mardi 24 janvier 2017

Jeunes & jeunesse

Posted by admin On septembre - 14 - 2011 ADD COMMENTS

.

« Il faut que jeunesse se passe ». Une phrase bien connue qui semble refléter l’importance de ce fameux stade qu’est la jeunesse dans le cycle de la vie de l’homme. Pendant l’enfance, on ne réalise pas encore grand-chose. On passe la majeure partie de notre temps à jouer et à s’amuser. Nos parents sont là pour gérer nos petits soucis et c’est justement leur rôle. A partir d’un certain moment, plus précisément au stade qu’on appelle le « teenage » (environ 12 ans), les préoccupations commencent. Les différents problèmes surgissent au fur et à mesure : problème de cœur, problème de communication avec les parents,… L’adolescence est l’âge rebelle où l’on ressent le besoin de s’affranchir et de défier les règles de comportement établies auparavant. Ecole buissonnière, jeux, alcool, cigarette, drogue, sexe sont toutes des tentations qui font succomber plus d’un. L’envie de découverte et les mauvaises fréquentations en constituent les principales causes.

Il y a un vers célèbre qui dit « Profitons de la jeunesse pour goûter au plaisir car pendant la vieillesse on ne pense qu’à vieillir » Raison pour laquelle les mots d’ordre qui gouvernent certains jeunes d’aujourd’hui « carpe diem » (cueillir le jour) et « hakuna matata » (sans souci » Du coup, ils profitent à fond de la vie et de chaque seconde comme si c’était la dernière. L’on se rend compte que l’on ne vit qu’une fois et que la vie est trop courte. Mais il arrive que cette philosophie dérive et justifie n’importe quelle folie genre sauter à l’élastique du haut d’un pont ou rouler à vive allure sur une autoroute.

Qui dit jeune dit fraîcheur, énergie, créativité, impulsivité, tonus, dynamisme… Les expressions « être vert » et « être dans la fleur de l’âge » illustrent bien ceci. Pendant la jeunesse, on est amené à faire des choix et à prendre des décisions qui auront inéluctablement des impacts sur notre vie future que ce soit sur le plan professionnel, personnel, familial, matrimonial,…C’est justement pourquoi, il est impératif de faire le bon choix pour éviter les éventuels regrets qui arriveront sûrement trop tard.

.

.

Etre jeune c’est déborder de cette frénésie qui nous pousse à dépasser nos limites et à explorer pleins de nouveaux horizons. Toutefois, il ne faut jamais oublier que c’est pendant la jeunesse qu’on se construit, c’est le pilier du futur. Mieux vaut la vivre en effectuant des activités instructives que de la gaspiller dans les night club ou les salles de jeux. « La jeunesse montre l’homme comme le matin montre le jour» (John Milton).

Hasina D.

Journée Internationale de la Jeunesse (J.I.J)

Posted by admin On août - 15 - 2011 ADD COMMENTS

.

TOUS LES JOURS, ENCORE DE NOMBREUSES PHOTOS A VENIR !…

.

Le 12 et le 13 Août, Psymada a soutenu à 100 % le Conseil Régional de la Jeunesse d’Analamanga (CRJA) pour la célébration de la J.I.J 2011. Un évènement qui a eu lieu en deux endroits différents, devant le Stade Municipal de Mahamasina mais également à Antanetikely-Ambohijoky.

Mis à part les organismes et Associations qui ont participé depuis plusieurs semaines à la préparation de ces deux journées, Psymada a encore fait preuve de son efficacité car juste en 24h, il a pu fignoler avec la CRJA, la touche finale des deux évènements phares de cette célébration : le Flash Mobile et le Tournoi de Basket Ball !… Pour l’appuyer dans ce grand défi, Psymada a pu convaincre AIRTEL MADAGASCAR d’une part et le GROUPE SONO CD d’autre part ; deux des fidèles partenaires du Blog des Jeunes de 16-25 ans.

Après une première collaboration en 2009, c’est toujours avec autant d’enthousiasme et d’énergie que Psymada soutien la CRJA car à travers cette entité, il encourage les dizaines d’associations qui y sont affiliées. Dans ses activités, Psymada veut à tout instant mettre en exergue « qu’Indépendance et Liberté d’action peut rimer avec Partenariat et Développement » !… Ainsi, les jeunes, par eux-mêmes vont apprendre à se débrouiller à se dépenser, à persévérer, à gagner et être amplement satisfait. Et tout cela grâce à la solidarité, une bonne organisation et un minimum de soutien !…

Ainsi, le Vendredi depuis 7h du matin, c’est devant le Stade de Mahamasina que se sont regroupés les centaines de jeunes du #FMG venus participer au Flash Mobile organisé pour l’occasion. Depuis plusieurs jours, de nombreuses séances de répétitions ont précédé cet évènement et pendant les dizaines de minutes qu’a duré chaque choré du Flash Mob, les participants ont pu transmettre la Joie de Vivre, l’Insouciance et un esprit de Liberté aux passants et aux automobilistes complètement étonnés mais merveilleusement séduits !… Bravo à ces jeunes qui nous ont donné à tous une bonne leçon de Vie !…

En fin de matinée, après une belle ambiance dance party, direction à Antanetikely Ambohijoky pour la suite des évènements. Il a fallu beaucoup de courage, un bon bain de poussière et 1h ½ de temps pour parcourir les 18 km de piste à partir d’Anosizato et passant par Isaingy, Ankadivoribe, Soalandy puis Ampahitrosy. Selon l’histoire, Ambohijoky est une colline où siégeaient les manisotra, une tribu connue pour son courage et son esprit guerrier et qui avait donné beaucoup de difficultés au Roi Andrianampoinimerina, quatre attaques et beaucoup de pertes avant de réussir à les vaincre. Depuis, Ambohijoky était devenue l’une des collines sacrées où le roi avait fait construire un rova et où il y installa l’aînée de ses douze épouses, la princesse Rafotsirabodo.

C’est au CEG de ce village très typique d’Antanetikely que le QG des jeunes a été installé pour ce WE du 15 Août. Et autour d’un beau terrain de basket bitumé ont été mis en place les différents tableaux avec affiches et Posters expliquant les diverses activités des Associations venues participer à cette JIJ. Les animations ont tourné autour du la discussion et le partage entre Jeunes des villes et des campagnes, tel le thème de cette Année Internationale 2010-2011 qui finit : DIALOGUE & COMPREHENSION MUTUELLE !…. En somme, un véritable échange pour ne citer que la préparation des différents repas par les locaux pour les visiteurs contre la modique somme de 1000 Ar ainsi que les moments de partage pour la mise en place des lieux pour les activités, le repas, le couchage,… Et le Top, c’étaient les instants de Flash Mob avec la population sur le terrain de Sport et dans la rue du village, la sensibilisation des habitants par les jeunes de Tana sur les thèmes choisis ( Non au mariage précoce, à la corruption, aux rapports sexuels non protégés,…), et enfin le tournoi de Basket dont la finale s’est justement disputé entre les jeunes de l’association L 32 et l’équipe des jeunes d’Ambohijoky même. Si les locaux n’ont pas gagné, ils ont eu le mérite d’avoir participé à la dernière manche car les 3è et 4è équipes ont été issues de l’agglomération tananarivienne.

Pour cette célébration, Psymada n’a pas lésiné sur l’énergie et les moyens en amenant les partenaires AIRTEL et SONO CD), par la présence quasi permanente de son Manager et de sa Responsable de la Communication durant les deux jours puis en offrant la belle coupe pour l’ équipe championne, le Ballon de Basket pour les Jeunes d’Ambohijoky et en offrant les T.Shirt et Casquettes d’Airtel pour les équipes qui ont obtenues la deuxième et la troisième place.

 

Pour cette célébration, GRAND BRAVO à la CRJA, BRAVO aux Jeunes d’AMBOHIJOKY, BRAVO aux différentes ASSOCIATIONS de JEUNES qui ont participé au Flash Mob et à la Rencontre d’Ambohijoky!… VIVE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE ET VIVEMENT L’ANNEE PROCHAINE !…

 

.

A tous les jeunes qui ont l’intention de créer et d’organiser de beaux projets, Psymada est toujours prêt à leur donner un coup de pouce ou à contacter les éventuels Partenaires pour les soutenir !… Il suffit d’aller sur le Blog, d’écrire directement dans la rubrique « Commentaires » en donnant les adresses mail et téléphone du responsable (après inscription en haut de page et à droite) ou mieux, d’écrire carrément un article ou un reportage sur le projet et de l’envoyer directement à Psymada : admin@Psymada.com.

 

JeanChri & Psymada

 

 

LA VOIE DES JEUNES

Posted by admin On mai - 2 - 2011 ADD COMMENTS

A l’heure actuelle, beaucoup de jeunes ne savent quoi faire exactement de leur vie. Nombreux sont indécis quant à la voie qu’ils aimeraient prendre. En effet, rares sont ceux qui décident de leur propre avenir puisque pour un certain nombre d’entre eux, ce sont les parents qui imposent.

L’acceptation de la décision des parents est surtout due à la notion de respect qu’ils nous ont inculqué et qui font donc partie de nos valeurs. D’un autre côté, il y a aussi la peur de les décevoir…Cependant, cela pourrait avoir des incidences sur l’avenir même du jeune vu que pour la plupart, les choix des parents ne concordent pas avec les leurs. Alors ils entreprennent les choses sans enthousiasme palpable ni manifeste. La solution à cela serait donc que les parents acceptent le choix de leurs enfants qui ont grandi et qui devraient entrer dans un monde plus actif.

Le problème réside dans comment arriver à convaincre les parents de tout cela ? Comment les faire accepter nos choix ? Comment les persuader que nous sommes en mesure de prendre notre vie en main ? Que nous sommes prêts à être indépendants et responsables ? Que nous voulons faire quelque chose qui nous plaît ?…Parce que nous, jeunes, aspirons à être libres dans nos décisions pour que nous ne nous sentions pas oppressés. Lorsqu’on nous indique toujours quoi faire sans pouvoir contester, nous ne faisons pas les choses avec plaisir pour notre plaisir mais nous le prenons plutôt comme un devoir pour faire plaisir à nos parents, pour les rendre fiers…Mais donc sommes-nous prêts à sacrifier notre bonheur pour seulement les rendre fiers ?

Ne croyez-vous pas que nous devons prendre notre destin en main ? Prendre la voie qui nous semble la meilleure pour nous ? La voie pour laquelle nous avons envie de surpasser nous-mêmes tous les obstacles ? Cela semble être une évidence dans la mesure où contredire les parents ne serait pas interprété ni jugé comme une désobéissance ou un irrespect de notre part …

Mais comment parvenir à changer cette mentalité ?

Nadège

Les Jeunes face au tabac & à l’Alcool !…

Posted by admin On mars - 20 - 2011 ADD COMMENTS

.

Les Jeunes face au tabac & à l’Alcool !…

.

Vendredi 04 Mars 2011, c’est au tour du Lycée Jean Joseph Rabearivelo de recevoir les Journalistes de JEJOO et Psymada pour cette matinée/Débat avec les jeunes lycéens. « Le Rabé », comme on le surnomme, porte depuis le 05 mai 1960, le nom du Poète dont le vrai nom est Joseph Casimir Rabe. C’est aussi le seul Poète qui figure dans l’Encyclopédie Universelle de la Poésie. Cet établissement, en plein centre de Tana, a toujours jouit de sa proximité donc de sa facilité d’accès pour les élèves. Par contre, depuis quelques années, la surconcentration des activités commerciales et administratives au centre de Tana, la surpopulation, les embouteillages favorisant toute forme de pollution sont devenus des inconvénients majeurs au dépend de la sérénité, de la volonté, de la concentration, voire de la sécurité des lycéens. Toutes ces conditions ont motivé le thème du jour qui se porte sur « La Jeunesse face au Tabac et l’Alcool ».

Comme précédemment, les journalistes de Jejoo ont commencé à lire quelques témoignages de jeunes qui ont pris l’habitude de s’adonner au tabac et à l’alcool. Ensuite le Docteur raharison a mis en condition l’auditoire en introduisant le thème. Comme lors de la précédente séance au Lycée d’Andohalo, l’objectif est de favoriser l’échange intergénérationnel. Quelque chose qui devrait être habituelle, autant à la maison avec les parents qu’à l’école avec les enseignants et même ailleurs avec les divers éducateurs. Malheureusement, pour de nombreuses raisons ou parce qu’on ne se donne pas tout simplement le temps de discuter, alors on rentre dans la routine. Si le plus souvent, on peut penser que tout se passe bien, en somme, c’est la non communication et souvent l’incompréhension qui règnent.

Pour revenir au sujet du jour, si dans les années 80 – 90, on commençait à fumer et à boire en terminale donc vers l’âge de 18 ans, actuellement les ados s’y mettent à partir de la classe de 3è voire la 4è.

Le tabac, c’est si facile de commencer et tellement difficile d’arrêter :

A la question de Hanitriniaina sur la survenue de l’addiction à la cigarette, il faut dire que celle-ci commence le plus souvent par des petits essais furtifs entre copains voire des petits défis entre ados. Curieusement, cela peut être un des parents qui fume et qui donne l’occasion à son enfant d’y gouter en disant: « attention, c’est juste pour essayer ! ». Par la suite, l’ado se cache et c’est seulement quand il consomme de plus en plus que forcément il se fait surprendre un jour par la mère ou le père. A partir de ce moment là, fumer peut devenir pour l’Ado, un moyen pour s’affirmer voire pour aller à l’encontre les règles établis. En somme, la cigarette peut entretenir voire être à l’origine d’une épreuve de force entre celui qui veut marquer son autorité et l’autre qui veut militer son indépendance.

Pour répondre à Léonie, très souvent c’est le problème de coût qui pousse avant tout le fumeur à vouloir arrêter. Mais la plupart du temps, c’est le manque de volonté qui constitue le principal obstacle. Pour la Drogue et l’Alcool, le rôle de l’entourage est nettement plus important et plus particulièrement dans un pays comme Madagascar ou l’influence de la famille reste importante. Et le fait que l’impact sanitaire lié à l’intoxication au tabac n’est observé qu’après plusieurs années voire quelques décennies après le début de consommation ne fait que favoriser l’inconscience du fumeur, donc retarde sa décision d’arrêter. Contrairement à ce que dit Fetra, la cigarette ne guérit pas la rhinite ni la grippe. En effet la fumée et plus particulièrement le menthol de certaines cigarettes ne favorise qu‘un effet très transitoire de type anesthésie sur la muqueuse nasale (l’intérieur du nez). En aucun cas, fumer ne peut guérir ce genre d’affection qui d’ailleurs est lié à des origines virales. Dans le même sens, la question de Chantal qui veut savoir si fumer a une action bénéfique sur les études, sans hésitation la réponse est négative car respirer de l’air pollué ne pourra jamais favoriser la réflexion. Quant à la remarque d’un enseignant sur le fait que certains médecins disent que les méfaits de la boisson ou du tabac peut être compensé par les exercices physiques réguliers, ceci constitue une aberration et s’avère être une faute grave venant de professionnels. Serait-ce juste une manière de justifier leur propre consommation auprès de gens pour qui, au contraire ils devraient servir de référence ?…

 

 

 

Fumer, les diverses motivations

Prisca demande pourquoi l’alcool amène les jeunes à mal se comporter ? La motivation par rapport à la prise de l’alcool est multiple. Durant le temps qu’il agit sur l’individu, l’alcool, en fonction de la dose ingérée entraîne une inhibition plus ou moins importante sur certaines fonctions du cerveau. Avant tout, l’alcool peut juste être la bonne excuse pour contrer les règles et aller au-delà des bonnes manières. Certaines personnes peuvent faire croire une ivresse pour réaliser des gestes ou des actes qu’il ne ferait pas ou n’oserait pas faire en d’autres circonstances. Par ailleurs, à dose suffisante, le Buveur peut également perdre sa timidité et arrive à faire certaines choses qu’il n’aurait jamais fait s’il n’y avait pas eu prise d’alcool. Mais après, au-delà d’une certaine dose, la personne ne maîtrise plus rien et perd toute notion de civilité, d’honorabilité.

Et Haingo de demander pourquoi beaucoup de gens prennent quand même de l’alcool alors que celui-ci ne leur fait pas du bien ?… Il faut clairement expliquer qu’un semblant de « Bien Être » peut être ressenti par celui qui boit mais ceci n’est que passager. Et en contre partie, le retour à la réalité génère trop souvent chez le buveur, la frustration voire la déception. Et quand on sait que le plus souvent les personnes qui s’adonnent à l’alcool ont déjà l’une ou l’autre faiblesse dont psychologique voire des expériences de vie difficiles, on peut comprendre qu’ils soient davantage plus vulnérables. Ainsi s’installe un cercle vicieux où tout devient pour le buveur, de plus en plus incontrôlable. Et en réponse à Hanitraniaina, le fait que cette action recherchée dans l’alcool est si éphémère et que ses effets néfastes sur la santé surviendront tôt ou tard au fur et à mesure des prises, signifie que l’alcool est loin d’être une solution aux problèmes !…

Disons pour conclure, qu’en fonction de la personne, de sa personnalité, de son état d’esprit et selon les circonstances, l’alcool peut juste être une manière de s’évader, peut être un moyen pour oublier, devenir un refuge (mais que virtuel) et malheureusement conduire à une réelle déchéance tant sanitaire que sociale.

.

(Jonhni et Dr Raharison)