mercredi 25 janvier 2017

Candidat N°35

Un l’étranger étonné devant le « famadihana » exercé par les malgaches, un chrétien ébahit par les islamiques qui se prosternent pour faire leur prière, une fillette d’une dizaine d’année porteuse d’un bébé, … la diversité est partout et revêt plusieurs formes : diversité de culture, d’opinion, de religion, de niveau social, …

Cette diversité peut être à la fois considéré comme aubaine que comme désagrément pour la stabilité d’un pays. Elle peut être à la fois un facteur de conflit comme de paix.

Plusieurs d’entre nous connaît l’histoire du Rwanda où des personnes s’entretuaient, pour la simple raison que les uns appartenaient au Hutus et les autres au Tutsi.

Quoique, chacun d’eux habite le même pays où l’histoire et les soucis sont les mêmes.

Pourtant, nous vivons dans un pays où cohabitent 18 ethnies. Et, chacun de ces ethnies ont conservé ses cultures et traditions : le Hira gasy pour les merina, le papier Antemoro pour les Antemoro, l’Aloalo pour les Mahafaly, etc.

Mais cela n’a pas divisé le pays ni provoqué un conflit violent à l’échelle national.

Au contraire, cette divergence s’est transformée en une fierté pour tous les malgaches. Et cette grande richesse culturelle est devenu une particularité pour Madagascar.

Par ailleurs, la crise économique malgache s’éternise à cause de la divergence d’opinion des divers partis politiques. Sans maîtrise des nos émotions, nous serons condamné à vivre pour toujours dans cette situation. Mais si Dieu nous a donné une tête par personne, cela ne voudrait-il pas dire qu’il est normal que chacun de nous ait son propre point de vue ? Néanmoins la diversité d’opinion ne devrait pas être un facteur de guerre.

En effet, la diversité d’opinions est une mine de possibilités. L’importance des points de vue et des expériences apporte une variété d’idées, de perspectives et de compétences qui peuvent améliorer la capacité d’une société à se développer.

La diversité d’opinion permet également de voir les points de vue des autres. Même différent de ses opinions, la personne pourrait comprendre la vision des autres et reconnaître que ces nouvelles idées sont aussi probables que la sienne. Ceci crée une relation de confiance entre les personnes en discussion et ouvre des réseaux sociaux.

En effet, l’erreur serait de croire que notre opinion est la meilleure et la seule vraie. Nous devons reconnaître que nous avons besoin les uns des autres. C’est seulement ainsi que nous pourrons bâtir une société de paix.

Il y a également un aspect très présent de la diversité : la diversité sociale. En effet, l’écart entre les revenus des ménages riches des ménages défavorisés ne cesse de s’accroître. Bien souvent, ceci engendre une importante discrimination.

Pourtant, ce type de diversité peut présenter un intérêt et être perçu comme une opportunité plutôt qu’une menace. Certes, pour l’entreprise à vocation commerciale, le besoin de proximité avec des clients divers nécessite de recruter des salariés qui leur ressemblent.

Mais aussi, la diversité des équipes dans une entreprise est source de créativité car ceci signifie : pluralité de profils, variété d’expériences, diversité des compétences … bref la diversité des équipes créée de la valeur et est source d’équilibre.

D’ailleurs, accepter la diversité, aidant à lutter contre le racisme et la xénophobie, est pour une société un critère de développement social.

En conclusion, le développement de l’économie d’un pays et le respect de la dignité des personnes n’est possible qu’avec un traitement équitable de toutes les personnes à tous les stades de sa vie, et ceci, malgré les diversités de chacun.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.