialao hatrany ireo toe-javatra mety hiteraka fakam-panahy ho anao ka hanintona anao hifoka sigara.
  • Manomana tetikady hatrany hanoherana ny filanao mifoka sigara.
  • Ilazao ny manodidina anao fa « miala sigara ianao ». Aza miala tsiny amin’ny tsy fifohanao ary ataovy hentitra ny fandavanao tsy hifoka intsony.
  • Mifidiana olona hanohana sy hanampy anao amin’ny tsy fifohana.
  • Ataovy an-tsaina hatrany ireo tombotsoa ho azonao raha tafala sigara ianao.

 

V-FANTARO IREO TOMBOTSOA AZON’IREO TAFALA SIGARA

Adiny valo aorian’ny tsy hifohana sigara:

Mihena ny tahan’ny poizina ao anaty ra.

Miha-mahazo vahana ny fiainan’ny sela ao anaty.

 

Iray andro aorian’ny hijanonana:

Manomboka manary ny poizina ateraky ny setroka ny avokavoka

Tsy misy nicotine intsony ao anaty vatana.

 

Roa andro aoriana:

Mihatsara ny fahenoana fofona sy tsiron-kanina satria manomboka mitsiry ireo retsika vaovao misahana izany.

 

Telo andro aoriana:

Tsy manano-sarotra ny miaina.

Miha-mahazo aina ny lalan-drivotra ao amin’ny tratra.

 

Tapa-bolana ka hatramin’ny telo volana aoriana:

Mihena ny kohaka mateti-piseho taloha.

Tsy mora vizana intsony.

 

Sivy volana aoriana:

Tsy mora sempotra intsony na manao ezaka aza satria misolo vaovao ny cils bronchiques.

 

Herintaona aoriana:

Mihena ny mety hahazoana aretim-po maharitra (infarctus du myocarde).

Tsy atahorana ny mety hahatapaka lalan-drà.

 

5 taona aoriana:

Mihena ny mety hahazoana homamiadan’ny avokavoka.

 

10-15 taona aoriana:

Mihalava ny taham-pahavelomana ary mitovy amin’ny toe-batan’ny olona tsy mifoka sigara ny olona tafala aminy.

 

Misy ny fanafody afaka manampy ireo olona te-hiala sigara nefa marihina fa ilaina ny manantona mpitsabo alohan’ny hampiasana azy ireny mba hahazoana vokatra tsara sy tsy hisorohana ny mety ho  fiverenana aoriana.

 

Mahereza fa vitanao ny miaina tsy misy sigara!

 

 

 

Dr ANDRIAMIARINARIVO Miarintsoa

Tél. 034 01 119 20

RÉUNION D’INFORMATION

Posted by admin On mai - 10 - 2012 1 COMMENT

……………………………………

CRJA Ampefiloha

Photo DSCF7722

Photo DSCF7723

Photo DSCF7724

Photo DSCF7725

Photo DSCF7726

Photo DSCF7729

Photo DSCF7738

Photo DSCF7741

Photo DSCF7743

Photo DSCF7749

Photo DSCF7752

Photo DSCF7756

Photo DSCF7759

……………………………………

LE CERVEAU DE L’ADOLESCENT

Posted by admin On mai - 10 - 2012 ADD COMMENTS

.

Combien de parents, autant d’enseignants se posent les mêmes questions vis à vis des Ados : Qu’est ce qui s’est passé, comment cela s’explique t’ il que cet enfant ait autant changé ?… Lui qui était volontaire et respectueux, il est actuellement nonchalant et impertinent ! Et elle si bavarde et si enthousiaste, pourquoi elle s’isole et elle devient si boudeuse voire secrète ?… Au pire, les parents se trouvent désarmés et se culpabilisent voire à la longue démissionnent !… Quant aux profs, et surtout avec 30 ados, 40 voire plus dans la classe, plongés dans  » une cacophonie d’humeur et de comportement « , assez souvent ils se retrouvent débordés voire abandonnés !…

.

Voilà pourquoi, l’Unicef avec l’Université Catholique de Madagascar et grâce au savoir du Professeur P-A Michaud, ont organisé cette Conférence sur  » les Secrets du Cerveau de l’Adolescent «  . L’exposé a été suivi d’un débat qui a vu la participation remarquée du Dr Raharison de Psymada, dont les interventions ont montré qu’au XXlème siècle, l’éloignement par rapport à l’Europe ne constitue plus un obstacle par rapport à l’acquisition des nouvelles connaissances dans le domaine des neurosciences. Malheureusement, le temps était trop court et les personnes présentes n’ont pas eu le temps de poser toutes les questions auxquelles elles auraient bien voulu avoir des réponses pour essayer de mieux résoudre les problèmes du quotidien avec les ados (c’était le cas des éducateurs, médecins, psychologues et même étudiants voire parents)

En somme, il faudrait vraiment penser à organiser des Formations plus ciblées voire des Ateliers qui pourraient regrouper les personnes intéressées selon les catégories, qu’ils soient enseignants, éducateurs, parents et même les jeunes eux-mêmes. Et justement, l’idéal serait d’avoir la participation de Psymada dans ce genre d’activité !…

Faites passer le mot !…

.

Jean Chri

.

 

 

 

UCM

Photo DSCF7958

Photo DSCF7959

Photo DSCF7960

Photo DSCF7962

Photo DSCF7963

Photo DSCF7964

Photo DSCF7967

Photo DSCF7968

Photo DSCF7970

Photo DSCF7972

Photo DSCF7983

Photo DSCF7973

Photo DSCF7974

Photo DSCF7975

Photo DSCF7985

Photo DSCF7976

Photo DSCF7981

Photo DSCF7987

Photo DSCF7988

Photo DSCF7986

Photo DSCF7993

Photo DSCF7995

Ci-dessus, les Photos de cet évènement.

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA DANSE

Posted by admin On avril - 30 - 2012 ADD COMMENTS

Cliques « like » si tu 

.

PHOTO  GALLERY  (1)

JID2

Photo modif

Photo DSCF7047

Photo DSCF7067

Photo DSCF7069

Photo DSCF7072_DEF

Photo DSCF7090

Photo DSCF7093

Photo DSCF7094

Photo DSCF7095

Photo DSCF7097

Photo DSCF7098

Photo DSCF7100

Photo DSCF7105

Photo DSCF7107

Photo DSCF7114

Photo DSCF7117

Photo DSCF7120

Photo DSCF7122

Photo DSCF7127

Photo DSCF7132

Photo DSCF7136

Photo DSCF7140

Photo DSCF7154

Photo DSCF7159

.

ATTENTION, comme promis lors du J.I.D , Psymada publie gratuitement votre Article  avec quelques photos, concernant votre ÉCOLE  de  DANSE et vos Activités. Envoyez vite par Mail ces Infos avec toutes les coordonnées. L’adresse : admin@psymada.com

Une seule conditionle maximum de fréquentations du Blog par vos membres ainsi que leur participation aux Commentaires ou à l’écriture d’Articles.

.

J.I.D  à  Anosy – Antananarivo

.

Psymada  était bien entendu présent à la journée Internationale de la Danse célébrée à Antananarivo, un évènement célébré également dans des centaines de villes du monde entier.

 DANSE  &  SÉGRÉGATION

Il y a quatre ou cinq décennies, la danse était  encore et surtout un moyen d’expression conforme à la classe sociale à laquelle on appartenait. Encore une activité qui différenciait les individus entre eux. Moment très « select » mettant en valeur le prestige et la séduction pour les aristocrates; cela depuis le temps des monarques jusqu’aux époques coloniales et même après les indépendances. Au contraire, un moyen pour « s’évader »,  manifester, revendiquer ou pour lutter de manière non violente chez l’une ou l’autre tribu et peuple victimes de ségrégation, d’oppression. Danser pour s’émanciper,  pour libérer son corps mais aussi son âme. Un moyen utilisé par les esclaves et par la suite les indigènes et mêmes les ouvriers des différentes manufactures pour se détacher de leur souffrance quotidienne. Même enchaînés et maltraités, ne disaient-il pas : « notre douleur n’est que corporelle car notre âme est libre ».

DANSE  &  MOUVEMENTS  DE  JEUNESSE 

 Les différents mouvements de jeunes depuis l’après guerre ont fini par  supprimer les clivages en rapport aux pratiques de l’une ou l’autre danse. Les années 68 avec la mobilisation de la jeunesse pour un retour à l’humanisation de la société a marqué tous les esprits. La tenue de festivals dont Woodstock, Île de White et tant d’autres jusqu’à nos jours, ont bouleversé les tendances. Le Boum de la médiatisation, la mobilité liée à l’évolution des moyens de transport et les différents effets de mode ont accéléré la démocratisation des danses qui au départ n’étaient que communautaires. Certains grands noms de la musique ont fait connaître des types particuliers de danse : Le Rock par Elvis Presley, le Reggae par Bob Marley, la danse Zoulou par  Johnny Clegg, jusqu’au Salegy par Jaojoby ou le Kilalaka par Tsiliva, etc.

 DANSE  &  UNESCO

La danse est donc un moment de communion, un instant de partage et c’était le cas ce samedi à Anosy lors de la célébration de la Journée Internationale de la Danse (J.I.D). Un évènement réalisé par le Centre National d’Enseignement de la Musique et de la Danse (CNEMD) et soutenu par le Ministère de la Culture et du Patrimoine. La J.I.D se tient généralement tous les 29 Avril depuis 1982 à l’initiative du « Comité de Danse International », une entité rattachée à l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO). Par cette fête de la danse, cet organisme veut mettre en exergue son caractère universel. La danse doit être un trait d’union entre les hommes quel que soient les origines, les nationalités, les tendances politiques, les niveaux de vie, les rôles dans la société… Un(e)  danseur (se) de renommée est même désigné(e) tous les ans et son talent puis son parcours deviennent le symbole de cette journée. Il (elle) transmet ainsi de par son art et sa philosophie,  un message d’Union et de Paix. Cette année, la personnalité choisie est Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe et danseur contemporain belge d’origine marocaine qui en 2009 a reçu le prestigieux Prix KAIROS : distinction décernée chaque année par l’Alfred Toepfer Stiftung de Hambourg (Allemagne) à « une personnalité créative qui donne une importante impulsion à l’art et à la culture en Europe ».

 ACTUALITÉS

Ce samedi, dans la cour de la Bibliothèque Nationale d’Antananarivo, après les divers discours des autorités présentes dont la Ministre de tutelle, les visiteurs constitués surtout  de jeunes ont pu voir les stands et apprécier le spectacle offert par les représentants des écoles de danse présentes ce jour là. Une manière de montrer le savoir faire de chaque établissement et chacun de ses danseurs. Il faut par contre signaler que sur les nombreux écoles et centres de formations en danse à Tana, seule une petite dizaine a été représentée au niveau des stands. Nous espérons que l’année prochaine, il y aura nettement plus de participants pour que cette journée puisse être une vitrine de la Danse à Madagascar, tant traditionnelle, classique  que contemporaine ou moderne.

 

Pour Psymada, dans ce monde ou persiste les conflits, les crises, les adversités. Quel que soit l’engagement qui nous attend chaque jour autant à la maison, au travail et dans la société : Prenons le temps de nous arrêter, de suivre un rythme ou une musique, de marquer nos pas, nos gestes et de nous éclater. Mieux, acceptons de partager, le temps d’une danse, avec ceux que nous apprécions et avec tous ceux qui nous entourent.

 

Imaginons une seconde que « notre monde » était une très grande Piste de Danse !… Seul(e), en couple ou en groupe, nous tournons et nous évoluons dans un espace commun. Nous recherchons  l’émotion, l’harmonie, l’épanouissement. En même temps, nous apprécions et dans le plus grand respect, le style, la finesse, la sensibilité et la beauté chez tous les autres qui passent, repassent, nous frôlent et nous sourient : un grand symbole de « DIVERSITÉ » !…

.

Cynthia & Dr Raharison

.

PHOTO  GALLERY    (2)

JID1

Photo DSC_0181

Photo DSC_0001

Photo DSC_0007

Photo DSC_0031

Photo DSC_0057

Photo DSC_0058

Photo DSC_0066

Photo DSC_0067

Photo DSC_0075

Photo DSC_0084

Photo DSC_0085

Photo DSC_0092

Photo DSC_0099

Photo DSC_0103

Photo DSC_0116

Photo DSC_0117

Photo DSC_0133

Photo DSC_0147

Photo DSC_0155

Photo DSC_0156

Photo DSC_0205

Photo DSC_0216

Photo DSC_0220

Photo DSC_0228

Photo DSC_0260

Photo DSC_0263

Photo DSC_0264

Photo DSC_0278

.

Le Samedi 31 Mars 2012, dans le cadre des activités des Associations en partenariat avec le Youth Civic Center, l’Association Liberty 32 a organisé une demi journée de reboisement sur le terrain de l’EPP Mangatany, à 10 km avant Arivonimamo.

.

.

.

Psymada, fort de sa conviction et toujours prêt à soutenir les jeunes , a participé volontiers à cette action inter générationnelle car réunissant dans une même action, les jeunes et les élèves de cet école primaire.

.

.

210 pieds de jeunes plants (arbres fruitiers et décoratifs ) ont été mis en terre. Les enfants vont pouvoir poursuivre cet action en faveur de l’environnement en entretenant régulièrement les arbres puis dans un deuxième temps, les fruits récoltés vont approvisionner leur cantine mais pourront aussi être vendus pour aider la caisse de l’école.

.

….

….

….

.

De telles actions mériteraient d’être multipliées, il est seulement dommage que trop peu de jeunes y ont participé.

Vivement l’année prochaine !…

.

Psymada