mercredi 25 janvier 2017

Candidat N°30

Chacun de nous est unique parce que nous sommes différents les uns des autres. Dans sa chanson intitulée « La différence », la chanteuse française, Lara Fabian, défend le droit à la différence des homosexuels car l’humain a, comme on le sait, tendance à rejeter au premier abord celui qui ne lui ressemble pas. L’homosexualité est une expression de cette différence, mais elle est aussi la couleur de la peau et des yeux, l’épaisseur des lèvres, la qualité des cheveux, bref autant de caractères physiques qui nous rendent exceptionnels.

Toutefois, la différence ne se limite pas à tout ce que je viens d’énumérer. La culture, la philosophie, la façon de penser, la manière de vivre diffèrent d’une personne à l’autre, d’un pays à l’autre et, qui sait, peut-être d’un monde à l’autre. Ainsi, la diversité, c’est la différence. Il ne s’agit pas uniquement d’une histoire de carnation, ou de sexe, ou encore de choix sexuel ; la diversité est une divergence d’idées, une différence d’opinions, une opposition qui devrait déboucher sur la bonne entente et non sur la guerre car la guerre détruit, tandis que la paix construit.

Tout comme la diversité, la paix offre plusieurs visages. Chez les arbitres sportifs, elle peut revêtir l’aspect du fair-play et de la solidarité, ou encore l’aspect de l’impartialité. L’exemple qui illustre bien cette idée de diversité est le championnat du monde de football où trente deux pays des cinq continents s’affrontent dans un esprit de totale fraternité.

Aussi, évitons les erreurs du passé, comme l’apartheid, ce système de ségrégation raciale appliqué contre les noirs d’Afrique du Sud ; ou le nazisme en Allemagne pendant lequel des millions de Juifs sont morts. C’est à la suite de ce génocide que l’ONU fut créé afin de préserver la paix dans le monde. Mais la paix ne règnera jamais si tout le monde n’apporte sa contribution personnelle. Car, il est impossible pour une seule personne d’instaurer la paix. A moins peut-être de brutaliser toute la population pour qu’elle arrête de faire la guerre…

Ainsi, il incombe à chacun de faire régner la paix. C’est un devoir pour tous sans exception. Un devoir à exécuter sans tarder pour que nos enfants aient le droit de vivre dans un monde en paix. Car comme le dit si bien ce proverbe Amérindien : « Nous n’avons pas hérité cette terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants. ».

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.