mardi 24 janvier 2017

FORUM: TABAC – DROGUE – ALCOOL

Posted by admin On novembre - 9 - 2013 ADD COMMENTS

.

PARTAGER  ET  DISCUTER  ANONYMEMENT,  SANS ÊTRE JUGÉ !…

 

PARLER  anonymementCar trop souvent, Il est difficile de parler de soi et de ses propres problèmes.

C’est loin d’être évident de trouver quelqu’un qui peut nous écouter et répondre à nos questions.

.

Quelques ados ont pu nous formuler certains de leurs problèmes :

–          Je voudrais arrêter la drogue mais j’ai peur d’être rejeté par mon ami(e)ou par mon groupe.

–          Mon ami (e)se drogue et je ne sais pas comment l’aider à arrêter.

–          Pour moi, faire la fête sans boire d’alcool équivaut à pas d’ambiance !

–          Après quatre ans de tabac, je n’arrive plus à me concentrer si je n’en brûle pas une ?

Et toi, qu’en penses-tu ? Exprimes-toi dans l’espace réservé aux COMMENTAIRES ci-dessous, parler peut te libérer, te faire avancer. Tes expériences peuvent faire profiter les autres. Cette plateforme où les ados peuvent s’échanger librement.

Un modérateur vient régulièrement animer la discussion et l’initiateur du Blog de temps à autre nous partage son savoir et ses nombreuses années d’expériences professionnelles.

 

En plus, tu peux accéder à notre :

Sondage sur le Tabac la Drogue et l’Alcool   ICI.

 

SONDAGE TABAC – DROGUE – ALCOOL

Posted by admin On novembre - 9 - 2013 ADD COMMENTS
.;

EN TOUT ANONYMAT,

MERCI  A TOI DE RÉPONDRE AVEC SINCÉRITÉ,  A CHACUNE DES QUESTIONS  !

.

Mon Sexe

Loading ... Loading ...

Mon age

Loading ... Loading ...

Je coche VRAI  ou FAUX  aux 20 questionnaires ci-dessous :

1- Le TABAC, je n’en ai jamais fumé

Loading ... Loading ...

2- J’ai essayé mais ce n’est pas mon truc

Loading ... Loading ...

3- Je n’aime pas du tout

Loading ... Loading ...

4- Je fume quand je suis seul

Loading ... Loading ...

5- Cela m’arrive de fumer quand je suis avec les potes

Loading ... Loading ...

6- Je trouve ça bien, cela donne un genre

Loading ... Loading ...

7- Que ma meuf, mon mec fume, je n’aime pas

Loading ... Loading ...
—————————————————

8- l’ALCOOL, je n’en ai jamais bu

Loading ... Loading ...

9- Cela me dégoûte

Loading ... Loading ...

10- Mes copains en boivent, pas moi

Loading ... Loading ...

11- J’en bois quand je ne me sens pas bien

Loading ... Loading ...

12- J’en prends lors des sorties

Loading ... Loading ...

13- Je bois quand l’occasion se présente

Loading ... Loading ...
—————————————————

14- Du CANNABIS, je n’en ai jamais vu, en vrai

Loading ... Loading ...

15- On m’a déjà proposé mais ça ne me tente pas

Loading ... Loading ...

16- J’en ai goûté une fois

Loading ... Loading ...

17- Mes copains en prennent mais pas moi

Loading ... Loading ...

18- Je fume quand je sors

Loading ... Loading ...

19- Je fume une fois par semaine, parfois plus

Loading ... Loading ...
—————————————————

20- J’ai déjà essayé d’autres types de Drogue

Loading ... Loading ...
..

Ados – Alcool -Drogues – Tabac

Posted by admin On octobre - 19 - 2013 ADD COMMENTS

.

DROGUE8

c

CONFÉRENCE  AU LYCÉE  FRANÇAIS  D’ANTANANARIVO

;

LFT 2;.

 

Le 1er Juin 2013,

–          Monsieur Lucas SALOMON, Docteur en Neurosciences et Professeur de SVT au LFT

–          le Docteur  Andrianaina  RAHARISON, Neuropsychiatre et  Psychothérapeute  au  Centre de Diagnostic  NeuroPsycho à  Ambatobe mais également  initiateur du  Blog Psy-Jeunesados,

Ont été invité par l’Association des Parents d’élèves de cet établissement à traiter un sujet de première importance sur les « ADOLESCENTS  et  ALCOOL – TABAC -DROGUES ».

DSC_3901

Monsieur SALOMON a expliqué le fonctionnement du Système Nerveux en général.  Il a insisté sur le rôle des produits sécrétés par l’organisme, appelés Neurotransmetteurs,  et qui  induisent les différentes actions de notre organisme.

DSC_3908

Il a alors mis en évidence les modes d’action des différentes drogues, y compris l’alcool et la cigarette. Il a noté que des composants de ces différents produits  peuvent se substituer aux neurotransmetteurs et au final entrainer des nuisances sur notre cerveau et nos nerfs.

DSC_3904

De son côté,  le Docteur RAHARISON, manager de PSYMADA a  noté les particularités des adolescents en disant que leur Cerveau est en pleine maturation.

DSC_3902

Ainsi, les différents produits qui risquent de perturber le développement  de cet organe peuvent entraîner des séquelles plus ou moins grave pour la suite de leur parcours tant individuel que social.

DSC_3882

Les différents facteurs individuels, familiaux et communautaires qui peuvent favoriser la prise de ces produits chez les jeunes ont été cités.

Par la suite, les conduites à tenir ont été abordées.

DSC_3877 - Copie

La séance s’est terminée par les questions de l’assistance suivi d’une discussion sur les rôles de chacun et des diverses  administrations devant la prise de drogue voire d’intoxication chez un ou des adolescents voire des élèves.Il a été prévu qu’une autre séance pour mieux sensibiliser les parents, les élèves mais aussi les professeurs et divers éducateurs  va être organisée à une date ultérieure.

 

.Sylvia (& Dr Raharison)

INTERVIEW DE Mr DROGUE

Posted by admin On octobre - 27 - 2009 ADD COMMENTS

1) Bonjour,pourriez-vous vous présenter brièvement?

drogue3Bonjour,d’abord j’aimerais dire que je suis très honoré d’être interviewé par psymad. Je m’appelle Dangerous Drogue mais les gens préfèrent m’appeler par mon nom de famille. On ne saurait dire quand suis-je né,étant donné qu’avant, mon nom de famille n’avait pas cette connotation négative actuelle. A l’origine,il englobait les herbes médicinales et les épices en tout genre. Hors ces derniers datent de l’existence humaine. Dons je crois que je suis plus vieux que votre arrière arrière arrière arrière grand-père! (rires) J’ai beaucoup d’enfants,et suis fière de dire que chaque nouveau-né est plus nocif que le précédent: cocaïne,héroïne,marijuana,LSD…

En plus,ils ont à priori l’air inoffensif mais sont de vrais monstres! Ah…quelle fierté! Quand ils se présentent sous-forme de bonbons multicolores ou de poudre alléchante, personne ne leur résiste. Savez-vous que selon les pays de l’Union Européenne, ils ont réussi à assassiner plus de 100000 de leurs fans entre 1990 et 2002?

2) Comment justifiez-vous votre popularité grandissante?

bourréC’est la société actuelle qui corrompt les individus et les rend vulnérables à nos charmes. Nos fans nous consomment pour faire comme les autres, heureusement d’ailleurs! Plus ils acceptent de devenir les marionnettes de leurs amis, plus notre popularité augmente . Mais encore, ils le font pour soi-disant augmenter leurs capacités (physiques, intellectuelles…etc) ou fuir la vie quotidienne,avec ses malaises,ses problèmes,ses espoirs brisés. Mais bon, entre nous,nous n’agissons que sur les impressions. C’est dans la tête du consommateur que cela se passe, en fait nous ne réglons en rien les soucis et nous n’agissons guère non plus sur les facultés. Au contraire,ça nous amuse de laisser croire ça pour mieux détruire,ronger de l’intérieur et tuer nos fans.

3) Quels sont vos effets sur l’organisme à court,moyen et long terme?

Ouh! Il y en a beaucoup! Sachez juste qu’en tant que famille Drogue digne de ce nom,nous n’avons que de très mauvais effets sur l’organisme:
-désinhibition,c’est-à-dire que vous n’éprouvez plus aucun sentiment de honte,dans la plupart des cas,les gens racontent n’importe quoi ou se retrouvent à poil dans la rue.
-désorientation du comportement: « euh…Je suis où déjà? Au fait,qui suis-je?… « -somnolence,abattement,affaiblissement,apathie,irritabilité.
-difficultés respiratoires
drogues-nausées
-rétraction des pupilles
-perplexité,absence de responsabilité
-dépression
-aliénation mentale,psychose,déformation de la réalité
-spasmes,évanouissements,apoplexie
-paralysie respiratoire,hémorragie cérébrale
-température élevée
-tremblements,panique,frissons et ruissellement de sueur
-douleur musculaire
-SIDA,hépatite C ou toute autre maladie transmissible par l’usage d’une aiguille unique
-MORT


4) Comment fait-on pour se passer de vous?

Vous pensez vraiment que je vais vous répondre mademoiselle? (rires) Comme je suis bon joueur,je vais éclairer votre lanterne. Je commence à no drugsm’inquiéter pour mon emploi quand la personne concernée réalise d’abord qu’elle a un problème, et ressent la volonté de s’en sortir, même si cette envie d’arrêter n’est encore qu’une minuscule flamme. Après, si elle en parle à quelqu’un de confiance, c’est un pas de plus vers sa liberté et vers ma déchéance. Enfin, si la personne approche un centre de désintoxication et suis rigoureusement les consignes qui y sont délivrées, c’est ma fin. Heureusement, les sujets pensent à tort que c’est une faiblesse ou une atteinte à la dignité de s’y rendre .Donc, ils préfèrent souffrir encore et encore pourtant je trouve franchement que c’est un acte responsable et courageux,il faut être intelligent et fier pour dire: « oui,je veux m’en sortir et j’en aurai la force ». C’est admirable et ça ne peut que faire du bien et recouvrer la santé (beurk, ce mot me répugne! Le centre de désintoxication et de réhabilitation des toxicomanes à Madagascar se trouve dans les services de Neuropsychiatrie.

 

5) Quel plaisir tirez-vous de votre métier?

J’adore détruire le corps,le mental…bref,la vie des gens. Quand ils pourrissent de l’intérieur,deviennent des carcasses humaines et perdent la tête,je m’éclate comme pas possible. En plus,les ruiner est aussi amusant puisque selon une étude effectuée en 2006 par l’Observatoire des Drogues (OEDT),il faut compter entre 5 et 141 euros le gramme,soit entre 13500 et 380700Ar.

marcia

avant après drogue