Tuesday, January 24, 2017

T’CHATT INTERNATIONAL en français, Modalités

Posted by admin On septembre - 2 - 2010 ADD COMMENTS

 

.

Adresse du T’Chat : Ouverte seulement le jour de la discussion http://www.psymada.com/Tchat/

Modalités : Pour distinguer les différents participants, chaque utilisateur doit d’abord s’inscrire en utilisant l’initiale de son pays suivi de son Pseudo et rajouter enfin son âge.

Les initiales du pays sont retrouvées sur le site http://www.toutpourlesassociations.com/outils/monde.php

.REMARQUES :

Pour apporter une certaine fluidité dans la discussion, celle-ci se fera globalement en trois parties (globalement car il sera difficile de préciser un timing, certains participants vont probablement prendre le train en marche, pour une question de disponibilité).

– Dans un premier temps, les internautes parleront successivement de leur vécu et leurs réalités par rapport aux relations avec leurs parents. ils pourront citer l’une ou l’autre situation à titre d’exemple.

– En deuxième lieu, parler de l’impact de telles relations sur son quotidien : ses ressentis, comment cela se passe à la maison, aux études, sa vie sentimentale, sociale,…etc.

– Dans un troisième temps, dialogue sur comment chacun(e) des jeunes voit-il (elle) l’avenir de ses relations avec les parents ? Que pensent-ils faire par rapport à eux-mêmes ?… Que faudrait-il faire d’après eux?…

A postériori, un article sera réalisé sur le BLOG.PSY-JEUNES.ADOS pour résumer la situation des jeunes, tant individuellement qu’en fonction des diverses situations qui seront soulevées durant la séance.

Chaque participant en envoyant ses coordonnées avec son adresse mail à admin@psymada.com va recevoir régulièrement les NEWS du Blog

L’ Administration

Pourquoi un Tchatt ?…

Posted by admin On septembre - 2 - 2010 ADD COMMENTS

PsymadaA se met au rythme du TCHATT / T’CHAT / CHAT encore appelé CLAVARDAGE !…

« Pour être à la page » (expression des jeunes des années 70-80), choisissons l’écoute et l’ouverture !… Les dénominations sus -citées supposent que l’objectif de Psymada est de toucher le maximum de participants de tout horizon et de toute origine.

Sur demande de nombreux ados et jeunes et un an après sa création Psymada se lance dans la « Communication Interactive ». Par rapport aux divers sites qui présentent des discussions en ligne, voici les particularités du T’Chat de Psymada:

– Le thème sera adopté en fonction des réalités donc se rapporte au quotidien des jeunes du monde entier. Nous tenons compte des demandes de nos internautes autant que de leurs besoins. Surtout n’hésitez pas à proposer vos sujets.

– La discussion en ligne aura lieu durant un temps déterminé et selon la disponibilité du plus grand nombre. Les informations concernant le Thème, le jour de sa réalisation, les heures de début et de fin de séance seront communiquées à l’avance pour permettre aux internautes de se préparer.

– Un modérateur, une personne référence, choisi en fonction du thème sera présent durant toute la durée du T’chat. Il oriente la discussion, veille au respect de l’individu et de ses idées. Il Harmonise les échanges, il n’a pas le rôle d’un enseignant et n’est pas là pour convaincre mais à la limite corrige certaines fausses idées et émet à l’occasion quelques conseils. Il est ainsi fondamental que chacun puisse s’exprimer librement mais plutôt avec des courtes phrases facilement compréhensibles. Ce sera une séance d’échange, de partage et parfois de remise en question pour chacun des intervenants. Et l’intérêt sera doublé voire triplé du fait que les participants seront issus de cultures et d’éducations différentes puis évoluent dans des milieux probablement très variés.

.

L’ Administration

Année Internationale de la Jeunesse

Posted by admin On août - 17 - 2010 ADD COMMENTS

« DIALOGUE  ET  COMPREHENSION  MUTUELLE », tel est le thème choisi par les Nations Unis pour l’Année Internationale de la Jeunesse, célébrée  d’Août  2010  à  Août  2011. Et la date du 12, jour de son lancement correspond également  à  la  « Journée  Internationale  de  La  Jeunesse ». L’objectif serait  pour l’ONU  de « promouvoir la participation pleine et effective des jeunes dans tous les aspects de la société » (Nicola Shepherd). C’est dans cette optique que Psymada, voilà un an a créé ce Blog dont la motivation est de regrouper les Ados/Jeunes de diverses origines et de diverses régions dans un espace de communication et de partage. Pratiquement, ils peuvent  autant  y écrire librement des articles, des commentaires et participer au forum ainsi qu’adhérer au Club en y apportant leurs idées par rapport à leurs thèmes de prédilection.

Contrairement à cette tendance de la société moderne qui pousse l’individu vers l’isolement. Faisant également abstraction de cet « anonymat » favorisé généralement par internet et qui incite au mensonge et à l’irrespect,  Psymada grâce à ce Club, bâti sur une  philosophie d’ouverture et de valorisation, veut mettre en évidence nos jeunes. Il souhaite les unir  grâce à des échanges d’idées voire à l’élaboration de projets. Et comme il a été maintes fois répété dans ce Blog et lors des conférences de presse, Psymada voudrait compter sur les partenaires pour la mise en pratique  des dits projets et spécialement ceux orientés vers l’amélioration de l’homme et de son environnement.

En résumé, Psymada veut responsabiliser davantage nos Ados et Jeunes, leur faire prendre conscience du présent et leur faire participer directement à l’élaboration de leur avenir. Bref leur faire comprendre combien ils sont autant  indispensables que les adultes et notamment leurs parents dans une « Cause » qui est commune à tous !…

Pour Psymada, ceci doit passer par l’amélioration de l’estime de soi, l’estime de l’autre et surtout, quelque soit l’âge. Ce qui est d’ailleurs fondamental pour favoriser tout Dialogue, seul moyen pour aboutir à une quelconque compréhension. Une compréhension entre les jeunes d’une part mais aussi inter générationnelle. Ainsi de fil en aiguille nous rejoignons ce thème choisi par les Nations Unies pour célébrer l’Année Internationale de la Jeunesse et que nous citons à nouveau : « DIALOGUE  ET  COMPREHENSION  MUTUELLE ».

.

 

Dr Raharison

« DIALOGUEETCOMPREHENSIONMUTUELLE », tel est le thème choisi par les Nations Unis pour l’Année Internationale de la Jeunesse, célébrée d’Août 2010 à Août 2011. Et la date du 12, jour de son lancement correspond égalementàla  « JournéeInternationaledeLaJeunesse ». L’objectif seraitpour l’ONUde « promouvoir la participation pleine et effective des jeunes dans tous les aspects de la société » (Nicola Shepherd). C’est dans cette optique que Psymada, voilà un an a créé ce Blog dont la motivation est de regrouper les Ados et les jeunes de diverses origines et de diverses régions dans un espace de communication et de partage. Pratiquement, ils peuvent autanty écrire librement des articles, des commentaires et participer au forum ainsi qu’adhérer au Club en y apportant leurs idées par rapport à leurs thèmes de prédilection.

Contrairement à cette tendance de la société moderne qui pousse l’individu vers l’isolement et à internet en général qui incite à se cacher derrière l’anonymat et à favoriser l’altercation en ligne, Psymada grâce à ce Club, bâti sur une philosophie d’ouverture et de valorisation, va mettre en évidence nos jeunes et les unir par rapport à des échanges d’idées jusqu’à les susciter à la mise à jour de projets. Et ce sera grâce à ses partenaires que Psymada va dans un deuxième temps, faciliter la réalisation des dits projets et spécialement ceux orientés vers l’amélioration de l’homme et de son environnement.

En résumé, Psymada veut responsabiliser davantage nos Ados et Jeunes, leur faire prendre conscience du présent et leur faire participer directement à l’élaboration de leur avenir. Bref leur faire comprendre combien ils sont autantindispensables que les adultes et notamment leurs parents dans une « Cause » qui est commune à tous !… Et pour Psymada, ceci passe par l’amélioration de l’estime de soi, l’estime de l’autre et tout cela indépendamment de l’âge. Ce qui est d’ailleurs fondamental pour favoriser tout Dialogue, seul moyen pour aboutir à une quelconque compréhension. Compréhension entre les jeunes d’une part mais aussi inter générationnel. Ainsi de fil en aiguille nous rejoignons le thème de l’Année Internationale de la Jeunesse choisi par les Nations Unies et que nous citons à nouveau : « DIALOGUEETCOMPREHENSIONMUTUELLE ».

Dr Raharison

 

Le Football, Rêve ou Réalité ?…

Posted by admin On juillet - 16 - 2010 ADD COMMENTS

J’ai eu la chance de faire la connaissance du Docteur Raharison durant son passage en Belgique et je tiens à lui remercier pour ce site qui d’une certaine manière pourrait aussi servir de « Pont » entre l’Europe et Madagascar. « Jeunes de tous les pays, unissons-nous ! » Bonne continuation et beaucoup de succès à ce Projet Unique et vraiment louable.

.

2010, première Coupe du Monde  organisée  en Afrique !…  A priori, les connaisseurs disent que l’organisation était au moins égale à celles réalisées  dans d’autres continents. D’autre part, et nous l’avions tous vu, la fête était grandiose avec un très beau cachet du continent, la sécurité était aussi exemplaire car pas de hooligan et même le nombre de délits et de crimes dans ce pays a diminué durant les 31 jours de compétition !… Bref, les Sud Africains et même tous  les habitants du continent  peuvent  être fiers du déroulement global de ce mondial !…

Mais,  la question qu’on ne peut s’empêcher de poser  est la suivante : « Réellement, pour le continent Africain, que rapporte l’organisation d’un tel évènement ? Quelles en sont les retombées directes ou indirectes, autant  pour l’Etat, les Etats et surtout pour chaque individu ?…

Selon les médias,  cette Coupe du Monde aurait coûté 2,2 milliards d’euros et comme le Comité d’organisation a décidé de construire cinq nouveaux stades au lieu des deux prévus et sans parler des divers frais supplémentaires, on se doute donc de l’existence d’un éventuel bénéfice. Il faut également noter les autres infrastructures mises en place pour ce mondial telles la construction ou rénovation d’aéroports, de nouveaux hôtels, routes, moyens de transport, etc. Dans leurs discours, les divers représentants du gouvernement local expriment leur fierté de pouvoir offrir toutes ces constructions au peuple sud africain à l’issu de ce mondial. Mais pourrait-on envisager une conséquence positive sur la population locale et particulièrement sur les plus démunis ? A la limite, vont-ils pouvoir accéder à ces belles infrastructures et quelles en seraient les conditions ?… Connaissant les difficultés économiques et sociales traversées par ce pays avec ses 40% de chômage, 10% de séropo­sitifs et 47% de la population vivant avec moins de 1,5 euros par jour;  peut-on parler de rationalité dans la construction de tels « monuments » ?  Quelle municipalité ou quel club pourra subvenir à leur frais d’entretien ? Y aurait-il autant de supporteurs pour remplir ne serait-ce que la moitié voire le quart des tribunes à chaque match?… Sans parler du fait que certains journaux ont même rapporté un renforcement de l’exclusion engendrée par la construction des nouveaux quartiers vis-à-vis des plus démunis. Apparemment, certains ont même étaient victimes de vaines promesses de relogement.

Par rapport au sport lui-même et au spectacle en particulier, seul un faible pourcentage de citoyen sud africain et encore moins d’africains issus d’autres pays ont pu aller au stade. Il est vrai que des efforts ont été faits par la FIFA pour vendre l’entrée à 13 € pour les nationaux au lieu des tarifs normaux de 53 à 115 € (apparemment, l’entrée à un match local ne dépasse pas les 3 €). Par contre, les autres ressortissants du continent devaient payer le prix plein. Et quand on sait que le salaire moyen d’un sud africain est de 515 € (c’est nettement moins  dans la plupart des autres pays africains), vivre un match en direct dans un stade est resté et restera toujours un rêve, une utopie. Qu’en est-il de ces habitants des townships qui se sont plaints car on ne leur a même pas donné l’opportunité de voir la retransmission des matches, n’ayant pas de TV à la maison  et ne jouissant même pas d’écran géant dans leur quartier: dans ce cas, peut-on parler d’Injustice ?… Ainsi, pour ne pas subir la frustration de devoir juste écouter le match via un transistor et pour pouvoir  vivre cette ambiance magique du grand écran, soit il aurait fallu qu’ils paient leur place pour s’entasser chez un voisin plus aisé soit avoir la chance de vivre dans un quartier plus huppé et pouvoir fréquenter divers endroits en fonction de la couleur de leur portefeuille !…

A ma question finale, je laisserai donc à chacun de vous de donner votre réponse et j’espère vivement une discussion et une  participation de votre part et quelle que soit votre pays et votre origine : « La FIFA prendra-t’elle la bonne décision le jour ou elle décidera de réorganiser un Mondial de Football en Afrique ?… ».

.

.

Hugo (Braine-le-Comte / Belgique)

.

.


Une Histoire de Tour !…

Posted by admin On juillet - 10 - 2010 ADD COMMENTS

.

Les organisateurs du tour ont choisi le Slogan « UNE ENERGIE NOUVELLE » comme ils ont décidé de donner le départ de cette course en Hollande, pays où 17 millions de vélos sont répertoriés (plus que le nombre d’habitants). D’ailleurs, le choix de Rotterdam, ville très cosmopolite, très moderne, riche en industrie et 1er port Européen n’est pas innocent. En effet, cette grande cité vise également une diminution de 50 % de ses gaz à effet de serre en 2025, ce qui constitue également un signal fort pour l’image de la Grande Boucle, autant vis-à-vis du monde des affaires et de l’économie que pour le Tour lui-même. Nous savons tous combien le Tour a besoin d’améliorer son blason autant par rapport à l’environnement mais tout particulièrement en ce qui concerne la Lutte contre le Dopage.

Un autre symbole fort de ce Tour, le faire passer en Belgique, pays du « Cannibale », surnom donné au plus grand coureur cycliste de tous les temps : Eddy Merkx. Ce dernier a raflé de 1961 à 1978 au moins 525 victoires dont cinq tours de France, cinq tours d’Italie, un tour d’Espagne et 19 victoires dans les cinq courses dites « Grands Classiques ». D’ailleurs, en 1996, le Roi Albert ll de Belgique lui a décerné le titre de Baron suite à ses exploits et aux honneurs rendus au Royaume de Belgique.

.

Dr Raharison
( et Sylvia)
 
 

.

En live, après avoir vu et revu la grande Boucle sur le petit écran, on s’attendrait davantage à une belle ambiance avec beaucoup de bruits et des flonflons. Réellement, deux types de spectateurs se sont fait remarqués. D’un côté, ceux souvent d’un certain âge, bien assis dans leur petit fauteuil , prêt à y passer la journée et à attendre bien sagement le passage de leur « Petite Reine ». Ceux-là sont parés pour le bronzage, muni de leur bac Frigo, armés de leur sandwich et leur boisson.

D’un autre côté, il y ceux qui à peine viennent de voir l’horaire de passage du Tour sur internet et qui arrivent presque en courant. Ces derniers se font surtout remarquer par leurs allées et venues le long de la route, téléphone dans une main, clé de voiture dans l’autre et grimaçant ou manifestant des petits grognements d’impatience.

En fait, que l’on soit fan de courses ou simple badaud, on est plus ou moins motivé par cet « esprit Caravane ».

On s’attendrait à un défilé de chars fleuris ou du moins de camions avec de belles décorations et montés par de belles hôtesses voire de beaux personnages drôlement déguisés. Mais déception !… Car tout d’un coup surgissent de loin, des voitures déboulant à vive allure (pas moins de 60-80 km/h), quelques mains qu’on voit à peine sortir d’une vitre ou des individus (hommes, femmes on ne sait même pas) qui lancent ici et là quelques objets de publicité. Pire, ces articles peuvent même retomber sur la chaussée, au risque de créer un accident chez celui ou celle qui s’y élancerait pour les ramasser.

En somme, c’est un défilement intermittent de bolides suivi d’interminables moments d’ennui et de coup de soleil !… Puis, surprise !… Au moment où on ne s’y attend plus, une camionnette s’arrête sur le bord de la route.

Le chauffeur avec son micro casque appelle dans un haut parleur : « Bonjour, venez, venez acheter les cadeaux et souvenirs du tour !… Venez car on n’a droit qu’à une minute d’arrêt !… » Voilà, pour une fois que le public pouvait communiquer avec quelqu’un de la caravane, ce n’était malheureusement que pour une question de sous !…

C’est un peu dommage pour l’image de ce Tour mais sachez que cette fois-ci, PSYMADA était bien là!… Il était présent sur la Grande boucle pour vous et uniquement pour vous!… Et si vous aviez été parmi les 2 milliards de téléspectateurs qui regardent cette compétition dans les 186 pays où elle est retransmise, vous auriez vu la pancarte de votre Blog préféré.

.


Dr Raharison

(et Sylvia )

.

Mardi 06 juillet 2010, 3ème étape de ce 97ème Tour de France, entre la ville de Wanze en Belgique et d’Arenberg-Porte du Hainaut en France. Deux villes bien connues des habitués des Classiques du Cyclisme. Wanze, lieu de passage de « la Flèche Wallonne » et Arenberg sur le trajet de « l’Enfer du Nord », dénomination de la célèbre course « Paris-Roubaix ».

12 h 35 mn, les 190 participants ont pris le départ à partir de cette petite ville de la province de Liège, la région la plus française de Belgique. 213 km à parcourir sous une température assez clémente, 20 à 22 °C à l’ombre. Cette année, la course a traversé d’est en ouest le pays plat de Jacques Brel pour arriver 5 heures plus tard et non sans mal, au cœur du Nord-Pas de calais.

Après son passage à Namur, capitale administrative de la Wallonie, vers 11h30 la Caravane du Tour avec ses quelques 200 voitures publicitaires sont passés aux environs de la ville de Spy, célèbre par sa grotte et les trois squelettes néandertaliens dont la découverte en 1886 par l’archéologue Marcel De Puydt, le géologue Max Lohest et le paléontologue Julien Fraipont a fortement bouleversé nos connaissances sur l’histoire de l’humanité.

Et c’est seulement vers 14 heures que les concurrents ont franchis cette zone frontière entre la région de Namur et celle de Charleroi, 7 coureurs sont sortis du peloton et se retrouvant à 4mn devant eux : Stephen Cummings (Sky), Ryder Hesjedal (Garmin), Pavel Brutt (Katusha), Roger Kluge (Milram), Pierre Rolland (Bbox), Imanol Erviti (Caisse d’Epargne) et Stéphane Augé (Cofidis).

.

Ici, le peloton amené par l’équipe Quick Step. Tout à fait normal dirait les connaisseurs car cette équipe belge jouait dans sa cour et devait d’ailleurs protéger le coéquipier Sylvain Chavanel , qui détenait le « Maillot Jaune » gagné la veille il faut aussi noter le porteur du Maillot à Pois de meilleur Grimpeur, également un coéquiper.

.

Ici, en rouge et noir, l’équipe de Radio Shack avec leur leader, l’inévitable Lance Armstrong.

.

En bleu, le team de Bouygues Telecom, au milieu de ce peloton.

.

En orange, l’équipe hollandaise du Rabobank.

.

En tous cas, on savait que la bataille allait être rude et particulièrement à la fin de cette journée, lors du passage sur les 13 km 150 de pavé du parcours de Paris-Roubaix.

.

Et justement le Classement final: 1. Hushovd (Cervélo) 2. Thomas (Sky) 3. Evans (BMC)

Sylvain Chavanel perd son Maillot Jaune avec 4’00 » de retard et se classe 5ème à 1’01 ».

Ainsi au classement général, Fabian Cancellara prend la tête devant Gerraint Thomas et Cadel Evans. Andy Schleck, 6ème, pointe à 1’09 », Alberto Contador est 9ème à 1’40 » et Lance Armstrong 18ème à 2’30 ».

En tous les cas, ce tour promet d’être explosif jusqu’à son arrivée finale sur les champs E lysées !…

.

.

Damien (notre spécialiste du Tour – Belgique)

et Sylvia

.

.

Amarina Hôtel

Posted by admin On juin - 24 - 2010 ADD COMMENTS

.

.

.

« GASY BULLES » 6ème édition

Posted by admin On juin - 20 - 2010 ADD COMMENTS

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

Journée Mondiale de l’Environnement 2010

Posted by admin On juin - 20 - 2010 ADD COMMENTS

Des millions d’espèces, une planète, un avenir commun

C’est sous ce thème que le CINU ou Centre d’Information des Nations Unies a célébré la journée mondiale de l’environnement le samedi 5 juin à la grande cours de l’ESSCA Antanimena.

Selon les organisateurs, le choix du thème répond à l’appel urgent pour la préservation de la diversité de la vie sur notre planète. Il permet aussi de conscientiser les jeunes sur l’importance et la valeur de la biodiversité tant à Madagascar que dans le monde. De plus, cette célébration coïncide pour 2010, avec l’année internationale de la biodiversité.

A noter que cette journée a été instituée par le PNUE ( Programme des Nations pour l’Environnement) depuis le 5 juin 1972. L’objectif serait d’inciter davantage tous les pays du monde à s’engager dans le respect de l’environnement, seul facteur conditionnant la vie et l’avenir de l’Homme.

Divers participants

L’événement a rassemblé toute une panoplie de jeunes et adolescents issus de divers lycées, et universités de la capitale dont l’ESSCA, l’ESTIIM’, l’ICM, l’INSPNMAD, l’Université Ankatso, Le Lycée Privé Arc en Ciel. Ces établissements appartiennent pour la plupart au Club Pour l’ONU (CPO). Un club œuvrant pour la promotion des principes des Nations Unies à l’instar de la culture de la paix, du développement et de la sécurité. On a également remarqué la participation active des Scouts Eclaireuses, de la Compagnie de danse Rohy sans oublier le PNUE et le SGP (Small Grants Products)

Des variétés d’activités

Une variété d’activités a enrichi la journée et chaque participant a donné le meilleur de lui-même en apportant sa particularité dans ses diverses contributions dans le domaine de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Parmi ces activités, il faut citer :

– Des Quiz sur l’Environnement, la biodiversité et le changement climatique

– Un concours des meilleurs Ambassadeur et Ambassadrice

– Un concours de mascotte, de poème et de dessin

– Des rencontres de basket

– Des stands d’exposition

Des opinions

Les jeunes de l’institut INSPNMAD ont par exemple choisi la phrase « détruire la biodiversité c’est hypothéquer l’avenir » à titre de réflexion pour tous les acteurs impliqués dans la question environnementale pendant cette journée. Selon RAKOTONARIVO Mialy Aina, une étudiante en Droit qui s’est chargée du stand d’exposition de son Institut, « Madagascar est riche en faune et en flore, endémiques et ces éléments sont un atout majeur qui font de Madagascar un pays attrayant tant dans le volet touristique que dans les perspectives économiques ». En effet, Chaque espèce endémique a un apport dans l’écosystème et nous nous devons tous de les protéger afin d’éviter toute extinction massive de ces espèces.

 

RAJAONA Fenosoa Assia, une des candidates au concours d’ambassadrice pour l’environnement représentant l’ESTIIM a quant à elle développé dans son discours les dangers auxquels Madagascar s’expose face à l’exploitation irrationnelle et illicite des richesses naturelles : cas des bois de rose. Elle a également souligné dans ses propos, la problématique des pays en voie de développement qui sont souvent les « victimes « » et a expliqué que les mesures de compensation proposées par les pays industrialisés ne sont pas proportionnelles aux maux qu’endurent les pays victimes du changement climatique. Selon cette candidate, il faut la responsabilisation de tout le monde car le changement climatique résulte aussi et surtout des effets de l’activité humaine.

Les étudiants de l’ICM ont quant à eux présenté un stand exposant les particularités en faune et en flore de Madagascar dans une sorte de forêt tropicale conçu par RASOLOARISOA Andrimanjaka, un étudiant en Management et en Environnement. Questionné sur sa perception de l’engagement des jeunes actuels en termes de protection de l’environnement, ce jeune homme répond en toute franchise que « les seules préoccupations et priorités des jeunes actuels résident essentiellement dans les études et la recherche de travail. Or une mobilisation et une sensibilisation sur le terrain devraient être requises pour améliorer la situation environnementale et l’avenir de la planète »

En entendant tous ces propos et en constatant l’ardeur manifestée par les jeunes dans la participation active pendant cette journée, on en déduit qu’ils ont beaucoup à dire dans le domaine de l’environnement. Ils sont donc conviés et encouragés à continuer leur implication pour stimuler un changement de comportement detoutes les autres franges de la société. En effet,tout le monde est concerné car on vit tous sur la même planète.

Avant la proclamation des résultats des divers concours, une prestation de danse a été faite par la Compagnie Rohy. Cette compagnie prévoit déjà une autre représentation qui aura lieu le 24 juin à 14h30, lors de la journée mondiale de la Terre à l’ex Galerie 6 à Analakely. Ce spectacle va s’intituler : « La Terre et ses maux » selon Valy, une fille membre du groupe.

Le lycée privé Arc en Ciel a remporté plusieurs épreuves, à savoir le concours de poème, le Quizsur l’environnement. Selon la responsable de l’école, cette réussite résulte de la formation dispensée par l’école et des travaux de recherches effectués par les élèves.

Les lots attribués étaient variés, des kits de fournitures scolaires, des coupes pour les sportifs, un téléviseur,…etc.

Bref, la célébration de la journée mondiale de l’environnement s’est bel et bien déroulée à l’ESSCA Antanimena, hôte de l’évènement.Au niveau national, elle a aussi été célébrée à Ankarafantsika tandis qu’au niveauinternational, elle a eu lieu au Rwanda (Kigali).

.

Mirana

.

.

.

En entendant tous ces propos et en constatant l’ardeur manifestée par les jeunes dans la participation active pendant cette journée, on en déduit qu’ils ont beaucoup à dire dans le domaine de l’environnement. Ils sont donc conviés et encouragés à continuer leur implication pour stimuler un changement de comportement detoutes les autres franges de la société. En effet,tout le monde est concerné car on vit tous sur la même planète.

Avant la proclamation des résultats des divers concours, une prestation de danse a été faite par la Compagnie Rohy. Cette compagnie prévoit déjà une autre représentation qui aura lieu le 24 juin à 14h30, lors de la journée mondiale de la Terre à l’ex Galerie 6 à Analakely. Ce spectacle va s’intituler : « La Terre et ses maux » selon Valy, une fille membre du groupe.

Le lycée privé Arc en Ciel a remporté plusieurs épreuves, à savoir le concours de poème, le Quizsur l’environnement. Selon la responsable de l’école, cette réussite résulte de la formation dispensée par l’école et des travaux de recherches effectués par les élèves.

Les lots attribués étaient variés, des kits de fournitures scolaires, des coupes pour les sportifs, un téléviseur,…etc.

Bref, la célébration de la journée mondiale de l’environnement s’est bel et bien déroulée à l’ESSCA Antanimena, hôte de l’évènement.Au niveau national, elle a aussi été célébrée à Ankarafantsika tandis qu’au niveauinternational, elle a eu lieu au Rwanda (Kigali).