mercredi 25 janvier 2017

.

RENCONTRE AVEC LE CHEF DE CABINET DU BOURGMESTRE DE MONS

En décidant de traiter ce thème, je ne savais pas que Mons a déjà été choisi pour être « Capitale Européenne de la Culture pour 2015 ». Mais dès que j’ai eu eu cette information, en constatant la relation existante entre ce thème et celui du Blog, sans hésiter j’ai voulu prendre un rendez-vous auprès d’un Responsable de l’administration de la ville. L’objectif était d’enrichir mes informations et qui sait pouvoir associer Psymada à ce grand projet !… Quelle merveilleuse surprise de recevoir un coup de fil accordant une audience auprès de Madame Anne Sophie CHARLE, Chef de Cabinet du Bourgmestre de la Commune de Mons. D’ailleurs, au nom de toute l’équipe et de nos lecteurs, je tiens à la remercier vivement pour son accueil et pour la richesse de nos échanges. Ci-dessous donc les grandes lignes de cet entretien daté du 24 Août 2010. Madame Charle est tout à fait d’accord avec Psymada sur la considération de Mons comme une ville Universitaire et Culturelle. Elle va même au-delà car d’après elle, avec l’objectif Mons Capitale Européenne en 2015, des projets communs lient les universités et la ville de Mons par le biais de la culture. En guise d’exemple, elle cite l’utilisation du DSC_0088Hi –Tech pour la promotion de la culture et cette optique était considérée comme un des atouts de Mons lors de sa candidature pour 2015. Selon madame Charle le projet « J’AURAI 20 ans en 20015 » sous l’égide de deux doctorants de la FUCAM et incitant les ados de ce groupe d’âge à participer dans un Blog est une manière fabuleuse de les préparer à la vie citoyenne. Et quand on sait que C’est Microsoft, avec sa nouvelle représentation à Mons qui en est le parrain, il faut s’attendre à ce que l’aventure soit des plus belles. 7500 ados sont jusque-là inscrits et il ne faut pas négliger qu’une telle initiative fait également intervenir directement ou indirectement les parents mais aussi l’école et plus particulièrement les enseignants. Toujours par rapport aux jeunes, un conseil communal pour les juniors a été mis en place et fait participer un ado de chaque école. Ainsi ils pourront débattre de projets ou donner des idées par rapport à leur besoin. L’organisation d’ateliers est également prévue notamment auprès des jeunes des quartiers difficiles (Slam, Tag,…). Selon toujours notre interlocutrice, Mons 2015 est aussi un moyen pour attirer les entreprises à investir à Mons et ainsi promouvoir le développement économique et social de la région. Les entreprises existantes sont également incitées à y participer, Leur dynamisme et leur engagement ne peuvent qu’améliorer les conditions de vie du plus grand nombre puis tôt ou tard se répercuter sur leur propre entreprise. La représentante de la Commune ne cache pas que contrairement aux entreprises, il est plus difficile de mobiliser la population. Souvent on demande encore aux responsables de la ville pourquoi, au lieu de dépenser pour la DSC_0086culture, l’art ou le tourisme on ne consacre pas une telle manne financière pour la construction de logements ou pour améliorer les conditions des plus démunis. Il y a ceux qui ne peuvent ou ne veulent comprendre que la décision par rapport à l’utilisation d’un tel budget ne soit pas du seul ressort de la ville. N’empêche, actuellement 12.000 personnes ont déjà adhéré au projet en s’inscrivant comme ambassadeur de l’évènement. Pour un montois, une adhésion comme ambassadeur c’est s’offrir une possibilité d’être volontaire à un moment donné de l’évènement, c’est pouvoir participer à des échanges avec l’équipe organisatrice et rester au courant de l’évolution de la candidature. A 5 ans de la date buttoir, pour les organisateurs, avoir 10 % de la population comme ambassadeur est loin de traduire un manque de participation. A la limite, une trop forte participation au départ pourrait favoriser les décrochages par la suite. Pour la ville, les impacts sur la population se verraient en termes de démocratisation de la culture. Pouvoir lui proposer plus d’évènements et avec la qualité mais à des tarifs abordables ou encore par système d’abonnement voire proposer la gratuité à certain moment. Dans un tout autre domaine, Madame Charle m’a rapporté quelques grands projets qui vont venir se greffer sur Mons 2015. Des projets dans le domaine de l’architecture sont prévus. Citons la construction d’un Palais des Congrès et d’une nouvelle gare de chemin de fer pour la ville de Mons. Cette dernière sera l’œuvre de l’architecte Santiago Calatrava le réalisateur de la gare de Zurich et de la gare TGV de Liège-Guillemins. Par rapport au programme des activités, il y aura la participation des artistes et auteurs nés à Mons ou montois de cœur, l’architecte Du Broeucq Jacques, le musicien Roland de Lassus, le Peintre Anto Carte et encore d’autres jusqu’à Salvatore ADAMO le chanteur de charme. Mais un intérêt particulier sera offert aux célébrités qui sont passées par Mons à un moment de leur vie dont Victor Hugo qui y a séjourné en août 1837, Vincent Van Gogh qui a habité Mons de 1879 à 1880 et d’où il a probablement dessiné ses premiers tableaux. Il y a aussi le Poète Paul Verlaine qui a été emprisonné à Mons entre 1873 à 1875 et dont la cellule peut encore y être visitée.

.

PLAN :

l –  HISTORIQUE 

ll – GÉOGRAPHIE & DÉMOGRAPHIE

lll – MONS – VILLE  CULTURELLE

lV – MONS – VILLE UNIVERSITAIRE

V  – RENCONTRE AVEC LE CHEF DE CABINET DU BOURGMESTRE DE MONS

Vl – CONCLUSION

Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.