mardi 24 janvier 2017

1) Bonjour,pourriez-vous vous présenter brièvement?

drogue3Bonjour,d’abord j’aimerais dire que je suis très honoré d’être interviewé par psymad. Je m’appelle Dangerous Drogue mais les gens préfèrent m’appeler par mon nom de famille. On ne saurait dire quand suis-je né,étant donné qu’avant, mon nom de famille n’avait pas cette connotation négative actuelle. A l’origine,il englobait les herbes médicinales et les épices en tout genre. Hors ces derniers datent de l’existence humaine. Dons je crois que je suis plus vieux que votre arrière arrière arrière arrière grand-père! (rires) J’ai beaucoup d’enfants,et suis fière de dire que chaque nouveau-né est plus nocif que le précédent: cocaïne,héroïne,marijuana,LSD…

En plus,ils ont à priori l’air inoffensif mais sont de vrais monstres! Ah…quelle fierté! Quand ils se présentent sous-forme de bonbons multicolores ou de poudre alléchante, personne ne leur résiste. Savez-vous que selon les pays de l’Union Européenne, ils ont réussi à assassiner plus de 100000 de leurs fans entre 1990 et 2002?

2) Comment justifiez-vous votre popularité grandissante?

bourréC’est la société actuelle qui corrompt les individus et les rend vulnérables à nos charmes. Nos fans nous consomment pour faire comme les autres, heureusement d’ailleurs! Plus ils acceptent de devenir les marionnettes de leurs amis, plus notre popularité augmente . Mais encore, ils le font pour soi-disant augmenter leurs capacités (physiques, intellectuelles…etc) ou fuir la vie quotidienne,avec ses malaises,ses problèmes,ses espoirs brisés. Mais bon, entre nous,nous n’agissons que sur les impressions. C’est dans la tête du consommateur que cela se passe, en fait nous ne réglons en rien les soucis et nous n’agissons guère non plus sur les facultés. Au contraire,ça nous amuse de laisser croire ça pour mieux détruire,ronger de l’intérieur et tuer nos fans.

3) Quels sont vos effets sur l’organisme à court,moyen et long terme?

Ouh! Il y en a beaucoup! Sachez juste qu’en tant que famille Drogue digne de ce nom,nous n’avons que de très mauvais effets sur l’organisme:
-désinhibition,c’est-à-dire que vous n’éprouvez plus aucun sentiment de honte,dans la plupart des cas,les gens racontent n’importe quoi ou se retrouvent à poil dans la rue.
-désorientation du comportement: « euh…Je suis où déjà? Au fait,qui suis-je?… « -somnolence,abattement,affaiblissement,apathie,irritabilité.
-difficultés respiratoires
drogues-nausées
-rétraction des pupilles
-perplexité,absence de responsabilité
-dépression
-aliénation mentale,psychose,déformation de la réalité
-spasmes,évanouissements,apoplexie
-paralysie respiratoire,hémorragie cérébrale
-température élevée
-tremblements,panique,frissons et ruissellement de sueur
-douleur musculaire
-SIDA,hépatite C ou toute autre maladie transmissible par l’usage d’une aiguille unique
-MORT


4) Comment fait-on pour se passer de vous?

Vous pensez vraiment que je vais vous répondre mademoiselle? (rires) Comme je suis bon joueur,je vais éclairer votre lanterne. Je commence à no drugsm’inquiéter pour mon emploi quand la personne concernée réalise d’abord qu’elle a un problème, et ressent la volonté de s’en sortir, même si cette envie d’arrêter n’est encore qu’une minuscule flamme. Après, si elle en parle à quelqu’un de confiance, c’est un pas de plus vers sa liberté et vers ma déchéance. Enfin, si la personne approche un centre de désintoxication et suis rigoureusement les consignes qui y sont délivrées, c’est ma fin. Heureusement, les sujets pensent à tort que c’est une faiblesse ou une atteinte à la dignité de s’y rendre .Donc, ils préfèrent souffrir encore et encore pourtant je trouve franchement que c’est un acte responsable et courageux,il faut être intelligent et fier pour dire: « oui,je veux m’en sortir et j’en aurai la force ». C’est admirable et ça ne peut que faire du bien et recouvrer la santé (beurk, ce mot me répugne! Le centre de désintoxication et de réhabilitation des toxicomanes à Madagascar se trouve dans les services de Neuropsychiatrie.

 

5) Quel plaisir tirez-vous de votre métier?

J’adore détruire le corps,le mental…bref,la vie des gens. Quand ils pourrissent de l’intérieur,deviennent des carcasses humaines et perdent la tête,je m’éclate comme pas possible. En plus,les ruiner est aussi amusant puisque selon une étude effectuée en 2006 par l’Observatoire des Drogues (OEDT),il faut compter entre 5 et 141 euros le gramme,soit entre 13500 et 380700Ar.

marcia

avant après drogue

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.