mercredi 25 janvier 2017

5 760 000 malgaches soit 32 % de la population sont des adolescents de 10 à 24 ans et ce nombre va doubler d’ici 2025 (Étude sur les adolescents dans l’Océan Indien, ODEROI, 2008).

Si jusque maintenant, la prise en charge de la mère et de l’enfant a toujours été la priorité à Madagascar, d’après ces chiffres, il est temps de s’occuper de cette tranche de la population, un groupe incontournable pour l’avenir de ce pays. Bien conscient de cette situation, l’Unicef avec le Ministère de la Santé Publique et le Ministère de la Jeunesse et des Loisirs ont fait appel au Professeur Pierre André Michaud, Vice-doyen de la Faculté de biologie et de médecine de l’Université de Lausanne et Spécialiste en santé de l’Adolescent, pour diriger un Atelier de formation sur la santé et le développement des jeunes. Ont été invité à participer à cet évènement, des étudiants de dernière année en médecine et Paramédicaux mais également des encadreurs de spécialités diverses (Professeurs et Médecins Spécialistes, Responsables des deux ministères, Psychologue, Sociologue, Anthropologue,…). Ainsi, le Docteur Raharison du CDNM & de Psymada a été convié pour son expérience locale concernant la santé mentale et psychologique des ados. A tout moment, des comparaisons ont été faites et on a pu constater l’existence de nombreuses nuances liées à la culture et à l’éducation et dont l’identification et la reconnaissance s’avèrent importantes si on veut améliorer l’avenir des jeunes de ce pays.

L’atelier a eu lieu dans les locaux de l’Unicef à Antananarivo du 09 au 12 Mai 2011. L’ouverture officielle de l’Atelier s’est faite en présence de Monsieur Bruno Maes, Représentant de l’UNICEF à Madagascar, les Représentants des deux ministères, le Doyen de la Faculté de médecine et le Directeur du CHU d’Antananarivo. Après les différents discours, pour un meilleur échange et pour que chacun puisse tirer le maximum de profit, les participants ont été divisés en groupes de travail comprenant chacun quelques encadreurs et plusieurs étudiants.

 

Le professeur Michaud a débuté la formation en donnant des données scientifiques concernant l’adolescence et il a bien mis en évidence d’une part les stades théoriques du développement de l’adolescent et d’autre part la classification correspondante par ado selon le personnel soignant de par ses constatations. Le conférencier a ensuite parlé des objectifs à atteindre pour que l’adolescence se passe le mieux possible chez un individu donné. Un chapitre sur « comment communiquer avec un ado » a été longuement développé. Les grandes lignes sur les droits de l’adolescent ont été également mentionnées. Cet exposé a été suivi d’un compte rendu sur les statistiques et les réalités des ados à Madagascar et ce qui a permis de constater combien nous sommes en deçà des normes internationales. Une journée a été consacrée à la sexualité et des diverses maladies y afférentes dont le VIH SIDA et les MST. Le cas particulier des jeunes filles face à l’inégalité « homme-femme » a été mis en évidence par quelques intervenants dont une sociologue. Au cours de chaque module, les discussions et les échanges entre les participants ont été privilégiés. Des séances de projections et mêmes des témoignages de jeunes rapportant leurs difficultés au quotidien voire les souffrances qu’ils subissent ont enrichis la formation.

 

Ces trois jours ont été très riches et ont permis aux participants de constater combien les ados à Madagascar ont été jusque là délaissés. Cela nous a aussi permis de comprendre l’importance des efforts à fournir pour leur santé, leur bien être et pour qu’ils puissent bénéficier d’un avenir meilleur. Grand Merci au Professeur Michaud, à Unicef et aux Ministères de la Santé puis de la Jeunesse et des Loisirs.

.

 

. . Volana ( Dr Raharison )

 

 

 

.

.





Leave a Reply

You must be logged in to post a comment.