mercredi 25 janvier 2017

Candidat N°12

« La diversité au service de la paix », un thème qui incite et éduque déjà à avoir une mentalité qui s’adapte à la situation quelqu’elle soit, tout en respectant l’environnement et en particulier la dignité humaine pour un monde en paix.

Dès l’enfance, il est nécessaire voire vital pour un enfant de fréquenter des enfants de son âge. Ceci permet son développement personnel dans tous les niveaux : physique, émotionnel, intellectuel, relationnel et spirituel, malgré la différence de l’instruction reçue et de niveau de vie des enfants qu’il fréquente. Ceci est déjà un début de socialisation pour les enfants qui seront des futurs responsables de la paix dans la société où ils vivront. Pour les jeunes et adolescents, fréquenter des jeunes de leur âge leur permet de trouver ensemble une entente afin de préserver une relation saine et en paix.

Haïr ou rejeter une personne à cause de sa laideur, de la couleur de sa peau, de son pays d’origine, de la religion à laquelle elle appartient s’avère un sentiment de sordidité qui dérange la paix. Mettre fin à une amitié voire limiter le champ relationnel à cause d’une divergence de point de vue ou d’opinions est un assaut contre la paix. Cependant, il est vrai que chacun de nous est différent, mais il ne faut pas oublier que chaque être humain a sa propre dignité, mérite d’être aimé et écouté. De ce fait, la différence ne constitue pas un blocage relationnel, elle enrichit et rend tout être humain interdépendant. Nous devons donc respecter cette différence car il y a des valeurs qu’on ne trouve pas chez soi mais qu’on trouve chez nos pairs. Le respect de la différence nous mènera inévitablement vers la paix à commencer dans le foyer, ensuite dans la société, et partout dans le pays.

Dieu nous a créé différemment, de plus, nous les Malgaches avons des valeurs qui nous sont propres : le respect mutuel et l’union dans les bons et pires moments de la vie. Si la société malgache arrive à préserver et à pratiquer dans la vie quotidienne ces valeurs, l’on pourrait espérer que la paix règnerait sur nos terres. Pour ce faire, l’Etat, l’Eglise, les enseignants, les parents, les médias ont un grand rôle dans l’éducation de chaque citoyen pour le respect de la différence vu que celle-ci enrichit et renforce l’interdépendance de tout être humain, et non une source de discorde. Il est vrai que c’est difficile de faire revivre des valeurs qu’on considère mortes dans la situation que se trouve Madagascar depuis plus d’un an ; mais il est évident que le peuple malgache vivra dans la paix si chacun de nous a cette volonté et cette initiative de réanimer ces valeurs dites mortes depuis notre propre foyer, dans notre entourage, au travail, en tout endroit où nous nous trouvons.

Le fait qu’un peuple possède une mentalité basée sur la paix est déjà une assurance pour le développement de son pays. Ainsi, que vous soyez jeune ou âgé, mineur ou majeur, parent ou enfant, militaire ou civil, en situation d’handicap ou non (excepté l’handicap mental), souvenez- vous que vous êtes le premier responsable de la mésentente et de la paix dans la société où vous vous trouvez. Afin que nous puissions vivre ensemble dans la différence, et afin que nous devenions un modèle pour d’autres peuples, nous devons nous convaincre entre nous, respecter et faire respecter la différence pour une société en paix, loin de toute forme de conflit.

One Response to “CONCOURS Candidat n°12”

  1. hzo dit :

    Original

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.