mardi 24 janvier 2017

Journée Internationale des Volontaires

Posted by admin On janvier - 4 - 2014 ADD COMMENTS

DSCN2220

.

DSC_3483

.

DSC_3489

.

DSC_3496

.

DSC_3491

.

DSC_3500

.

FIV

Photo DSCN2220

Photo DSC_3483

Photo DSC_3485

Photo DSC_3487

Photo DSC_3489

Photo DSC_3492

Photo DSC_3494

Photo DSC_3495

Photo DSC_3497

Photo DSC_3499

Photo DSC_3500

Photo DSC_3501

Photo DSC_3502

Photo DSC_3503

Photo DSC_3504

Photo DSC_3508

Photo DSC_3509

Photo DSC_3515

Photo DSC_3516

Photo DSC_3518

Photo DSCN2215

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA DANSE

Posted by admin On avril - 30 - 2012 ADD COMMENTS

Cliques « like » si tu 

.

PHOTO  GALLERY  (1)

JID2

Photo modif

Photo DSCF7047

Photo DSCF7067

Photo DSCF7069

Photo DSCF7072_DEF

Photo DSCF7090

Photo DSCF7093

Photo DSCF7094

Photo DSCF7095

Photo DSCF7097

Photo DSCF7098

Photo DSCF7100

Photo DSCF7105

Photo DSCF7107

Photo DSCF7114

Photo DSCF7117

Photo DSCF7120

Photo DSCF7122

Photo DSCF7127

Photo DSCF7132

Photo DSCF7136

Photo DSCF7140

Photo DSCF7154

Photo DSCF7159

.

ATTENTION, comme promis lors du J.I.D , Psymada publie gratuitement votre Article  avec quelques photos, concernant votre ÉCOLE  de  DANSE et vos Activités. Envoyez vite par Mail ces Infos avec toutes les coordonnées. L’adresse : admin@psymada.com

Une seule conditionle maximum de fréquentations du Blog par vos membres ainsi que leur participation aux Commentaires ou à l’écriture d’Articles.

.

J.I.D  à  Anosy – Antananarivo

.

Psymada  était bien entendu présent à la journée Internationale de la Danse célébrée à Antananarivo, un évènement célébré également dans des centaines de villes du monde entier.

 DANSE  &  SÉGRÉGATION

Il y a quatre ou cinq décennies, la danse était  encore et surtout un moyen d’expression conforme à la classe sociale à laquelle on appartenait. Encore une activité qui différenciait les individus entre eux. Moment très « select » mettant en valeur le prestige et la séduction pour les aristocrates; cela depuis le temps des monarques jusqu’aux époques coloniales et même après les indépendances. Au contraire, un moyen pour « s’évader »,  manifester, revendiquer ou pour lutter de manière non violente chez l’une ou l’autre tribu et peuple victimes de ségrégation, d’oppression. Danser pour s’émanciper,  pour libérer son corps mais aussi son âme. Un moyen utilisé par les esclaves et par la suite les indigènes et mêmes les ouvriers des différentes manufactures pour se détacher de leur souffrance quotidienne. Même enchaînés et maltraités, ne disaient-il pas : « notre douleur n’est que corporelle car notre âme est libre ».

DANSE  &  MOUVEMENTS  DE  JEUNESSE 

 Les différents mouvements de jeunes depuis l’après guerre ont fini par  supprimer les clivages en rapport aux pratiques de l’une ou l’autre danse. Les années 68 avec la mobilisation de la jeunesse pour un retour à l’humanisation de la société a marqué tous les esprits. La tenue de festivals dont Woodstock, Île de White et tant d’autres jusqu’à nos jours, ont bouleversé les tendances. Le Boum de la médiatisation, la mobilité liée à l’évolution des moyens de transport et les différents effets de mode ont accéléré la démocratisation des danses qui au départ n’étaient que communautaires. Certains grands noms de la musique ont fait connaître des types particuliers de danse : Le Rock par Elvis Presley, le Reggae par Bob Marley, la danse Zoulou par  Johnny Clegg, jusqu’au Salegy par Jaojoby ou le Kilalaka par Tsiliva, etc.

 DANSE  &  UNESCO

La danse est donc un moment de communion, un instant de partage et c’était le cas ce samedi à Anosy lors de la célébration de la Journée Internationale de la Danse (J.I.D). Un évènement réalisé par le Centre National d’Enseignement de la Musique et de la Danse (CNEMD) et soutenu par le Ministère de la Culture et du Patrimoine. La J.I.D se tient généralement tous les 29 Avril depuis 1982 à l’initiative du « Comité de Danse International », une entité rattachée à l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO). Par cette fête de la danse, cet organisme veut mettre en exergue son caractère universel. La danse doit être un trait d’union entre les hommes quel que soient les origines, les nationalités, les tendances politiques, les niveaux de vie, les rôles dans la société… Un(e)  danseur (se) de renommée est même désigné(e) tous les ans et son talent puis son parcours deviennent le symbole de cette journée. Il (elle) transmet ainsi de par son art et sa philosophie,  un message d’Union et de Paix. Cette année, la personnalité choisie est Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe et danseur contemporain belge d’origine marocaine qui en 2009 a reçu le prestigieux Prix KAIROS : distinction décernée chaque année par l’Alfred Toepfer Stiftung de Hambourg (Allemagne) à « une personnalité créative qui donne une importante impulsion à l’art et à la culture en Europe ».

 ACTUALITÉS

Ce samedi, dans la cour de la Bibliothèque Nationale d’Antananarivo, après les divers discours des autorités présentes dont la Ministre de tutelle, les visiteurs constitués surtout  de jeunes ont pu voir les stands et apprécier le spectacle offert par les représentants des écoles de danse présentes ce jour là. Une manière de montrer le savoir faire de chaque établissement et chacun de ses danseurs. Il faut par contre signaler que sur les nombreux écoles et centres de formations en danse à Tana, seule une petite dizaine a été représentée au niveau des stands. Nous espérons que l’année prochaine, il y aura nettement plus de participants pour que cette journée puisse être une vitrine de la Danse à Madagascar, tant traditionnelle, classique  que contemporaine ou moderne.

 

Pour Psymada, dans ce monde ou persiste les conflits, les crises, les adversités. Quel que soit l’engagement qui nous attend chaque jour autant à la maison, au travail et dans la société : Prenons le temps de nous arrêter, de suivre un rythme ou une musique, de marquer nos pas, nos gestes et de nous éclater. Mieux, acceptons de partager, le temps d’une danse, avec ceux que nous apprécions et avec tous ceux qui nous entourent.

 

Imaginons une seconde que « notre monde » était une très grande Piste de Danse !… Seul(e), en couple ou en groupe, nous tournons et nous évoluons dans un espace commun. Nous recherchons  l’émotion, l’harmonie, l’épanouissement. En même temps, nous apprécions et dans le plus grand respect, le style, la finesse, la sensibilité et la beauté chez tous les autres qui passent, repassent, nous frôlent et nous sourient : un grand symbole de « DIVERSITÉ » !…

.

Cynthia & Dr Raharison

.

PHOTO  GALLERY    (2)

JID1

Photo DSC_0181

Photo DSC_0001

Photo DSC_0007

Photo DSC_0031

Photo DSC_0057

Photo DSC_0058

Photo DSC_0066

Photo DSC_0067

Photo DSC_0075

Photo DSC_0084

Photo DSC_0085

Photo DSC_0092

Photo DSC_0099

Photo DSC_0103

Photo DSC_0116

Photo DSC_0117

Photo DSC_0133

Photo DSC_0147

Photo DSC_0155

Photo DSC_0156

Photo DSC_0205

Photo DSC_0216

Photo DSC_0220

Photo DSC_0228

Photo DSC_0260

Photo DSC_0263

Photo DSC_0264

Photo DSC_0278

Journée des Jeunes d’Ambohitrimanjaka

Posted by admin On septembre - 13 - 2011 1 COMMENT

.

.

Ambohitrimanjaka , ce vendredi 09 Septembre 2011

Fidèle à son engagement envers les jeunes et particulièrement avec les plus dynamiques d’entre eux, c’est toujours avec autant d’enthousiasme que Psymada a accepté l’invitation du Conseil Régional de la Jeunesse d’Analamanga (CRJA) pour l’accompagner dans ses nouvelles initiatives. Après la Journée Internationale de la Jeunesse célébrée à Ambohijoky, Antananarivo-Atsimondrano ( ), le CRJA a décidé d’implanter ou redynamiser les Conseils Communaux de la Jeunesse du faritany d’Analamanga. Vendredi dernier, c’était donc le tour de la Commune d’Ambohitrimanjaka, une bourgade à 10 km au nord ouest de Tana, avec ses 25 fokontany et ses 33.700 habitants dont 6.500 de 16 à 25 ans. Précisons, que cette collaboration entre les deux entités est née à partir de quelques objectifs communs :

Motiver le maximum de nos jeunes pour qu’ils soient désormais acteurs dans l’amélioration de leur quotidien. Leur faire prendre conscience des possibilités qui peuvent s’offrir à eux pour leur « Mieux Être ». Et le Blog Psy-Jeunes.ados avec son espace d’échange et de partage en est un exemple concret. Les aléas de la vie font que les valeurs véhiculées par le Blog et les divers messages apportés par les professionnels qui y interviennent, sont tels des guides, des références pour nos jeunes.

Faire comprendre l’importance des Connaissances et des Expériences qui, sans conteste, s’acquièrent au-delà des bancs de l’école et justement, le Blog avec les activités « on line » puis celles « out line » ne font que les enrichir.

Pour faire d’une telle journée une « Réussite », Psymada a fait appel à des « Partenaires » dont la participation a été indispensable pour la mise en place d’un programme à la hauteur des aspirations de nos jeunes. Faisons spécialement hommage au plus fidèle d’entre eux, le Groupe AIRTEL MADAGASCAR, en même temps « Partenaire Officiel » du Blog. Grâce à la compréhension et l’Engagement de son équipe, cette journée pleine de couleur va figurer dans les annales de la commune d’Ambohitrimanjaka et les photos prises lors de cet évènement feront partis des plus beaux souvenirs qui orneront les pages du Blog. Nous voulons également remercier Eoah, producteur de Jus Naturel de Madagascar, qui pour une première fois, a fait confiance à Psymada pour mettre en exergue ses produits.

Parmi les éléments du programme de cette belle journée ensoleillée, citons le Carnaval « Airtel-Psymada-CRJA et CCJA » qui a sillonné les rues de la ville. On retient de cette animation, les cris de ralliement des nombreux participants et surtout les différentes chorégraphies du « Flash Mob » effectué dans les divers quartiers de la commune. Quelle surprise pour les habitants!… Jamais autant de Couleur Rouge, symbole de la noblesse, de la fête, de la flamme, du soleil et de la chaleur n’a traversé Ambohitrimanjaka.

.

.

Après une pause déjeuner bien méritée, deux animations ont eu lieu dans la salle des fêtes de la mairie :

D’abord, la projection par le CRJA d’une Diaporama de la Célébration de la Journée Internationale de la Jeunesse avec le Flash Mob à Mahamasina et la rencontre avec compétition de Basket ball et séance de sensibilisation de la population à Ambohijoky le 12 et le 13 Aoüt 2011. Dans un deuxième temps, une conférence en langue malgache sur le Thème : « L’ADOLESCENCE & LE RÔLE DU BLOG PSY-JEUNES.ADOS » a été donnée par le Docteur A. RAHARISON Neuropsychiatre et Psychothérapeute, dans la salle de spectacle de la mairie. Cette intervention a permis aux jeunes et :adultes mais aussi enfants et parents présents, de comprendre le fonctionnement très particulier de l’ado, tenant aussi compte du contexte local et mondial dans lequel il vit. Enfin, le Médecin qui est aussi Manager de Psymada a expliqué pourquoi et dans quel but il a créé ce Blog des Jeunes, un très bon moyen pour les jeunes de s’exprimer, de communiquer entre eux, de mettre en valeur leurs talents et leurs particularités. Une vague d’applaudissement a marqué la fin de cette conférence.

.

.

.

L’après midi, des Tournois de Jeux Vidéo et de Sport dont le Basket Ball ont été organisés. Le basket a vu la participation de 11 équipes formées par des jeunes issus de toute la commune. Par ailleurs, une dizaine de jeunes se sont défiés au Concours de Tir à 3 points. Au final, respectivement, un jeune homme et une jeune femme ont gagné les deux premières places. Bien plus tard, une soirée Karaoké et une Dance Party se sont succédées jusqu’à très tôt le lendemain matin.

 

 

Grand Bravo aux organisateurs, l’équipe du CRJA et du CCJA un modèle de dynamisme et de courage pour tous les jeunes d’Ambohitrimanjaka mais aussi de tout Madagascar.

Psymada a promis que tant que le CRJA souhaite de l’avoir comme Partenaire, il va faire le maximum pour soutenir les différents évènements organisés par les jeunes dans diverses localités d’Analamanga. Et dans la commune ou les jeunes feront preuve de plus de motivations, d’Energie puis de Courage, nous promettons de revenir pour refaire au moins une autre Action d’Envergure et toujours avec l’aide de nos Partenaires.

Profiter du Présent & Assurer l’Avenir, tel est le leitmotiv de Psymada et tout ce qu’il souhaite à tous nos jeunes. Grand Merci à AIRTEL et EOAH pour leur formidable soutien ! A très bientôt !…

.

Les Trophées du jour de la part de PSYMADA & AIRTEL :

– 1 Coupe pour le Champion en Basket

– 1 Coupe pour le Gagnant des Tirs à 3 points

– 1 Coupe pour le Champion en Jeux Vidéo

– 1 Coupe pour les Champions en Danse

– 1 Ballon de Basket pour les Jeunes de la Commune

– des Crédits AIRTEL pour tous les 3 premiers (chaque joueur)

.

Jean Chri & Psymada
 
.
.

Airtel Flash Mob

Photo Ambohotrmjk

Photo DSCF6970

Photo DSCF6974

Photo DSCF6976

Photo DSCF6977

Photo DSCF6978

Photo DSCF6980

Photo DSCF6981

Photo DSCF6982

Photo DSCF6984

Photo DSCF6985

Photo DSCF6986

Photo DSCF6987

Photo DSCF6988

Photo DSCF6989

Photo DSCF6990

Photo DSCF6994

Photo DSCF6997

Photo DSC_0179

Photo DSC_0181

Photo DSC_0182

Photo DSC_0183

Photo DSC_0184

Photo DSC_0185

Photo DSC_0186

Photo DSC_0187

Photo DSC_0188

Photo DSC_0209

Photo DSC_0189

Photo DSC_0190

Photo DSC_0191

Photo DSC_0192

Photo DSC_0193

Photo DSC_0194

Photo DSC_0195

Photo DSC_0196

Photo DSC_0197

Photo DSC_0198

Photo DSC_0199

Photo DSC_0200

Photo DSC_0201

Photo DSC_0202

Photo DSC_0203

Photo DSC_0204

Photo DSC_0205

Photo DSC_0206

Photo DSC_0207

Photo DSC_0208

Photo DSC_0209

Photo DSC_0210

Photo DSC_0211

Photo DSC_0212

Photo DSC_0213

Photo DSC_0214

Photo DSC_0216

Photo DSC_0215

Photo DSC_0217

Photo DSC_0218

Photo DSC_0219

Photo DSC_0220

Photo DSC_0221

Photo DSC_0222

Photo DSC_0223

Photo DSC_0224

Photo DSC_0225

Photo DSC_0226

Photo DSC_0227

Photo DSC_0228

Photo DSC_0229

Photo DSC_0230

Photo DSC_0231

Photo DSC_0232

Photo DSC_0233

Photo DSC_0234

Photo DSC_0235

Photo DSC_0236

Photo DSC_0237

Photo DSC_0238

Photo DSC_0239

Photo DSC_0240

Photo DSC_0247

Photo DSC_0248

Photo DSC_0249

Photo DSC_0250

Journée Internationale de la Jeunesse (J.I.J)

Posted by admin On août - 15 - 2011 ADD COMMENTS

.

TOUS LES JOURS, ENCORE DE NOMBREUSES PHOTOS A VENIR !…

.

Le 12 et le 13 Août, Psymada a soutenu à 100 % le Conseil Régional de la Jeunesse d’Analamanga (CRJA) pour la célébration de la J.I.J 2011. Un évènement qui a eu lieu en deux endroits différents, devant le Stade Municipal de Mahamasina mais également à Antanetikely-Ambohijoky.

Mis à part les organismes et Associations qui ont participé depuis plusieurs semaines à la préparation de ces deux journées, Psymada a encore fait preuve de son efficacité car juste en 24h, il a pu fignoler avec la CRJA, la touche finale des deux évènements phares de cette célébration : le Flash Mobile et le Tournoi de Basket Ball !… Pour l’appuyer dans ce grand défi, Psymada a pu convaincre AIRTEL MADAGASCAR d’une part et le GROUPE SONO CD d’autre part ; deux des fidèles partenaires du Blog des Jeunes de 16-25 ans.

Après une première collaboration en 2009, c’est toujours avec autant d’enthousiasme et d’énergie que Psymada soutien la CRJA car à travers cette entité, il encourage les dizaines d’associations qui y sont affiliées. Dans ses activités, Psymada veut à tout instant mettre en exergue « qu’Indépendance et Liberté d’action peut rimer avec Partenariat et Développement » !… Ainsi, les jeunes, par eux-mêmes vont apprendre à se débrouiller à se dépenser, à persévérer, à gagner et être amplement satisfait. Et tout cela grâce à la solidarité, une bonne organisation et un minimum de soutien !…

Ainsi, le Vendredi depuis 7h du matin, c’est devant le Stade de Mahamasina que se sont regroupés les centaines de jeunes du #FMG venus participer au Flash Mobile organisé pour l’occasion. Depuis plusieurs jours, de nombreuses séances de répétitions ont précédé cet évènement et pendant les dizaines de minutes qu’a duré chaque choré du Flash Mob, les participants ont pu transmettre la Joie de Vivre, l’Insouciance et un esprit de Liberté aux passants et aux automobilistes complètement étonnés mais merveilleusement séduits !… Bravo à ces jeunes qui nous ont donné à tous une bonne leçon de Vie !…

En fin de matinée, après une belle ambiance dance party, direction à Antanetikely Ambohijoky pour la suite des évènements. Il a fallu beaucoup de courage, un bon bain de poussière et 1h ½ de temps pour parcourir les 18 km de piste à partir d’Anosizato et passant par Isaingy, Ankadivoribe, Soalandy puis Ampahitrosy. Selon l’histoire, Ambohijoky est une colline où siégeaient les manisotra, une tribu connue pour son courage et son esprit guerrier et qui avait donné beaucoup de difficultés au Roi Andrianampoinimerina, quatre attaques et beaucoup de pertes avant de réussir à les vaincre. Depuis, Ambohijoky était devenue l’une des collines sacrées où le roi avait fait construire un rova et où il y installa l’aînée de ses douze épouses, la princesse Rafotsirabodo.

C’est au CEG de ce village très typique d’Antanetikely que le QG des jeunes a été installé pour ce WE du 15 Août. Et autour d’un beau terrain de basket bitumé ont été mis en place les différents tableaux avec affiches et Posters expliquant les diverses activités des Associations venues participer à cette JIJ. Les animations ont tourné autour du la discussion et le partage entre Jeunes des villes et des campagnes, tel le thème de cette Année Internationale 2010-2011 qui finit : DIALOGUE & COMPREHENSION MUTUELLE !…. En somme, un véritable échange pour ne citer que la préparation des différents repas par les locaux pour les visiteurs contre la modique somme de 1000 Ar ainsi que les moments de partage pour la mise en place des lieux pour les activités, le repas, le couchage,… Et le Top, c’étaient les instants de Flash Mob avec la population sur le terrain de Sport et dans la rue du village, la sensibilisation des habitants par les jeunes de Tana sur les thèmes choisis ( Non au mariage précoce, à la corruption, aux rapports sexuels non protégés,…), et enfin le tournoi de Basket dont la finale s’est justement disputé entre les jeunes de l’association L 32 et l’équipe des jeunes d’Ambohijoky même. Si les locaux n’ont pas gagné, ils ont eu le mérite d’avoir participé à la dernière manche car les 3è et 4è équipes ont été issues de l’agglomération tananarivienne.

Pour cette célébration, Psymada n’a pas lésiné sur l’énergie et les moyens en amenant les partenaires AIRTEL et SONO CD), par la présence quasi permanente de son Manager et de sa Responsable de la Communication durant les deux jours puis en offrant la belle coupe pour l’ équipe championne, le Ballon de Basket pour les Jeunes d’Ambohijoky et en offrant les T.Shirt et Casquettes d’Airtel pour les équipes qui ont obtenues la deuxième et la troisième place.

 

Pour cette célébration, GRAND BRAVO à la CRJA, BRAVO aux Jeunes d’AMBOHIJOKY, BRAVO aux différentes ASSOCIATIONS de JEUNES qui ont participé au Flash Mob et à la Rencontre d’Ambohijoky!… VIVE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA JEUNESSE ET VIVEMENT L’ANNEE PROCHAINE !…

 

.

A tous les jeunes qui ont l’intention de créer et d’organiser de beaux projets, Psymada est toujours prêt à leur donner un coup de pouce ou à contacter les éventuels Partenaires pour les soutenir !… Il suffit d’aller sur le Blog, d’écrire directement dans la rubrique « Commentaires » en donnant les adresses mail et téléphone du responsable (après inscription en haut de page et à droite) ou mieux, d’écrire carrément un article ou un reportage sur le projet et de l’envoyer directement à Psymada : admin@Psymada.com.

 

JeanChri & Psymada

 

 

.

A chaque fois en juillet et précisément le 11 de ce septième mois de l’année, a lieu la célébration de la Journée Mondiale de la population (JMP). Cette date a été choisie par le Conseil d’administration du PNUD en rappel du 11 juillet 1987, jour où le nombre de la population mondiale a franchi la barre des 5 milliards. A cet instant précis où nous rédigeons, on compterait 6 975 860 560 individus dans le monde et à chaque seconde supplémentaire, 4 nouvelles naissances vont s’ajouter à ce nombre. Parmi ces quatre nouveaux nés, seul un va bénéficier du confort et des avantages de la modernisation, les trois autres vont grandir dans un foyer moins privilégié voire démuni. Et sur huit naissances dans un pays pauvre et particulièrement en Afrique subsaharienne ou encore en Inde, un enfant pourrait périr avant l’âge de 5 ans. Toujours selon les statistiques, ces enfants issus des familles les plus pauvres, étant donné leurs conditions de vie (parfois sans toit, ne mangeant pas à leur faim, sans eau courante ou confrontés aux difficultés de la scolarisation…), vont avoir nettement moins d’opportunités autant au quotidien que pour leur avenir!… Défavorisée dès le départ, la majorité de ces enfants en grandissant va rentrer dans la spirale de la pauvreté et même tomber dans la misère. Seule une petite minorité, va pouvoir ou voudrait faire des études et trouver un métier voire embrasser une carrière. Et dans nos pays, le nombre d’universitaires issus du milieu défavorisé ne cesse de diminuer avec les années et particulièrement après les crises successives. Le prix à payer, des sacrifices et un effort monumental de la part des parents puis un grand courage avec autant de persévérance venant des intéressés eux-mêmes.

Dans un autre domaine, si nous considérons les bénéfices que la science, la médecine et la technologie ne cessent de nous apporter jour après jour, ne serait ce qu’en économie de temps et d’effort physique. Si nous évaluons le profit que ces mêmes branches rapportent à l’être humain dans le domaine de la santé mais aussi en durée de vie. Et qu’en prime, nous jouissons des diverses commodités et de petits plus en plaisir et en bien être !… Le plus désolant serait de se mettre à l’évidence qu’au moins la moitié de la population mondiale ne peut même pas goûter à tous ces avantages dans lesquels vous et moi, nous sommes baignés quasi quotidiennement. Pire, s’il y a ceux qui vivent dans la pleine abondance et dépensent résolument sans compter, très nombreux sont ceux qui n’ont rien, donc absolument rien à dépenser.

Au-delà de la pauvreté elle-même, Ce qui est d’autant plus pathétique, c’est cette notion d’accumulation des souffrances liée aux inégalités. Quand déjà on est pauvre, qu’on est d’une certaine origine, une certaine couleur de peau ou qu’on appartient à une certaine caste et si en plus on a une culture ou une religion qui nous diffèrent des autres ou de quelques autres, alors ce sera amplement suffisant pour qu’on soit mis à l’écart voire exclu. Ainsi, si la journée mondiale de la population nous rappelle combien nous sommes nombreux sur cette planète et qu’il est temps de penser planning familial et politique démographique, il faut aussi rappeler qu’au-delà de toute forme de discrimination condamnable, que le nombre génère de plus en plus les inégalités au quotidien. Si un ancien président avait poussé les malgaches à faire beaucoup d’enfants pour occuper le pays, si nos aïeux encourageaient leurs enfants à avoir sept garçons et sept filles, il faut désormais concevoir que les enfants ne constitueront une richesse pour les parents, qu’à partir du moment où ils auront été bien éduqués et qu’ils sont promis à bel avenir !… Finis le dictat des parents !… Halte à l’exploitation des enfants, que ce soit sous forme de travail de la terre en échange d’une parcelle une fois marié ou carrément la mendicité en contrepartie d’un semblant d’alimentation !… Et pour être plus réaliste, stop à toute politique qui exploite la population et qui fabrique des enfants et des jeunes sans avenir, sans ambition ou au contraire trop prétentieux!… Hélas des individus manipulables, des citoyens aventureux !… Accueillons sereinement la Journée de la Population et posons-nous les bonnes questions par rapport aux raisons de cette célébration.

.

      Dr Raharison

A chaque fois en juillet et précisément le 11 de ce septième mois de l’année, a lieu la célébration de la Journée Mondiale de la population (JMP). Cette date a été choisie par le Conseil d’administration du PNUD en rappel du 11 juillet 1987, jour où le nombre de la population mondiale a franchi la barre des 5 milliards. A cet instant précis où nous rédigeons, on compterait6 956 764 421individus dans le monde et à chaque seconde supplémentaire, 4 nouvelles naissances vont s’ajouter à ce nombre. Parmi ces quatre nouveaux nés, seul un va bénéficier du confort et des avantages de la modernisation, les trois autres vont grandir dans un foyer moins privilégié voire démuni. Et sur huit naissances dans un pays pauvre et particulièrement en Afrique subsaharienne ou encore en Inde, un enfant pourrait périr avant l’âge de 5 ans. Toujours selon les statistiques, ces enfants issus des familles les plus pauvres, étant donné leurs conditions de vie (parfois sans toit, ne mangeant pas à leur faim, sans eau courante ou confrontés aux difficultés de la scolarisation…), vont avoir nettement moins d’opportunités autant au quotidien que pour leur avenir!… Défavorisée dès le départ, la majorité de ces enfants en grandissant va rentrer dans la spirale de la pauvreté et même tomber dans la misère. Seule une petite minorité, va pouvoir ou voudrait faire des études et trouver un métier voire embrasser une carrière. Et dans nos pays, le nombre d’universitaires issus du milieu défavorisé ne cesse de diminuer avec les années et particulièrement après les crises successives. Le prix à payer, des sacrifices et un effort monumental de la part des parents puisun grand courage avec autant de persévérance venant des intéressés eux-mêmes.

Dans un autre domaine, si nous considérons les bénéfices que la science, la médecine et la technologie ne cessent de nous apporter jour après jour, ne serait ce qu’en économie de temps et d’effort physique. Si nous évaluons le profit que ces mêmes branches rapportent à l’être humain dans le domaine de la santé mais aussi en durée de vie. Et qu’en prime, nous jouissons des diverses commodités et de petits plus en plaisir et en bien être !… Le plus désolant serait de se mettre à l’évidence qu’au moins la moitié de la population mondiale ne peut même pas goûter à tous ces avantages dans lesquels vous et moi, nous sommes baignés quasi quotidiennement. Pire, s’il y a ceux qui vivent dans la pleine abondance et dépensent résolument sans compter, très nombreux sont ceux qui n’ont rien, donc absolument rien à dépenser.

Au-delà de la pauvreté elle-même, Ce qui est d’autant plus pathétique, c’est cette notion d’accumulation des souffrances liée aux inégalités. Quand déjà on est pauvre, qu’on est d’une certaine origine, une certaine couleur de peau ou qu’on appartient à une certaine caste et si en plus on a une culture ou une religion qui nous diffèrent des autres ou de quelques autres, alors ce sera amplement suffisant pour qu’on soit mis à l’écart voire exclu. Ainsi, si la journée mondiale de la population nous rappelle combien nous sommes nombreux sur cette planète et qu’il est temps de penser planning familial et politique démographique, il faut aussi rappeler qu’au-delà de toute forme de discrimination condamnable, que le nombre génère de plus en plus les inégalités au quotidien. Si un ancien président avait poussé les malgaches à faire beaucoup d’enfants pour occuper le pays, si nos aïeux encourageaient leurs enfants à avoir sept garçons et sept filles, il faut désormais concevoir que les enfants ne constitueront une richesse pour les parents, qu’à partir du moment où ils auront été bien éduqués et qu’ils sont promis à bel avenir !… Finis le dictat des parents !… Halte à l’exploitation des enfants, que ce soit sous forme de travail de la terre en échange d’une parcelle une fois marié ou carrément la mendicité en contrepartie d’un semblant d’alimentation !… Et pour être plus réaliste, stop à toute politique qui exploite la population et qui fabrique des enfants et des jeunes sans avenir, sans ambition ou au contraire trop prétentieux!… Hélas des individus manipulables, des citoyens aventureux !… Accueillons sereinement la Journée de la Population et posons-nous les bonnes questions par rapport aux raisons de cette célébration.

.

Dr Raharison

 

Journée Mondiale de l’Environnement 2010

Posted by admin On juin - 20 - 2010 ADD COMMENTS

Des millions d’espèces, une planète, un avenir commun

C’est sous ce thème que le CINU ou Centre d’Information des Nations Unies a célébré la journée mondiale de l’environnement le samedi 5 juin à la grande cours de l’ESSCA Antanimena.

Selon les organisateurs, le choix du thème répond à l’appel urgent pour la préservation de la diversité de la vie sur notre planète. Il permet aussi de conscientiser les jeunes sur l’importance et la valeur de la biodiversité tant à Madagascar que dans le monde. De plus, cette célébration coïncide pour 2010, avec l’année internationale de la biodiversité.

A noter que cette journée a été instituée par le PNUE ( Programme des Nations pour l’Environnement) depuis le 5 juin 1972. L’objectif serait d’inciter davantage tous les pays du monde à s’engager dans le respect de l’environnement, seul facteur conditionnant la vie et l’avenir de l’Homme.

Divers participants

L’événement a rassemblé toute une panoplie de jeunes et adolescents issus de divers lycées, et universités de la capitale dont l’ESSCA, l’ESTIIM’, l’ICM, l’INSPNMAD, l’Université Ankatso, Le Lycée Privé Arc en Ciel. Ces établissements appartiennent pour la plupart au Club Pour l’ONU (CPO). Un club œuvrant pour la promotion des principes des Nations Unies à l’instar de la culture de la paix, du développement et de la sécurité. On a également remarqué la participation active des Scouts Eclaireuses, de la Compagnie de danse Rohy sans oublier le PNUE et le SGP (Small Grants Products)

Des variétés d’activités

Une variété d’activités a enrichi la journée et chaque participant a donné le meilleur de lui-même en apportant sa particularité dans ses diverses contributions dans le domaine de la protection de l’environnement et de la biodiversité. Parmi ces activités, il faut citer :

– Des Quiz sur l’Environnement, la biodiversité et le changement climatique

– Un concours des meilleurs Ambassadeur et Ambassadrice

– Un concours de mascotte, de poème et de dessin

– Des rencontres de basket

– Des stands d’exposition

Des opinions

Les jeunes de l’institut INSPNMAD ont par exemple choisi la phrase « détruire la biodiversité c’est hypothéquer l’avenir » à titre de réflexion pour tous les acteurs impliqués dans la question environnementale pendant cette journée. Selon RAKOTONARIVO Mialy Aina, une étudiante en Droit qui s’est chargée du stand d’exposition de son Institut, « Madagascar est riche en faune et en flore, endémiques et ces éléments sont un atout majeur qui font de Madagascar un pays attrayant tant dans le volet touristique que dans les perspectives économiques ». En effet, Chaque espèce endémique a un apport dans l’écosystème et nous nous devons tous de les protéger afin d’éviter toute extinction massive de ces espèces.

 

RAJAONA Fenosoa Assia, une des candidates au concours d’ambassadrice pour l’environnement représentant l’ESTIIM a quant à elle développé dans son discours les dangers auxquels Madagascar s’expose face à l’exploitation irrationnelle et illicite des richesses naturelles : cas des bois de rose. Elle a également souligné dans ses propos, la problématique des pays en voie de développement qui sont souvent les « victimes « » et a expliqué que les mesures de compensation proposées par les pays industrialisés ne sont pas proportionnelles aux maux qu’endurent les pays victimes du changement climatique. Selon cette candidate, il faut la responsabilisation de tout le monde car le changement climatique résulte aussi et surtout des effets de l’activité humaine.

Les étudiants de l’ICM ont quant à eux présenté un stand exposant les particularités en faune et en flore de Madagascar dans une sorte de forêt tropicale conçu par RASOLOARISOA Andrimanjaka, un étudiant en Management et en Environnement. Questionné sur sa perception de l’engagement des jeunes actuels en termes de protection de l’environnement, ce jeune homme répond en toute franchise que « les seules préoccupations et priorités des jeunes actuels résident essentiellement dans les études et la recherche de travail. Or une mobilisation et une sensibilisation sur le terrain devraient être requises pour améliorer la situation environnementale et l’avenir de la planète »

En entendant tous ces propos et en constatant l’ardeur manifestée par les jeunes dans la participation active pendant cette journée, on en déduit qu’ils ont beaucoup à dire dans le domaine de l’environnement. Ils sont donc conviés et encouragés à continuer leur implication pour stimuler un changement de comportement detoutes les autres franges de la société. En effet,tout le monde est concerné car on vit tous sur la même planète.

Avant la proclamation des résultats des divers concours, une prestation de danse a été faite par la Compagnie Rohy. Cette compagnie prévoit déjà une autre représentation qui aura lieu le 24 juin à 14h30, lors de la journée mondiale de la Terre à l’ex Galerie 6 à Analakely. Ce spectacle va s’intituler : « La Terre et ses maux » selon Valy, une fille membre du groupe.

Le lycée privé Arc en Ciel a remporté plusieurs épreuves, à savoir le concours de poème, le Quizsur l’environnement. Selon la responsable de l’école, cette réussite résulte de la formation dispensée par l’école et des travaux de recherches effectués par les élèves.

Les lots attribués étaient variés, des kits de fournitures scolaires, des coupes pour les sportifs, un téléviseur,…etc.

Bref, la célébration de la journée mondiale de l’environnement s’est bel et bien déroulée à l’ESSCA Antanimena, hôte de l’évènement.Au niveau national, elle a aussi été célébrée à Ankarafantsika tandis qu’au niveauinternational, elle a eu lieu au Rwanda (Kigali).

.

Mirana

.

.

.

En entendant tous ces propos et en constatant l’ardeur manifestée par les jeunes dans la participation active pendant cette journée, on en déduit qu’ils ont beaucoup à dire dans le domaine de l’environnement. Ils sont donc conviés et encouragés à continuer leur implication pour stimuler un changement de comportement detoutes les autres franges de la société. En effet,tout le monde est concerné car on vit tous sur la même planète.

Avant la proclamation des résultats des divers concours, une prestation de danse a été faite par la Compagnie Rohy. Cette compagnie prévoit déjà une autre représentation qui aura lieu le 24 juin à 14h30, lors de la journée mondiale de la Terre à l’ex Galerie 6 à Analakely. Ce spectacle va s’intituler : « La Terre et ses maux » selon Valy, une fille membre du groupe.

Le lycée privé Arc en Ciel a remporté plusieurs épreuves, à savoir le concours de poème, le Quizsur l’environnement. Selon la responsable de l’école, cette réussite résulte de la formation dispensée par l’école et des travaux de recherches effectués par les élèves.

Les lots attribués étaient variés, des kits de fournitures scolaires, des coupes pour les sportifs, un téléviseur,…etc.

Bref, la célébration de la journée mondiale de l’environnement s’est bel et bien déroulée à l’ESSCA Antanimena, hôte de l’évènement.Au niveau national, elle a aussi été célébrée à Ankarafantsika tandis qu’au niveauinternational, elle a eu lieu au Rwanda (Kigali).