mercredi 25 janvier 2017
1 – Présentation
Sur la demande de nombreux internautes, avec le soutien du fondateur de ce Blog, nous avons décidé de lancer une nouvelle rubrique. Toujours dans le domaine de l’échange, du partage et de l’entraide, nous allons faire appel successivement à des personnes ressources pour leur demander de nous élaborer, par rapport à un thème déterminé, une philosophie,…

Lire la suite…

2 – Thème en cours : 

 Hary

Pour inaugurer cette rubrique «  Interview Débat Interactif », un thème majeur, celui de  « l’ESTIME de SOI » et à tout seigneur tout honneur, notre premier intervenant sera le Docteur RAHARISON Andrianaina, Neuropsychiatre et psychothérapeute de sa fonction, Médecin Chef du Centre de Diagnostic Neuro Psycho d’Antananarivo mais également Manager et Fondateur de ce Blog des jeunes.

Bonjour Docteur. Avant tout, faisons part à nos lecteurs que vous avez tenu à choisir vous-même ce premier sujet. Pourriez-vous donc  nous dire pourquoi et comment allez vous nous le présenter ?

.

 Dr Raharison

Bonjour à vous et à chacun (e) de nos lecteurs (rices), Sans entrer dans des définitions trop difficiles car on y reviendra progressivement, il faut bien spécifier que pour « l’Être social » que nous sommes, « l’Estime de Soi » est fondamental . Cette qualité, car c’en est une, va nous permettre d’aller au-delà de nous-mêmes, de nous dépasser, nous projeter, d’affronter le regard des autres, etc.

Concernant mon intervention, j’ai décidé d’être le plus pratique possible en évitant les grandes théories. Les explications vont être basées sur des exemples issus des 15 années d’expérience tout en veillant à utiliser des pseudos et à omettre tous détails pouvant  faire reconnaitre l’une ou l’autre personne. Tout au long de cet échange, et nous allons pendre le temps qu’il faudra, j’invite les jeunes internautes à y participer activement : en apportant (anonymement) leurs propres exemples, en envoyant leur commentaires et en posant le plus de questions possibles.

Pour débuter, citons d’emblée les trois exemples suivants, parmi tant d’autres :

  1. Corinne 20 ans, est venue me voir très peinée, ne comprenant  pas, pourquoi elle se sent si nulle alors que tout son entourage et même ses copains  et copines la trouvent  belle et intelligente ?
  2. Dann 12 ans, fils de coopérants, est souvent amené à changer de pays. J’ai appris que déjà, en CE2, il a souffert des railleries des camarades de classe à cause de son accent. Et à chaque fois, il a eu des difficultés d’intégration en classe, allant de l’isolement aux absences inexpliquées voire la baisse conséquente de ses résultats. Puis une semaine après sa rentrée en 6ème dans la nouvelle école où il a été inscrit, il a carrément refusé d’y remettre les pieds!…
  3. Naivo 15 ans, d’après ses parents, a toujours été l’enfant très sage, obéissant, très bon élève, bref l’enfant modèle !… Puis les parents sont venus me voir affolés avec lui car voilà un an, il est devenu incontrôlable : mauvaise fréquentation, prise d’alcool de tabac et même fugue !…

La notion de Perception et de Différences :

Au début de mon intervention, j’ai noté que l’homme est un « être social ». Nous faisons donc parti d’une communauté et avons des parents qui nous ont transmis des valeurs de par notre éducation, notre apprentissage et avec l’influence de notre environnement. Mais au fur et à mesure de notre développement et surtout à l’adolescence, le doute peut se poser par rapport à ce « modèle » parental qu’on a au départ adopté. Nous commençons dès lors, à avoir notre propre perception (manière de ressentir les choses) comme nous apprenons à sentir le poids de la différence. Et justement, en fonction de notre vécu, ce couple «  Perception & Différence » mais à des degrés bien différents, va jouer un rôle prépondérant dans la suite de notre vie.

Mais revenons aux exemples cités précédemment :

En effet, pour Corinne, la « différence » existe entre ce qu’elle pense être et ce que les autres pensent d’elle. Dann par contre est victime de sa « différence » par rapport aux autres enfants. Quand à Naivo, il semble avoir lâché les valeurs inculquées par ses parents contre d’autres très « différentes », qu’il a probablement reçues de son entourage d’ado.

Pour ne pas aller trop vite, avant de poursuivre mes explications ou de détailler davantage le rapport entre ce qui a été dit et ce qu’on appelle « l’Estime de Soi », je me tourne d’abord vers nos ados & jeunes lecteurs. Je les encourage à entrer dans la discussion, à commenter,  à parler de ce qu’ils vivent ou ce qu’ils ont vécu ou encore, ce qu’ils peuvent ressentir.  Vous pouvez signaler ce qui se passe à la maison, en classe, au travail, avec les copains ou dans les différents groupes et associations. Je rappelle que le but de Psymada, c’est d’être un repère, une aide pour les jeunes qui ont du mal ou même des souffrances dans cette société de plus en plus complexe.

Que tu sois à Madagascar ou ailleurs, la parole t’es donnée ! Saches qu’en parler c’est déjà se libérer et être écouté c’est avancer !…

.

Hary

Ne tardes pas car nous attendons vivement tes questions et tes réactions et pourquoi pas  ton témoignage. Et si possible, pour celui (celle) qui a un ou des problèmes à résoudre, merci de donner ton âge en même temps que ton pseudo cela facilitera sûrement les explications du médecin.

A +

35 Responses to “« INTERVIEW & DEBAT INTERACTIF »”

  1. mangahi.john dit :

    Je suis très intéressé par ce Blog. Merci à psymada de me donner la chance de m’exprimer. J’ai 16 ans et d’après ce que je vis tous les jours puis avec ce que je lis des participations des internautes, j’ai l’impression que ce sont en effet nos propres parents qui semblent casser leurs propres enfants. Moi j’ai la sensation de ne pas être aimé et je ne sais pas mais il me semble que c’est parce que je n’arrive pas à bien travailler à l’école. Mais est-ce qu’un manque d’amour peut par exemple entraîner le manque d’estime de soi chez un enfant ?…
    D’un autre côté, Lianka, tu as beaucoup de la chance d’avoir des amis qui semblent te dire franchement ce qu’ils pensent de toi. Moi-même, et c’est peut être le cas de Mickael, je ne sais pas non plus comment avoir confiance aux autres ? Comment faire ?

  2. Fenomanana Fenomanana dit :

    j’ai une autre question: c’est quoi exactement la différence entre estime de soi et confiance en soi, et est-ce qu’il y a un lien entre les deux?

  3. admin admin dit :

    Dr Raharison
    .
    Avant tout, au nom de Psymada, je souhaite à chacun de vous et ceux qui vous sont chers, les meilleures choses et les meilleurs moments pour 2013. Que la santé, la Joie et la Réussite vous accompagnent tous et pourquoi pas avec le blog Psy-jeunes Ados.
    .
    Dans vos interventions, j’ai noté plusieurs questions concernant le rôle de l’Estime de Soi dans le domaine des relations. Et vous souhaitez également savoir l’existence éventuelle de lien entre « Confiance en Soi » et « Estime de Soi ». Pour vous donner des éléments de réponse tout en suscitant vos participations à ce partage, je vais vous rapporter d’autres exemples en rapport à ma pratique professionnelle.
    .
    A ce stade, quelques explications me semblent nécessaires. En commençant ce forum, j’ai signalé que l’humain est un être social. Si avant (du temps de vos parents et encore plus de vos grands parents) l’homme ou la femme, vivait dans des conditions plus standardisées et davantage en communauté, notamment avec la grande famille ou encore dans un environnement plus restreint; actuellement, au quotidien l’individu doit beaucoup plus compter sur lui-même, il est de plus en plus confronté à bon nombre de personnes, à des milieux très divers et dans des situations très différentes.
    .
    Et si l’éducation dans le temps, était basée sur « l’encadrement et l’apprentissage », des parents continuent à adopter cette « ancienne méthode », semble t’il pour mieux canaliser l’enfant dans la vertu, l’honnêteté et optimiser ses études. Et les exemples que je vais vous rapporter à partir des séances de conférences débat que j’ai donné aux Lycées d’Andohalo et de Faravohitra, à Antananarivo en 2011, sont assez édifiants.
    .
    Je vous signale que les ados qui sont venus me voir pour partager leur vécu sont des élèves de première et terminale donc âgés entre 16 à 19 ans.
    .
    Irina : A table, ce sont mon père et ma mère qui discutent, mes frères et moi-même, nous devons bien nous tenir et juste écouter. On répond seulement si on nous pose une question.
    .
    Jaona : A part aller à l’école, je ne peux sortir de la maison que si je suis accompagné d’un de mes parents ou d’un oncle, une tante, un grand cousin ou cousine. Les dernières vacances, des copains sont venus me chercher pour jouer au basket mais je n’ai pas eu l’autorisation de mes parents.
    .
    Viviane : Ma mère ce cesse de me dire qu’à mon âge, il ne faut pas que je parle avec les garçons car on ne peut leur faire confiance. Elle m’a même dit que c’est pour ça que la fille de la voisine est tombée enceinte.
    .
    Fara : L’année dernière, une fois, un camarade après la classe m’a demandé s’il pouvait m’accompagner car il habitait un peu plus loin que chez moi. Je me rappelle très bien qu’on a juste parlé 20 secondes devant notre portail avant qu’il s’en aille mais dès que j’ai franchi la porte, j’ai reçu une gifle de ma mère. Je n’ai vraiment rien compris mais elle a parlé de déshonneur et de prostitué !…
    .

    Chers internautes, Merci encore une fois de nous faire part de vos impressions, vos réactions. Merci aussi de nous dire si l’un ou l’autre cas cité a une certaine similitude avec votre propre vécu. Puis, à partir de ces exemples, j’aurai souhaité que les uns (es) et les autres disent s’ils ont maintenant plus d’idée sur les relations entre la Confiance en Soi et Estime de Soi.

    Sur ce, à vos claviers et à très bientôt sur ton Blog préféré.
    .

  4. Fenomanana Fenomanana dit :

    bonne année 2013 à toute l’équipe de Psymada, à tous les jeunes de Psyjeunesados et à tous ceux qui lisent ce blog! que cette année soit porteuse de joie et de progrès pour tous!

  5. Fenomanana Fenomanana dit :

    Merci Docteur pour vos explications! OUI il y a une très grande similitude entre vos exemples et ce que je vis. je suis constamment enquetée sur toutes mes fréquentations, je n’ai pas le droit d’aller chez mes amis, on me lave le cerveau qu’il faut toujours se méfier des hommes et pour ne pas tomber à leur merci il faut bien travailler à l’école pour avoir un emploi stable plus tard. Et enfin, sans doute une conséquence de l’éducation que j’ai reçue, j’ai un très grand problème avec la hiérarchie, je ne suis à l’aise qu’avec mes amis, je suis très obéissante face aux adultes, ce qui vire à la soumission et au manque d’affirmation.

  6. Fenomanana Fenomanana dit :

    Je pense que nous souffrons d’un manque de LIBERTE. Nous sommes victimes de la SURPROTECTION de nos parents. Cet « encadrement » ou devrais-je dire « emprisonnement » nous empêche de découvrir les choses à notre façon. C’est un peu comme faire de la bicyclette, tout le monde roule avec deux roues, mais nous on roule toujours avec quatre roues parce qu’on trimballe encore les deux petites roues derrière, par sécurité pour ne pas tomber!

  7. Fenomanana Fenomanana dit :

    Il y a quand même un point qui me préoccupe sérieusement: c’est mon âge. Les exemples ci-dessus parlent d’ados entre 16 et 19 ans, et parmi les participants du blog, je sens que mon cas est plus proche de ceux de rsool, mickael et mangahi.john, qui ont 15 et 16 ans, alors que mon age se rapproche de celui de Lianka et Lauricianne, qui semblent avoir déjà trouvé leur estime de soi! Donc mon cas serait-il plus grave? est-ce que le manque d’estime de soi est un problème d’ados ou y a t-il aussi des grandes personnes qui en souffrent? est-ce que le remède est différent selon l’âge?

  8. lostgirl dit :

    L’estime de soi… L’avons nous ou pas? La queqtion serait plutôt :est ce que nous la cherchons vraiment?. Etre jeunes de nos jours consiste juste à se blottir dans l’espèce d’équilibre que nous offre notre entourage et surtout nos parents. De sorte que l’on ne se demande plus qui l’on est. Nous n’avons même plus d’ambitions et nous observons d’un regard passif les jeunes comme nous qui réussissent et se disant qu’ils ont plus de chance que nous et nous ne voulons même pas reconnaitre leurs efforts.
    N’avons nous aucun estime de nous même? Oui et non… Si nous ne l’avons pas c’est plutôt qu’il est assez maigre qu’il parait insignifiant et si nous l’avons c’est un estime de soi mal placé peut être…
    Moi même, il y a des jours ou je me sens nulle et que j’ai tendance à baisser mes bras et puis je prends du recul et je vois que je manque surtout de confiance en moi ,vu ce que j’ai accompli par le passé je ne suis pas si nulle que ça…mais je n’avance pas pour autant car l’estime que j’ai de ma personne est quasi-nul et qu’elle bloque à un point.

    D’où vient ce manque de confiance/ d’estime ?
    A vrai dire, on aura tendance a pointer du doigt nos parents en premier car ils sont censés être ceux qui sont en grand partie responsables de notre devenir mais cette accusation n’est pas totalement fausse car j’ai remarqué que dans notre pays, les gens de l’age de nos parents sont dans la déprime et d’un pessimisme qu’ils ne seront pas vraiment capable de nous booster et de nous mettre sur les rails du bon estime de soi.
    Je me rappelle encore quand j’ai eu mon premier bacc à 16ans, au lieu de me féliciter ma mère a montré de l’indifférence et après mon deuxième bacc, j’ai choisi de faire autre chose que la médecine, elle me reproche jusqu’à maintenant que j’ai fait le mauvais choix et que je vais finir sans emploi.
    Voyez l’enthousiasme de nos parents quant à notre avenir , au lieu de nous pousser vers l’avant, ils nous clouent sur place.
    Je sais pertinemment que le fait que je sois consciente de tout cela devrait me faire pousser des ailes et d’aller à l’encontre de tout ce qui me retient mais pourtant je n’y arrive pas.
    Même en ayant fréquenté des personnes qui ont de grands estime en eux et qui partage cet estime, je n’ai su m’élever et croire en moi.
    Même le fait que je parle de ma personne au négatif traduit cela
    Comme je disais plus tôt, les parents ne sont pas les seuls coupables car voyez, même sous d’excellente influence, un individu n’est pas toujours capable d’éponger le meilleur de ce qui existe à sa portée. Et pire encore quand ces bonnes influences ne sont pas à notre proximité.
    Je me regarde souvent dans la glace mais je ne vois rien, car je ne me regarde pas vraiment…comme quand on parle de l’estime de soi, l’on ne se demande pas vraiment ce qu’est son importance et si nous en avons besoin, si on l’a.
    L’estime de soi nous permet d’avoir un regard sur soi-même , et même avec des limites, il permet de nous situer dans la vie et de nous faire avancer car quand on a de l’estime dans une poche, on a la rage de se dépasser dans l’autre.
    Mais il faut encore l’avoir cet estime…Pour ma part je lui court encore après …Enfin,l’estime que j’ai de moi ne me satisfait pas,je ne le pense pas assez bon ….mais attention de ne pas avoir de l’estime mal placé, à trop chercher.
    Concernant les relations, le manque d’estime de soi est un handicap dans les relations humaines car ceux qui en manquent se sentent la plus part du temps inférieurs aux autres et ont donc du mal à sortir leurs idées, à s’affirmer. Et bien sur,nous tous nous savons que ça n’est pas comme cela que l’on va réussir dans la vie. Mais il y a aussi ceux qui s’estiment faussement et qui on tendance à tout écraser sur leur passage et même détruisent ses bonnes relations, à moins que l’on veuille une relation entre « tyran et victimes ».
    L’estime de soi joue un rôle assez important dans les relations car il peut permettre aux enfants qui se taisent de comprendre que dans d’autres situations ils peuvent s’affirmer. A celle qui s’est fait gifler de peser le pour et le contre puis décider de ce qu’elle doit faire et ainsi de suite…

  9. Hary dit :

    Bonne Année à tous. Que l’année 2013 soit meilleure que la précédente pour nous tous.

    Nous voyons dans vos dernières interventions que le rôle des parents est encore une fois mis en avant et même si lostgirl pense que s’ils étaient plus motivés ou volontaires, les jeunes devraient pouvoir mener autrement leur vie. Pour Fenomanana, elle se demande si au fur et à mesure de l’âge, il ne devient pas plus difficile d’avoir ou de retrouver l’Estime de Soi? Il y encore un point soulevé par lostgirl, c’est le problème du trop d’Estime de Soi qui pour elle n’est pas compatible avec de bonnes relations sociales. dans l’attente de la ré-intervention du Dr Raharison, je vous invite à réagir. J’encourage autant les nouveaux que ceux qui ont déjà participé.

  10. Hary dit :

    Pour illustrer ce qui a été dit dernièrement, avec l’aide du webmaster, j’ai choisi spécialement pour vous, la photo ci-dessous.

    Et surtout, n’hésitez pas à réagir et à venir mettre vos commentaires. A très bientôt.

  11. Pat dit :

    Bonjour
    J’ai 21 ans et je viens de découvrir ce Blog et sa discussion sur l’Estime de soi . Je suis content que cet espace d’échange existe car j’ai moi-même appris beaucoup de choses. Peut-être que le modérateur devrait juste refaire un petit résumé de tout ce qui a été dit pour éviter que les nouveaux venus ne soient pas trop découragé par la longueur des commentaires à lire avant de pouvoir écrire eux-mêmes.
    Personnellement, je pense être d’accord avec ce que dit Lostgirl et Fenomanana. Je me rends compte en les lisant que mes parents et la majorité des parents que je connais sont la plupart du temps dans le négatif. On dirait que pour eux, tout est noir et que nous, leurs enfants font partie d’une génération perdue. Mon père dit toujours que de son temps c’était très bien et tout le monde était beau, sérieux et gentil. Il dit que maintenant les jeunes ont perdu le sens de la valeur et n’ont plus d’avenir. Depuis notre enfance, quand ils nous parlent, mes parents n’ont cessé de nous faire peur et ainsi, nous faire douter. Pour eux la seule solution, c’est le super diplôme et les très hautes études. Et moi par exemple je rame déjà un peu à l’école, pas par ce que je n’étudie pas, mais par ce que je n’y arrive pas trop. Et je me vois mal arriver à être médecin ou ingénieur !… Et tout cela participe à la diminution de ma confiance et de mon estime de moi . En plus, je suis assez timide alors qu’autour de moi, tout le monde semble si bien dans sa tête et sans souci.
    Merci de me dire comment vous-même vous vous sentez par rapport à tout ça ? Et comment voyez-vous votre avenir ?

  12. Fenomanana Fenomanana dit :

    Pat> « …nous faire peur et ainsi nous faire douter », c’est exactement ça. Poir ma part, j’ai du mal à prendre ma vie en main, j’ai peur de décevoir mes parents, alors je m’efforce (avec peine) de faire ce qu’ils veulent même si ce n’est pas ce que je veux. Mais ce qui est encore plus grave c’est qu’à force d’étouffer ma volonté, aujourd’hui je ne sais plus ce que je veux, je ne m’autorise même plus à vouloir quoi que ce soit car le doute est très présent en moi. Pour ce qui est de mon avenir, pour moi c’est encore très flou; juste une phrase pour décrire ma vie aujourd’hui: « je suis paralysée ».

  13. Fenomanana Fenomanana dit :

    Lostgirl> quand j’ai lu ton commentaire, j’ai été très stupéfaite, tellement je me retrouve dans tout ce que tu dis! Je réalise, gràce à ce blog, que je ne suis pas seule et qu’en fait il y a d’autres jeunes comme moi, qui traversent quasiment les mêmes difficultés. Ça me donne un peu d’espoir, car si avant je croyais que mon problème venait uniquement de moi, que ce problème ne pourra jamais me quitter car il est en moi, car Je suis le problème, aujourd’hui je pense que le problème est extérieur à moi, qu’en fait c’est le fruits de plusieurs facteurs prévisibles, et donc que la guérison est possible.

  14. Hary dit :

    Après un petit break, me revoilà avec plus de courage et de détermination !…
    Merci pour les derniers intervenants et suite à la demande de Pat puis pour faciliter la participation des nouveaux venus sur ce Blog, voici donc un résumé d’une grande partie de vos interventions. Pardonnez-moi si quelque part, vos messages ne sont pas transmis à 100% ou si j’omets l’une ou l’autre personne comme l’une ou l’autre idée. Le Docteur Raharison, au fur et à mesure, viendra nous apporter ses connaissances, sa science. Voici donc ce que les internautes ont dit :

    .
    Rsool, qui a lancé la discussion, est ce garçon bosseur, tellement perturbé du fait qu’une fille, apparemment la plus belle d’entre toutes, soit dingue de lui pour qu’il en perde tous ses moyens. A la fin, il risque de fâcher ses parents et de perdre la fille.
    Fenomanana, met en avant deux particularités opposées en elle, avec d’un côté un certain « m’en foutisme » et de l’autre un perfectionnisme alors qu’elle voudrait juste être quelqu’un de « bien ».
    Lauricianne dit avoir de l’Estime d’elle mais parfois dit s’effacer pour ne pas déranger les autres.
    Lianka, apparemment a appris à savoir ce qu’elle est et ce qu’elle vaut alors qu’avant, elle se basait sur ce que les autres pensait d’elle et même si à ce moment là, elle n’arrivait pas croire aux compliments que les autres lui faisaient. Elle pense également que l’Estime de soi ne doit pas se baser sur l’apparence ni sur la position sociale car c’est quelque chose de plus profond en nous et même rattaché à notre spiritualité.
    Fenomanana parle ensuite des parents qui de par leur statut veulent le bien de leurs enfants et leur inculquer la sagesse sans forcément les comprendre et sans considérer l’impact que cela pourrait avoir sur l’estime qu’ils ont d’eux-mêmes.
    Après l’intervention du Docteur Raharison (voir plus haut), Fenomanana revient sur l’éducation des parents qui pour elle semble être à l’origine de ce manque de décision, de volonté voire de rêve et d’ambition chez leurs enfants. Elle demande également comment retrouver cet estime de soi quand l’entourage (parents y compris) ne nous aide pas dans ce sens ?
    Mickael intervient en faisant part de ses problèmes relationnels avec les autres qui l’empêchent d’avoir un meilleur estime de lui-même.
    Lianka réagit alors en disant qu’on ne pourra jamais plaire à tout le monde et qu’il faut surtout commencer par apprendre à s’apprécier soi-même.
    Mangahi John revient aux problèmes des parents qui semblent exiger de leurs enfants, une réussite à l’école pour mériter leur amour. Et un enfant peut même subir un phénomène de rejet de la part de ses parents à partir du moment où il a des mauvais résultats aux études.
    Fenomanana ré intervient en demandant la différence entre confiance en soi et estime de soi ? Puis elle parle de son cas et de la manière comment elle est toujours surprotégée par ses parents en plus de l’impact que cela entraîne sur sa vie en général ainsi que des problèmes qu’elle a vis-à-vis des adultes et de la hiérarchie en particulier. Elle se demande aussi si le manque d’estime de soi est plus compréhensible jusqu’à 16 ou 17 ans et que cela ne devient pas anormal et irrémédiable à 20 ans et plus ?
    Lostgirl se demande si les jeunes ont vraiment envie d’avoir l’estime d’eux-mêmes ? Est ce que les jeunes ne se sentent pas mieux dans le petit confort qu’ils ont et que leur fournissent leurs parents ? Combien sont ceux qui ont des ambitions ou qui veulent faire des efforts ? Elle pense aussi que l’estime qu’elle a d’elle-même est très variable et parfois elle se sent même nulle. Elle est d’accord que ses parents comme les gens de leur génération sont généralement pessimistes. Par contre, tout en étant consciente de sa situation et de tout ce qu’elle doit faire pour avancer, elle se demande pourquoi elle n’y arrive pas ? Et cela malgré le fait qu’elle côtoie des gens qui y arrivent et qui avancent.

    Le rôle des parents est à nouveau mis en évidence dans l’intervention de Pat. Il dit qu’il n’est pas assez appuyé dans le bon sens par ses parents et que ces derniers, comme ceux de leurs générations n’ont pas assez confiance en leurs enfants. Ils semblent si pessimistes concernant l’avenir et la carrière de leurs enfants et ne se rendent pas compte de la pression qu’ils mettent sur leur tête.
    Et Fenomanana reprend en insistant sur les conséquences négatives que l’attitude de ses parents a sur elle. Elle dit être tiraillée entre ce qu’ils veulent et ce qu’elle souhaiterait faire de sa vie. Au final, elle se retrouve bloquée et même paralysée. Par contre, le fait que d’autres jeunes semblent vivre ou avoir vécu la même chose qu’elle, lui fait comprendre que son cas n’est donc pas unique et qu’il y a probablement un espoir, celui de s’en sortir !…

    Chers Internautes, c’est fort possible que ce qui a été dit vous évoque vos propres soucis ou vous font poser d’autres questions. Surtout, n’hésitez pas, nous attendons impatiemment vos différentes interventions et nous encourageons vivement vos participations.

  15. hevenellie dit :

    Et si finalement la cause de ce manque d’estime de soi n’était pas nos parents? . À la base, je ne pense pas que ce soient réellement eux le problème mais plutôt le manque de communication entre enfants et parents, et l’absence de cette confiance réciproque qui devrait exister dans chaque famille.

    Ils prétendent faire tout ce qu’ils font (excusez mon pléonasme) « pour notre bien ». Mais est-ce vraiment pour notre bien? Et non pour le leur? « Ils ne savent même pas ce que je veux! » disons-nous. Mais comment pourraient-ils savoir si nous ne leur en parlons pas? Ma mère me poussera à faire médecin si elle ne sait pas que je veux faire pilote de ligne. Et elle ne comprendra pas que je veuille faire pilote de ligne si je ne lui dis pas que j’aime voyager, si je ne lui explique pas ce que je ressens dans les airs, si je ne lui fais pas comprendre pourquoi c’est le métier que je veux faire. Et c’est comme ça je pense dans tous les cas. Nous devons essayer de leur parler, sans pour autant mépriser leurs idées, mais en défendant les nôtres.

    En procédant comme cela, je pense que nous nous sentirons à notre place, et que nous ne nous sentirons pas « nuls », « faibles » usw. Mais puis, finalement, nous les jeunes pouvons-nous savoir ce qui est réellement bon pour nous, avec notre manque d’expérience? Je ne crois pas. C’est là alors que la communication et les échanges jouent un rôlé important.

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.