mardi 24 janvier 2017

1) AIDEZ-NOUS

.

Actuellement, les adolescents et  jeunes de Diego sont devenus à la une des  sujets préoccupants. Ils s’empirent de plus en plus. Pourquoi ? Quelles sont les causes ? Revenons  d’abord à une histoire. Les jeunes Malgaches, avant  la mondialisation, s’intéresse  à la culture malgache. La mondialisation a été introduite à  Madagascar, les Malgaches deviennent de plus en plus acculturée. Alors les jeunes qui vivent dans les pays en voie de développement imitent littéralement, ce qu’ils ont vu. D’où  la naissance des « Koroko », c’est-à-dire les jeunes branchés. Ils imitent les jeunes Français ou les américains. Leur manière de s’habiller, leur mode de vie ainsi leur façon de parler. Ils ont même pris le nom de leur groupe, exemple : « Troupe de choc, man in black ». Ils  ont leur langage. Ils se comprennent  quand ils discutent. Chaque quartier en possède. Des années ont passé,  vu l’évolution des technologies, des Internet les jeunes de Diégo s’enfoncent dans le  noir. Ils s’engouffrent dans l’acte de banditisme. Ils deviennent des voleurs et même des criminels. Ils  attaquent en plein jour. Ils sont partout, au marché, dans les quartiers. Ils volent  tout ce qu’ils trouvent quelques choses  de valeureux sur quelqu’un (téléphone, argent, des bijoux).S’ils ne trouvent pas ce qu’ils veulent, ils le blessent ou même le tuent. À partir de 18 heures, les gens  du quartier, les chauffeurs de taxi, tous ont peur de partir seuls dans le noir. Ce ne sont pas seulement des jeunes garçons  qui font ce genre d’attaque. Des jeunes  filles se collaborent avec eux. Un chauffeur de taxi a expliqué  que les jeunes filles  font semblant d’arrêter un taxi pour faire sa course. Au moment  où elles disent qu’elles  sont arrivées à leur destination, les jeunes garçons s’introduisent et attaquent. Ce sont des « foroches ».Des jeunes qui sont violents. Ils ne reculent devant rien, sauf en apercevant les forces de l’ordre. Le « foroches », c’est le nom qu’ils choisissent. Ils sont entre 12 ans à 25 ans. Ils ont un chef de groupe. Chaque quartier, les gens sentent leurs présences. On peut trouver 120 à 130 jeunes et adolescents dans chaque quartier. Quand ils attaquent, 30 jeunes apparaissent en même temps. Ils n’épargnent personne, des jeunes comme eux, des adultes, que ce soit  filles ou garçons. S’ils se croisent sur leur chemin, ils l’attaquent. La plupart d’entre eux sont à Diego mais maintenant ils commencent à se disperser  dans les autres districts comme Ambanja, Nosy Be, Ambilobe. Des mesures ont été prises par des différentes autorités mais en vain. Au contraire, ils se multiplient au  jour le jour.

Les jeunes « foroches » ne sont pas responsable de leurs sorts. Parce que ils n’arrivent   pas à faire un acte de barbarisme s’ils ne sont pas drogués. Ils ne sont pas conscients de ce qu’ils ont faits. Ils ne rendent même pas compte que ceux qui le demandent à faire cet acte les exploitent.

Mathilde

.

Soyez nombreux à écrire des Commentaires sur cet article!… Grâce à vos appréciation, son auteur va peut être mériter un prix de participation!…

Mathilde mais aussi Psymad attendent vos participations.  Merci pour elle!…

One Response to “CONCOURS DU MEILLEUR ARTICLE ( Non sélectionné)”

  1. tanourzah dit :

    je ne savais pas que de tels genres de problèmes existaient au niveau de la jeunesse de Nosy-be. Il est impératif qu’on y remédie. Un grand bravo et un gros merci à l’auteur, on apprend beaucoup de cet article!!!

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.