mercredi 25 janvier 2017

Les relations entre parents et enfants sont très compliqués surtout concernant la sexualité. C’est pourquoi nous avons choisi ce thème à débattre pour aujourd’hui. Pour mieux approfondir le sujet abordé, on l’a divisé en quelques étapes :

–          Qui en parle ?

Pour les parents, il n’est pas toujours facile d’aborder la question de la sexualité avec les enfants. Ainsi, il n’est pas rare que l’ado soit renvoyé d’un « parles-en à ton père », à un « parles-en à ta mère », qui risque bien de laisser sa question sans réponse. Pour autant, les parents ont un rôle important à jouer et ils ne peuvent laisser la société, l’école notamment, assumer seule le rôle de l’éducation sexuelle. Aussi, des deux parents, l’interlocuteur privilégié est plus souvent celui du même sexe que l’adolescent. Néanmoins, cela n’est pas une règle car ce qui compte avant tout, c’est la qualité de la relation avec le parent et vers l’âge de 15 ans, une fille a parfois un échange plus facile avec son père qu’avec sa mère.

–          On en parle comment ?

Il n’est pas souhaitable « de banaliser le discours parental sur la sexualité et ainsi de la réduire à une pratique comme une autre, car la sexualité touche ce qu’il y a de plus intime en chacun de nous, tant physiquement que psychiquement. » Néanmoins, cela n’exclut pas, bien au contraire, d’avoir des échanges plus formels sur la question. Différents éléments seront progressivement abordés avec l’adolescent. Il n’est question de lui parler de sexualité sous la seule forme d’une information biologique. Avant tout, il est important de l’aider à réfléchir, à la sexualité, à la différence entre la vie affective et la vie sexuelle, afin qu’il puisse commencer à vivre sa sexualité, quand il se sentira vraiment prêt, dans son cœur, dans son corps et dans sa tête, sans être victime d’une quelconque pression sociale.

 

–          on en parle quand ?

Au vu de ces informations, les enfants, puis les adolescents, doivent bénéficier d’une information sur la sexualité adaptée à leur âge et à chaque situation. C’est indispensable pour leur permettre de vivre leurs premières relations sexuelles dans le meilleur contexte psychologique possible et pour prévenir tout risque de grossesse ou de maladie sexuellement transmissible. Le paradoxe de la sexualité aujourd’hui est que finalement, tout le monde en parle. Le « discours social », la télévision et la presse abordent régulièrement cette question. De fait, on peut croire que l’adolescent est bien informé, alors qu’en réalité, tant que les informations sexuelles ne sont pas directement centrées sur les préoccupations de l’adolescent, tout se passe comme si on ne lui en avait jamais parlé. Quant à l’âge ou au moment idéal pour en parler, à chacun de voir… en fonction des demandes et de la maturité de son enfant. Mais en gardant un chiffre en tête : 15 ans est l’âge moyen de la majorité sexuelle. Dès le début de la puberté, vers 11-12 ans selon les enfants, des occasions sont offertes d’aborder le sujet.

 

–          Comment parler de la sexualité avec son ado ?

Parler de sexe avec son enfant reste tabou dans la plupart des familles : peur de ne pas trouver les mots, le moment ou le courage  tout est prétexte à repousser cette confrontation. Mais l’ado a besoin de réponses. Même si le rôle des parents n’est pas prioritaire dans la découverte de sa sexualité, il faut savoir se montrer à l’écoute de son adolescent.

 

–          Le bon moment

Depuis les années 70, l’âge moyen des premiers rapports se stabilise autour de 17 ans pour les garçons et de 18 ans pour les filles. Pourtant, la majorité sexuelle a été légalement fixée à 15 ans en France et à Madagascar. En fait, les adolescents commencent très tôt à se poser des questions sur la sexualité. Au moment de la puberté, les transformations physiologiques et physiques dont ils font l’objet attisent leur curiosité. Il ne faut pas attendre que les adolescents soient débordés par les transformations pour leur parler de sexualité. Même s’ils ont peur de le montrer, les jeunes sont en grande demande : le sexe les intrigue et les attire. C’est en effet pour eux le moyen d’atteindre la reconnaissance des adultes et des copains. Avant même que les enfants en fassent la demande, on peut donc engager le dialogue pour dédramatiser le sujet, sans trop le banaliser.

–          Des mots pour le dire

Les parents n’ont qu’un rôle secondaire dans l’éducation sexuelle de leurs enfants. Les principales sources sont en effet les médias (presse, radio, télé), les copains et, dans une moindre mesure, le collège et le lycée. Les informations pratiques et préventives étant acquises à l’extérieur du nid familial, « le rôle des parents peut se restreindre à un témoignage », affirme le psychiatre. En fait, le jeune a besoin d’entendre que ses parents sont passés par cette période de questionnements et de doutes… en somme, qu’il est comme tout le monde ! Dans un « langage adulte », vous devez par ailleurs apprendre à votre adolescent à faire le lien entre les informations physiologiques reçues en classe de biologie et la vie affective. Mais attention,  les parents n’ont pas à raconter leur propre vie sexuelle aux adolescents, votre vie intime, sans être secrète, doit rester discrète.

–           Comment parler sexualité à vos enfants ?

C’est une question que l’on entend régulièrement qui sous-entend qu’il existe une méthode à suivre. Mais est-ce vraiment la bonne question ? La vraie question ne serait-elle pas plutôt : « Pourquoi parler de sexualité à vosenfants ? »

–          Pourquoi parler de sexualité à vos enfants ?

Parler sexualité, tout le monde s’accorde aujourd’hui à affirmer que c’est important. Peut-être, mais pourquoi ? Quel est le but recherché par les parents qui décident de parler sexualité à leursenfants ? Très souvent, ils le savent à peine eux-mêmes et pensent simplement « qu’il le faut ! ». C’est une mission qui leur semble être la leur, en tant que parents.

Ils ont peut-être raison, mais l’essentiel est de savoir pourquoi justement et le savoir pour le dire à ses enfants, quel que soit leur âge.

Quelles sont vos raisons à vous de parler sexualité? Il peut y en avoir beaucoup !
« Je veux parler de sexualité à mes enfants car personne ne m’en avait jamais parlé et j’ai eu beaucoup de mal avec ça. »
« Je souhaite parler de sexualité à mes enfants pour qu’ils soient heureux en amour, tout simplement. »
« Je veux absolument leur donner des explications sur la sexualité pour qu’ils ne se mettent pas en danger de mort avec le sida. »
Toutes ces raisons et bien d’autres en contiennent une, sous-entendue : si les parents veulent parler de sexualité à leurs enfants, c’est parce qu’ils les aiment et souhaitent pour eux le meilleur avenir possible. Cela semble évident et pourtant, c’est essentiel de le leur exprimer. Il faut le leur dire directement, pour que cela soit pour eux une évidence.

Pour en conclure, n’hésitez jamais à parler, de manière un peu évasive de vos expériences passées. Il ne s’agit pas d’exhiber votre sexualitépassée ou présente, mais de vous impliquer personnellement, d’expliquer que vous désirez leur éviter des obstacles que vous avez rencontrés.

De cette manière, vous mettez beaucoup plus de vous dans l’échange et vous vous sentirez plus proches. Vous serez alors bien mieux écouté et vos paroles auront nettement plus de poids.

LMA Terminale C1 2012-2013

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.