mercredi 25 janvier 2017

. .

.

Tu aimes cet article, cliques sur  » Like «  au dessus à gauche.

N’oublies pas non plus de commenter en bas de page. Merci !…

.

Le YOUTH CIVIC CENTER a une nouvelle fois fait appel à Psymada représenté par son Manager le Dr Raharison pour participer à ses activités dans le cadre du nouveau Centre Martin Luther King à Anosy-Antananarivo. Un grand Débat sur « LA VIOLENCE CONJUGALE » faisant suite à l’émission télévisé « Kozy Liberty » de la RTA-TV a eu lieu le 04 Avril dernier. A l’issu de ce partage entre les jeunes avec divers professionnels et membres d’Associations touchées directement par ce thème, va être finalisé un plaidoyer que les jeunes vont présenter auprès des autorités compétentes. Il s’agit de manifester une volonté de changement dans certains domaines qui selon eux sont essentiels pour le développement de ce pays. Fidèle à sa philosophie, Psymada a tenu à souligner la relation étroite qui devrait exister entre le Couple, la Famille et la Société. Le Dr Raharison a surtout rappelé que l’humain est le seul être vivant capable de violence gratuite car tout autre animal ne le fait que pour survivre ou pour défendre un intérêt vital. Et si l’Amour se transmet tout naturellement du père et de la mère vers leurs enfants, la violence dans le couple aura tout autant une incidence sur les enfants et tôt ou tard sur leur quotidien puis sur leur futur couple voire sur leurs propres enfants. Pour l’initiateur du Blog pour les jeunes, la culture de l’échange, la sérénité et l’équilibre qui règne dans le couple va être le garant de l’harmonie dans la famille puis par extension d’un meilleur équilibre dans la société.

.

Il a fallu deux heures de discussion pour peaufiner les arguments soulevés sur le plateau de la RTA et qui ont opposé fraternellement d’une part ceux qui militent pour « une éducation prénuptiale sur la non violence » et ceux qui sont pour « la mise en place de Centres d’Ecoute pour les victimes de violences». Riches de leurs expériences et de par leurs fonctions respectives, les invités présents ont aidé les jeunes à prendre position. Ainsi, l’assemblée est convaincue de l’importance de l’éducation et de la formation qui selon eux touchent plusieurs niveaux :

Eduquer les futurs mariés est en effet une priorité mais débuter l’éducation dès la prime enfance pour la non violence dans le couple et dans la famille est désormais inévitable.

A Madagascar comme dans plusieurs pays de culture traditionnelle, on a toujours appris aux filles à coudre, à cuisiner, à préparer à manger, comment bien s’occuper de leur foyer et même de leur futur époux. Paradoxalement, aucune mesure n’a jamais été prise par rapport aux garçons pour qu’ils apprennent leur devoir et leur responsabilité de futur mari et encore moins de futur père de famille. La culture malgache a trop longtemps négligé le rôle du père et il est temps de pallier à ce grand manque car encore trop d’hommes se contentent juste de leur statut de chef de famille et laissent aux mères toutes les tâches quotidiennes dévolues aux deux parents.

La formation est la base. Ceci concerne les éducateurs, les encadreurs, les médecins et même les responsables de la sécurité publique (policiers, gendarmes, militaires) car encore trop souvent, le droit de la femme en général et tout particulièrement le droit des femmes victimes de violence ne sont pas respectés. Combien de victimes se plaignent et ne sont ni considérées ni entendues. Ainsi, inconsciemment ou parfois volontairement, des responsables jouent le jeu des auteurs de violences.

Réalisation de descentes sur terrain pour l’organisation de « Dialogues Communautaires » après une approche auprès des responsables administratifs et des différentes hiérarchies locales. Il s’agit de faire une campagne de sensibilisation associant « Culture et Développement ». Les thèmes directement concernés concernent le droit de la femme et de l’enfant, la lutte contre le mariage forcé ou le mariage des mineurs, la scolarité pour tous,…

Le rôle des médias dans le cadre de la lutte contre la violence notamment sur les femmes est fondamental.

• Certaines émissions réalisées par des professionnels comme « A LA VIE A L’AMOUR » sur la radio Don Bosco sont à encourager

• Mise en place d’un Cahier de charges engageant tous Journaux, Radios, ou Chaînes de Télévision pour la diffusion systématique et périodique d’un programme « d’Intérêt Publique » dont la Lutte contre la Violence

.

La Violence Conjugale est un problème de santé publique et touche encore 50 à 70 % des femmes dans de nombreuses régions de la planète. Si la complémentarité « Homme-Femme » est indéniable, à Madagascar comme dans la plupart des pays les moins avancés, ce fléau social constitue un véritable obstacle au développement. Son éradication doit être un défi et l’engagement des différents responsables, la mobilisation de tous est inéluctable. Comme à son habitude, Psymada tient à capter l’attention des jeunes et particulièrement ceux qui ont eu la chance d’avoir un minimum d’éducation. Il ne s’agit plus de montrer du doigt ni d’attendre les élus ou administrateurs. Chacun à son niveau, dans son entourage immédiat, même dans sa famille et dans son fokontany a le devoir d’agir !… Disons Stop à l’exploitation des moins nantis, des moins scolarisés par ceux qui ont le pouvoir et si minime soit-il : Toi, moi et nous tous !…

Grâce à sa participation tout à fait volontaire à ce genre d’évènement ainsi qu’à la diffusion des résultats de telle rencontre, Psymada veut servir d’exemple et encourage chacun de ses lecteurs à faire le pas. Jeunes de ce pays et du monde entier, arrêtons de nous lamenter car à notre niveau, nous avons tous les moyens de bouger et de faire évoluer !…

Enfin, sachez que Psymada est là pour vous aider, pour soutenir les jeunes dans leurs projets. Pour eux, pour leur présent et leur Avenir.

Pour Psymada, « LA JEUNESSE EST LA SOLUTION ! »

.

Cynthia et Dr Raharison

.

 » PHOTO GALLERY « 
.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.