mercredi 25 janvier 2017

(Beaucoup de votes  » Like  » de la part de chacun de vous en plus de vos COMMENTAIRES en bas de page ( pour les commentaires il faut s’inscrire) et ce sera un  » SOUTIEN ASSURÉ  » de PSYMADA par ses PARTENAIRES. C’est fondamental pour que Psymada puisse poursuivre ses Activités en faveur des jeunes !…)

.

 

CONCOURS

 » HETSIK’1 EN LIVE « 

 

.

Un Concours de Photos a été lancé par PSYMADA , en collaboration avec L’Association « 2*HY Faire Lien » et dans le cadre des 2 journées « HETSIK’1» qui ont eu lieu le 02 & 03 Juin, organisées par cette Association qui regroupe des pratiquants «d’ Art Urbain» de la capitale.

.

Art. 1 : Concours intitulé : « GRAND CONCOURS DE PHOTOS HETSIK’IRAY EN LIVE » et consiste à mettre en compétition les meilleurs photos prises tout au long des journées et de la soirée du 02 au 03 Juin 2012. Photos prises uniquement au Lycée Moderne d’Ampefiloha ou au Club d’Antanimena, durant le Samedi et le Dimanche de l’évènement organisé par « ROHY Faire Lien ».

Art.2 : ATTENTION, TU AS PEUT ETRE PRIS DES PHOTOS JUSTE POUR LE FUN LORS DE CES DEUX JOURNEES OU CETTE SOIREE, SACHES QUE TU PEUX PARTICIPER A CE CONCOURS !…

En effet, chaque participant doit être un Photographe Amateur et peut présenter de Une jusqu’à 20 photos de son choix qu’il ou elle va mettre sur un CD à déposer au Magasin « L’EXPO DEPÔT -VENTE » à Ankaditapaka-Ankadifotsy (entre Office du Bac et Eglise Antanimena » , à partir du 06 juin et jusqu’au 15 Juin 2012 inclus.

Art. 3 : Aucune Photo ne doit porter d’indication pouvant faire connaître ni reconnaître son Auteur. Lors du dépôt, le photographe doit amener avec lui :

1- Le CD ou DVD sans aucune inscription extérieure mais contenant ses photos. Elles doivent être de taille conforme à l’originale (Aucune réduction n’est valable), Le seul format numérique accepté est le « jpeg », la taille minimale serait de 1920 x 1280 pixels. Aucune modification ni montage sur les photos ne seront acceptées.

2- Une Enveloppe sans inscription extérieure mais contenant une feuille avec ses coordonnées exactes ( Nom/ Prénom/Sexe/ Âge et Date de Naissance/ Occupation ou Fonction/ Adresse exacte avec Email et Numéro de téléphone valable)

Devant le propriétaire, le réceptionniste va marquer d’un même Numéro le CD (au marqueur) et l’Enveloppe. Un reçu avec juste le nom et la date de réception va être donné à chaque candidat lors du dépôt de son enveloppe et de son CD.

Chaque candidat doit garder précieusement son reçu jusqu’à la proclamation des résultats. Sans reçu, sa participation est annulée.

Art. 4 : Un Jury de professionnels va noter les photos selon un barème prédéterminé.

1- Une présélection doit d’abord être faite pour éliminer la ou les photos qui n’ont pas suivi un ou des critères de ce règlement.

2- Une deuxième présélection pour faire participer uniquement la Meilleure PHOTO de chaque CANDIDAT

Art.5 : Psymada ne peut être tenu pour responsable des éventuels préjudices que pourrait causer l’une ou l’autre photo qui participe au concours. Le Photographe est seul responsable de la photo qu’il présente à son nom ou de ce qu’il a photographié ainsi que du ou des droits par rapport à une tierce personne. Psymad ne peut donc être retenu en aucune manière en cas de litige entre celui qui présente l’œuvre et les tierces personnes qui pourraient s’en plaindre et quelle que soit la raison.

Art.6 : Psymada est autorisé à publier et à exposer les photos dans le cadre de ses actions en faveur des jeunes et de la jeunesse.

Art.7 : Les Photos finalement sélectionnées vont être mises en ligne sur le BLOG « psy-jeunes-ados ». Le Verdict final va être donné par le Vote des Internautes. Chaque Internaute doit voter en ligne et uniquement sur Psymada, puis par ordre de mérite, les TROIS MEILLEURES PHOTOS DE SON CHOIX !… Le décompte du nombre total de points va déterminer les trois photographes qui vont accéder sur le Podium lors du résultat final . Ce seront eux qui vont recevoir les dignes Prix qui vont être offerts par PSYMADA & ses PARTENAIRES.

Art.8 : Une PROCLAMATION PUBLIQUE des résultats lors d’une CEREMONIE et une EXPOSITION organisées par PSYMADA et ses PARTENAIRES vont terminer ce Grand Concours.

Art.9 : Psymada ne peut être tenu pour responsable d’une éventuelle annulation ou report d’échéance qui ne dépend pas de sa volonté.

ATTENTION : DU NOMBRE DE PARTICIPANTS, DU NOMBRE DE PHOTOS EN COMPETITION ET DU NOMBRE D’INTERNAUTES VOTANTS VONT DEPENDRE LA PARTICIPATION DES PARTENAIRES DE PSYMAD ET DE L’IMPORTANCE DES PRIX A GAGNER !…

.

 

Sahondra

Resp. Comm. de Psymada

.

 

HETSIK ‘ 1

Posted by admin On juin - 4 - 2012 ADD COMMENTS

………………….

……………….

………………….

…………………………………

……………………..

RÉUNION D’INFORMATION

Posted by admin On mai - 10 - 2012 1 COMMENT

……………………………………

……………………………………

JOURNEE INTERNATIONALE DE LA DANSE

Posted by admin On avril - 30 - 2012 ADD COMMENTS

Cliques « like » si tu 

.

PHOTO  GALLERY  (1)

.

ATTENTION, comme promis lors du J.I.D , Psymada publie gratuitement votre Article  avec quelques photos, concernant votre ÉCOLE  de  DANSE et vos Activités. Envoyez vite par Mail ces Infos avec toutes les coordonnées. L’adresse : admin@psymada.com

Une seule conditionle maximum de fréquentations du Blog par vos membres ainsi que leur participation aux Commentaires ou à l’écriture d’Articles.

.

J.I.D  à  Anosy – Antananarivo

.

Psymada  était bien entendu présent à la journée Internationale de la Danse célébrée à Antananarivo, un évènement célébré également dans des centaines de villes du monde entier.

 DANSE  &  SÉGRÉGATION

Il y a quatre ou cinq décennies, la danse était  encore et surtout un moyen d’expression conforme à la classe sociale à laquelle on appartenait. Encore une activité qui différenciait les individus entre eux. Moment très « select » mettant en valeur le prestige et la séduction pour les aristocrates; cela depuis le temps des monarques jusqu’aux époques coloniales et même après les indépendances. Au contraire, un moyen pour « s’évader »,  manifester, revendiquer ou pour lutter de manière non violente chez l’une ou l’autre tribu et peuple victimes de ségrégation, d’oppression. Danser pour s’émanciper,  pour libérer son corps mais aussi son âme. Un moyen utilisé par les esclaves et par la suite les indigènes et mêmes les ouvriers des différentes manufactures pour se détacher de leur souffrance quotidienne. Même enchaînés et maltraités, ne disaient-il pas : « notre douleur n’est que corporelle car notre âme est libre ».

DANSE  &  MOUVEMENTS  DE  JEUNESSE 

 Les différents mouvements de jeunes depuis l’après guerre ont fini par  supprimer les clivages en rapport aux pratiques de l’une ou l’autre danse. Les années 68 avec la mobilisation de la jeunesse pour un retour à l’humanisation de la société a marqué tous les esprits. La tenue de festivals dont Woodstock, Île de White et tant d’autres jusqu’à nos jours, ont bouleversé les tendances. Le Boum de la médiatisation, la mobilité liée à l’évolution des moyens de transport et les différents effets de mode ont accéléré la démocratisation des danses qui au départ n’étaient que communautaires. Certains grands noms de la musique ont fait connaître des types particuliers de danse : Le Rock par Elvis Presley, le Reggae par Bob Marley, la danse Zoulou par  Johnny Clegg, jusqu’au Salegy par Jaojoby ou le Kilalaka par Tsiliva, etc.

 DANSE  &  UNESCO

La danse est donc un moment de communion, un instant de partage et c’était le cas ce samedi à Anosy lors de la célébration de la Journée Internationale de la Danse (J.I.D). Un évènement réalisé par le Centre National d’Enseignement de la Musique et de la Danse (CNEMD) et soutenu par le Ministère de la Culture et du Patrimoine. La J.I.D se tient généralement tous les 29 Avril depuis 1982 à l’initiative du « Comité de Danse International », une entité rattachée à l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO). Par cette fête de la danse, cet organisme veut mettre en exergue son caractère universel. La danse doit être un trait d’union entre les hommes quel que soient les origines, les nationalités, les tendances politiques, les niveaux de vie, les rôles dans la société… Un(e)  danseur (se) de renommée est même désigné(e) tous les ans et son talent puis son parcours deviennent le symbole de cette journée. Il (elle) transmet ainsi de par son art et sa philosophie,  un message d’Union et de Paix. Cette année, la personnalité choisie est Sidi Larbi Cherkaoui, chorégraphe et danseur contemporain belge d’origine marocaine qui en 2009 a reçu le prestigieux Prix KAIROS : distinction décernée chaque année par l’Alfred Toepfer Stiftung de Hambourg (Allemagne) à « une personnalité créative qui donne une importante impulsion à l’art et à la culture en Europe ».

 ACTUALITÉS

Ce samedi, dans la cour de la Bibliothèque Nationale d’Antananarivo, après les divers discours des autorités présentes dont la Ministre de tutelle, les visiteurs constitués surtout  de jeunes ont pu voir les stands et apprécier le spectacle offert par les représentants des écoles de danse présentes ce jour là. Une manière de montrer le savoir faire de chaque établissement et chacun de ses danseurs. Il faut par contre signaler que sur les nombreux écoles et centres de formations en danse à Tana, seule une petite dizaine a été représentée au niveau des stands. Nous espérons que l’année prochaine, il y aura nettement plus de participants pour que cette journée puisse être une vitrine de la Danse à Madagascar, tant traditionnelle, classique  que contemporaine ou moderne.

 

Pour Psymada, dans ce monde ou persiste les conflits, les crises, les adversités. Quel que soit l’engagement qui nous attend chaque jour autant à la maison, au travail et dans la société : Prenons le temps de nous arrêter, de suivre un rythme ou une musique, de marquer nos pas, nos gestes et de nous éclater. Mieux, acceptons de partager, le temps d’une danse, avec ceux que nous apprécions et avec tous ceux qui nous entourent.

 

Imaginons une seconde que « notre monde » était une très grande Piste de Danse !… Seul(e), en couple ou en groupe, nous tournons et nous évoluons dans un espace commun. Nous recherchons  l’émotion, l’harmonie, l’épanouissement. En même temps, nous apprécions et dans le plus grand respect, le style, la finesse, la sensibilité et la beauté chez tous les autres qui passent, repassent, nous frôlent et nous sourient : un grand symbole de « DIVERSITÉ » !…

.

Cynthia & Dr Raharison

.

PHOTO  GALLERY    (2)

.

Le Samedi 31 Mars 2012, dans le cadre des activités des Associations en partenariat avec le Youth Civic Center, l’Association Liberty 32 a organisé une demi journée de reboisement sur le terrain de l’EPP Mangatany, à 10 km avant Arivonimamo.

.

.

.

Psymada, fort de sa conviction et toujours prêt à soutenir les jeunes , a participé volontiers à cette action inter générationnelle car réunissant dans une même action, les jeunes et les élèves de cet école primaire.

.

.

210 pieds de jeunes plants (arbres fruitiers et décoratifs ) ont été mis en terre. Les enfants vont pouvoir poursuivre cet action en faveur de l’environnement en entretenant régulièrement les arbres puis dans un deuxième temps, les fruits récoltés vont approvisionner leur cantine mais pourront aussi être vendus pour aider la caisse de l’école.

.

….

….

….

.

De telles actions mériteraient d’être multipliées, il est seulement dommage que trop peu de jeunes y ont participé.

Vivement l’année prochaine !…

.

Psymada

 

« GRAND DEBAT » au Youth Civic Center

Posted by admin On avril - 8 - 2012 ADD COMMENTS

. .

.

Tu aimes cet article, cliques sur  » Like «  au dessus à gauche.

N’oublies pas non plus de commenter en bas de page. Merci !…

.

Le YOUTH CIVIC CENTER a une nouvelle fois fait appel à Psymada représenté par son Manager le Dr Raharison pour participer à ses activités dans le cadre du nouveau Centre Martin Luther King à Anosy-Antananarivo. Un grand Débat sur « LA VIOLENCE CONJUGALE » faisant suite à l’émission télévisé « Kozy Liberty » de la RTA-TV a eu lieu le 04 Avril dernier. A l’issu de ce partage entre les jeunes avec divers professionnels et membres d’Associations touchées directement par ce thème, va être finalisé un plaidoyer que les jeunes vont présenter auprès des autorités compétentes. Il s’agit de manifester une volonté de changement dans certains domaines qui selon eux sont essentiels pour le développement de ce pays. Fidèle à sa philosophie, Psymada a tenu à souligner la relation étroite qui devrait exister entre le Couple, la Famille et la Société. Le Dr Raharison a surtout rappelé que l’humain est le seul être vivant capable de violence gratuite car tout autre animal ne le fait que pour survivre ou pour défendre un intérêt vital. Et si l’Amour se transmet tout naturellement du père et de la mère vers leurs enfants, la violence dans le couple aura tout autant une incidence sur les enfants et tôt ou tard sur leur quotidien puis sur leur futur couple voire sur leurs propres enfants. Pour l’initiateur du Blog pour les jeunes, la culture de l’échange, la sérénité et l’équilibre qui règne dans le couple va être le garant de l’harmonie dans la famille puis par extension d’un meilleur équilibre dans la société.

.

Il a fallu deux heures de discussion pour peaufiner les arguments soulevés sur le plateau de la RTA et qui ont opposé fraternellement d’une part ceux qui militent pour « une éducation prénuptiale sur la non violence » et ceux qui sont pour « la mise en place de Centres d’Ecoute pour les victimes de violences». Riches de leurs expériences et de par leurs fonctions respectives, les invités présents ont aidé les jeunes à prendre position. Ainsi, l’assemblée est convaincue de l’importance de l’éducation et de la formation qui selon eux touchent plusieurs niveaux :

Eduquer les futurs mariés est en effet une priorité mais débuter l’éducation dès la prime enfance pour la non violence dans le couple et dans la famille est désormais inévitable.

A Madagascar comme dans plusieurs pays de culture traditionnelle, on a toujours appris aux filles à coudre, à cuisiner, à préparer à manger, comment bien s’occuper de leur foyer et même de leur futur époux. Paradoxalement, aucune mesure n’a jamais été prise par rapport aux garçons pour qu’ils apprennent leur devoir et leur responsabilité de futur mari et encore moins de futur père de famille. La culture malgache a trop longtemps négligé le rôle du père et il est temps de pallier à ce grand manque car encore trop d’hommes se contentent juste de leur statut de chef de famille et laissent aux mères toutes les tâches quotidiennes dévolues aux deux parents.

La formation est la base. Ceci concerne les éducateurs, les encadreurs, les médecins et même les responsables de la sécurité publique (policiers, gendarmes, militaires) car encore trop souvent, le droit de la femme en général et tout particulièrement le droit des femmes victimes de violence ne sont pas respectés. Combien de victimes se plaignent et ne sont ni considérées ni entendues. Ainsi, inconsciemment ou parfois volontairement, des responsables jouent le jeu des auteurs de violences.

Réalisation de descentes sur terrain pour l’organisation de « Dialogues Communautaires » après une approche auprès des responsables administratifs et des différentes hiérarchies locales. Il s’agit de faire une campagne de sensibilisation associant « Culture et Développement ». Les thèmes directement concernés concernent le droit de la femme et de l’enfant, la lutte contre le mariage forcé ou le mariage des mineurs, la scolarité pour tous,…

Le rôle des médias dans le cadre de la lutte contre la violence notamment sur les femmes est fondamental.

• Certaines émissions réalisées par des professionnels comme « A LA VIE A L’AMOUR » sur la radio Don Bosco sont à encourager

• Mise en place d’un Cahier de charges engageant tous Journaux, Radios, ou Chaînes de Télévision pour la diffusion systématique et périodique d’un programme « d’Intérêt Publique » dont la Lutte contre la Violence

.

La Violence Conjugale est un problème de santé publique et touche encore 50 à 70 % des femmes dans de nombreuses régions de la planète. Si la complémentarité « Homme-Femme » est indéniable, à Madagascar comme dans la plupart des pays les moins avancés, ce fléau social constitue un véritable obstacle au développement. Son éradication doit être un défi et l’engagement des différents responsables, la mobilisation de tous est inéluctable. Comme à son habitude, Psymada tient à capter l’attention des jeunes et particulièrement ceux qui ont eu la chance d’avoir un minimum d’éducation. Il ne s’agit plus de montrer du doigt ni d’attendre les élus ou administrateurs. Chacun à son niveau, dans son entourage immédiat, même dans sa famille et dans son fokontany a le devoir d’agir !… Disons Stop à l’exploitation des moins nantis, des moins scolarisés par ceux qui ont le pouvoir et si minime soit-il : Toi, moi et nous tous !…

Grâce à sa participation tout à fait volontaire à ce genre d’évènement ainsi qu’à la diffusion des résultats de telle rencontre, Psymada veut servir d’exemple et encourage chacun de ses lecteurs à faire le pas. Jeunes de ce pays et du monde entier, arrêtons de nous lamenter car à notre niveau, nous avons tous les moyens de bouger et de faire évoluer !…

Enfin, sachez que Psymada est là pour vous aider, pour soutenir les jeunes dans leurs projets. Pour eux, pour leur présent et leur Avenir.

Pour Psymada, « LA JEUNESSE EST LA SOLUTION ! »

.

Cynthia et Dr Raharison

.

 » PHOTO GALLERY « 
.

ANTENIMIERAN’NY TANORA – CRJA / SENAT

Posted by admin On mars - 26 - 2012 ADD COMMENTS

Le 24 Mars 2012, le Conseil Régional de la Jeunesse d’Analamanga (C.R.J.A), cet Organe d’Expression et de Concertation qui réunit les Groupements et les Mouvements Associatifs des jeunes et présidé par Monsieur Lanto RATSIDA RANDRIAMANANTENA a organisé un Exercice de Simulation sur les pratiques parlementaires au Palais de Verre du Sénat à Anosy Kely. Psymada, Partenaire fidèle du CRJA a tenu à faire honneur à cette invitation. Le Dr Raharison a profité de son allocution pour expliquer aux jeunes présents, les formes de collaboration et de soutien effectués par Psymada pour les jeunes et Associations de jeunes créateurs de Projets.

Parmi les principaux participants à cette réunion, plus de 200 jeunes Représentants les 144 Communes des 7 Districts de la Région Analamanga qui ont tenu à mettre en évidence les désidératas de la jeunesse malagasy. De cette réunion sortira un Plaidoyer :

– Pour baigner la jeunesse dans « la Responsabilité Citoyenne » et notamment en termes de « liberté d’Expression », ce qui suppose également la notion de Droit et de Devoir.

– Pour renforcer la connaissance des jeunes par rapport au fonctionnement des Institutions de la République.

– Pour susciter les ambitions de chaque jeune participant (e) tout en lui donnant une vision plus réaliste sur la fonction et les responsabilités des Sénateurs. Cette journée lui a permis également de savoir davantage sur les méthodes de travail durant une session parlementaire. Ainsi, le système organisationnel et les différentes étapes d’une réunion de ces Conseillers de la République ont été respectés ; à commencer par le Discours d’Ouverture, le Rapport sur les différentes activités réalisées, la prise de parole des divers responsables suivie des éventuelles questions de l’assistance. La lecture du rapport de session puis le vote de l’assistance a enfin précédé le discours de clôture du président.

C’était aussi une occasion pour mettre en relation les Jeunes de divers horizons, les Jeunes avec les Associations de Jeunes, les Associations de Jeunes entre elles et enfin, les Responsables du Ministère de la Jeunesse ainsi que les différents Partenaires avec leurs bénéficiaires. Le Représentant du Ministère a pu répondre aux questions posées par les jeunes, leur expliquer le comment et le pourquoi de la Politique générale en faveur de la jeunesse. Les réalisations autant que les perspectives voire les positions du Ministère par rapport à certaines attentes de nos jeunes ont été aussi abordées.

Parmi les décisions votées par les jeunes lors de cette Sessions des Jeunes Parlementaires organisée par le C.R.J.A :

– Prioriser le Civisme et la Citoyenneté dans le système éducatif malgache

– Prioriser la mise en place des mêmes les filières dans toutes les Universités de Madagascar

– Encourager la Culture du Volontariat

– Favoriser la Culture d’Internet

– Favoriser l’Alphabétisation transversale

– Rapprocher les jeunes avec leur Environnement

– Augmenter la protection sanitaire des jeunes notamment la lutte contre la drogue et l’alcool

– Mettre en place une Stratégie de Développement se rapportant à la jeunesse

• Participation des Jeunes au plan de Développement Communal

• Partage du pouvoir entre les générations

• Mise en place de Banques en faveur des jeunes et de leur Avenir

• Création d’un Espace de Dialogue entre les Jeunes,…

.

Cynthia & Psymad

.

PHOTO – GALLERY

 

 

.

. (Beaucoup de votes  » Like «  de la part de chacun de vous en plus de vos COMMENTAIRES en bas de page ( pour les commentaires il faut s’inscrire) et ce sera un  » SOUTIEN ASSURÉ  » de PSYMADA par ses PARTENAIRES. C’est fondamental pour que Psymada puisse poursuivre ses Activités en faveur des jeunes !…)

.

.

.

La Photo gagnante :

Sans tambour ni trompette, le jour de la Saint valentin a été plutôt terne dans la capitale malgache. Même si depuis une décennie, la fête des amoureux connaît de plus en plus d’adeptes, les festivités à l’affiche des divers établissements n’ont pas été nombreuses. Les trois années de crise socio politique pèsent de plus en plus lourd sur les portefeuilles. Et ceux qui pouvaient encore se le permettre ont dû renoncer à leur sortie à cause de la tempête tropicale Giovanna, ses pluies et ses 277km/h de vent qui soufflait presque tout sur son passage. Au final, l’Amour avec pour simple apparat, une couette et la frêle lumière d’une bougie, a vaincu tous les chichis du XXlème siècle.

.

.

.

.

.

.

En somme, une célébration réduite à l’essentiel :  » les raisons du cœur et les sensations du corps «  (en latin: ratio cordis & corporis sensibus). De quoi nourrir les discussions des puristes ou de quoi justifier également la question sur l’utilité de telles célébrations, de telles fantaisies : une barrière supplémentaire entre les « plus » et les « moins » nantis. Et justement, pour sortir de ce cachet, Saint Valentin 2012 a été pour Psymada une primeur, une occasion pour offrir à un couple de Jeunes Ados (à quelques jours près en raison des intempéries), l’opportunité de sortir dans un des restaurants les plus branchés de Tana.

.

 

Ainsi, Sitraka & Misitia, les heureux gagnants du Concours « La plus belle photo de couple avec sa déclaration d’Amour » ont pour la première fois déjeuné en tête à tête au « Café de la Gare » de Tana. Cet endroit mythique, inauguré en 1910 et rénovée depuis peu a permis à nos deux invités d’être « télé transporté » à l’époque des draisines et des valises en carton. Pour nos invités, une manière d’oublier le quotidien et de vivre pleinement et d’une autre manière, leur Amour de Jeunes Ados. Leur joie était apparemment indéfinissable mais pour les responsables de Psymada, pouvoir leur offrir un tel moment était tout au moins aussi merveilleux !…

C’est d’ailleurs une des raisons d’être de ce Blog et c’était tout simplement « MAGIQUE » !…

.

Quel Bonheur, encore félicitations à nos gagnants !…
.

Nous tenons à remercier de tout cœur le «  Café de la Gare  » à Soarano et  » Cocooning Beauté  » à Ivandry.
.

.
Psymada

.

.