mercredi 25 janvier 2017

Les symptômes d’un esprit troublé se retrouvent chez la quasi-totalité des jeunes actuels: sautes d’humeur, absences momentanées,mutisme… A leur grand dam,leurs parents sont dépassés par cette situation et affichent clairement qu’ils trouvent les préoccupations de leurs rejetons futiles.
Ces ennuis découlent en majeur partie d’un sentiment d’infériorité inconscient qui va causer la jalousie,parfois même l’animosité entre deux jeunes et causer des conflits. Comme dit Oméga,18 ans:
” Si une meuf canon et super bien fringuée se pointe à une teuf, je n’essaierais même plus de me faire remarquer. En plus je serais vraiment jalouse et m’empresserais de dire du mal d’elle. Selon moi ce n’est qu’une frimeuse qui se prend pour le centre du Monde. J’aurais déjà des préjugés sur elle et une amitié entre nous serait difficilement envisageable.”


Pourtant ces pensées négatives gèrent pratiquement toute la vie des ados en ce sens qu’ils sont contrôlés par leurs émotions qui bouillonnent et les transmettent à leurs amis. Pour Diane,17 ans, ce complexe d’infériorité engendre un sentiment d’insécurité permanent: ” Une meuf beaucoup plus cool que moi m’énerve tout de suite, c’est la Miss l’Univers-est-à-moi. Je me méfie d’elle parce que j’ai peur qu’elle me pique ma place: meilleure en mode,en new tendances…etc. Dans ce cas là je me prends la tête tout le temps pour éloigner cette menace.”


Ainsi,si les jeunes prennent conscience de leur potentiel et de leurs qualités uniques,ils seront plus heureux et calmes, sans soucis, hakuna matata… Sedera,20 ans,a cette chance : ” Mon premier réflexe face à un mec intelligent et cultivé est bien sûr de me dire qu’il n’est qu’un vantard qui se croit tout permis. Sauf qu’après je me rends compte que chacun a quelque chose d’unique et de beau en lui. Pour lui c’est la tête mais moi par exemple j’assure en sport. Donc niveau aptitudes et atouts,tout le Monde en a”


De ce fait,il faut que les teens soient fiers d’eux et se rappellent mentalement leurs plus en toutes circonstances. Les relations s’en trouveraient améliorées. ” Si j’en viens à envier un mec dans un domaine quelconque,je sais toujours qu’à un moment ou à un autre il m’envierait aussi si on faisait plus ample connaissance. Je connais ma valeur et mes défauts. Ainsi aucun problème s’il veut devenir mon pote. Pour moi 0 ennemi= 0 souci.” dixit Pacik,19 ans


En définitive, ces embrouilles ennuyant les jeunes disparaîtraient d’elles-mêmes si face à une personne semblant beaucoup mieux extérieurement ou intérieurement ils se disaient: Il/Elle est peut-être ceci ou cela mais moi je suis quand même… Donc je n’ai aucune raison de ne pas l’apprécier puisque nous avons chacun quelque chose de bénéfique à apporter à l’autre.
Il suffit qu’un ado soit sûr de lui, droit dans ses bottes et honnête avec lui-même pour que ses relations avec les autres ne lui gâchent pas l’existence.


Marcia

3 Responses to “Les complexes: source des sentiments négatifs encombrant la tête des ados”

  1. erika dit :

    jpense q cet article est vachement bien.l’auteur s’est surtout basé sur la vie et les gestes des ados.merci marcia

  2. IryMay dit :

    Merci erika,si t’as des suggestions d’articles n’hésite pas!

  3. Rojo dit :

    je trouve que cet article aide les jeunes a mieux se sentir dans leur peau,les aide a avancer et a les apprendre a etre plus sur d’eux

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.